jeudi 12 juillet 2018

Tous à poils !

C'est écrit dans mon contrat de travail, je dois avoir une tenue irréprochable, un maquillage maîtrisé et une coiffure impeccable. Chaque jour mes supérieurs hiérarchiques me scrutent de la tête aux pieds pour s'assurer que mon apparence correspond aux standards imposés par mon métier. En soi, ça ne me dérange pas. J'ai lu mon contrat de travail avant de le signer. Et pourtant je ne me gène pas pour arriver parfois sans maquillage, ou avec le cheveu fou. Parce que merde, j'ai pas le temps. Je ne "fais" jamais mes ongles, non plus. Je ne suis pas douée pour ce genre d'activité minutieuse, et je porte les miens très courts pour ne pas être tentée de les ronger. Dans l'ensemble, mes collègues reconnaissent facilement mon côté "nature peinture", et c'est très bien comme ça. Mais l'autre jour je crois que malgré moi, j'ai franchi un cap : Je suis arrivée sans collants (chose rare). Jambes à poil, donc.

Enfin, plus précisément : Je suis arrivée jambes à poilS.

Une chemise cintrée, rentrée dans ma jupe crayon, des escarpins à bride, et entre les deux : mes poils de jambes fièrement alignés.

Que n'ai-je pas fait là.



Fort heureusement, n'ai eu à supporter aucune remarque désobligeante de la part de mes collègues, qui sont des femmes intelligentes (population mixte au sein de l'entreprise mais majoritairement féminine dans mon service). En revanche, beaucoup de regards étonnés, voire médusés. Genre, j'avais l'impression d'être un peu Xéna la guerrière, genre c'est écrit lesbienne féministe sur ma tronche, genre putain la meuf elle a osé quoi. Bref. 

Et moi dans tout ça, je ne suis ni énervée ni surprise. Juste amusée. Parce que nom d'un canard mouillé à trois pattes cassées, OUI j'ai osé montrer ma toison au bureau, dans un milieu professionnel réputé pour posséder des codes parmi les plus stricts en la matière. Enfin quand je dis "toison", j'exagère. A l'instar de mes bras, mes jambes sont recouvertes de poils blonds indétectables de loin. Ils sont quand même un peu plus bruns sur la ligne du tibia, mais relativement clairsemés dans l'ensemble. Facile, petite joueuse, tu vas me dire. Mais honnêtement, j'aurais eu la touffe de Michael Jackson sur les pattes que ça n'aurait pas changé mon attitude d'un iota. Je te rappelle que je ne me suis JAMAIS rasé les jambes, et que les injonctions sociales sur la pilosité du corps des femmes existent depuis belle lurette. Autrement dit, ça fait longtemps que j'assume ma position face aux autres. En fait non, je ne l'assume pas, comme dirait la splendide Stéphanie Zwicky : je l'accepte. Parce que je n'ai rien fait de mal, rien de répréhensible à assumer. Juste un état de fait à accepter.

Et ça me casse les trompes de Fallope de voir encore des nénettes enfiler un pantalon par 32°C alors qu'elles crèvent d'envie de porter leur petite robe courte, juste parce qu'elles ont oublié de se raser. Oublié de se raser, comme si c'était un truc qu'on devait faire régulièrement. Comme si on devait s'excuser de ne pas le faire. Non mais allô quoi. Allô ?! T'es une meuf t'as encore des poils ? Non mais quelle tristesse les gars, quelle tristesse. 

J'ai envie de leur dire à ces nénettes, bon sang mais vous êtes belles, vous êtes si belles quand vous vous affranchissez du regard des autres. Putain mais vous êtes belles à en crever, et vos poils on les voit même pas. On voit votre sourire, on admire votre esprit, on rit à vos blagues. Tout ça pèse tellement plus lourd qu'une centaine de malheureux petits poils.

Alors attention, je ne suis pas "pro poils". Comment peut-on être pro poils ou anti poils, de toute façon ? Je veux dire. Ce serait comme affirmer être pro ongles, ou anti ongles. C'est ridicule. En revanche, que certains préfèrent porter les ongles courts, ou que d'autres préfèrent arborer un nail art digne d'une miniature des Nymphéas de Monet, c'est très bien. On s'en fout, en fait. Tu fais ce que tu veux de tes cheveux (de tes ongles, de tes seins, de ton cul, de tes poils, et de tes poils de cul).

Mon problème, ton problème, LE problème, c'est que certaines femmes n'osent plus montrer leurs jambes "mal rasées" (pitié, elles ne sont pas mal rasées, elles sont juste au naturel) à la plage. Et que des femmes aient honte d'une partie de leur corps, ça me révolte, ça me fait sortir l'utérus par les yeux.

C'est DIFFICILE. C'est difficile d'oser juste être soi.

Et ce constat me donne envie de chialer. En tant que fille, en tant que femme, en tant que mère de deux filles. 

Alors je montre mes poils de jambe. Ou plutôt, je ne les cache pas. Ici, dans mon fond de campagne française, au sein de mon entreprise stricte. On ne peut pas virer une personne compétente pour des poils, c'est interdit. Donc j'en fais ma petite révolution personnelle, avec le sourire. Je me raserai peut-être un jour, quand j'en aurai envie. Et quelle liberté, de ne faire ce genre de chose QUE lorsqu'on en a envie, et pas seulement à cause du regard des autres (et du nôtre, je plus cruel lorsqu'il est biaisé par les injonctions dans lesquelles on baigne)...

Par exemple, ma chatte.

Oui je sais que tu te poses la question. N'aies pas honte mon petit. Personnellement j'aime bien savoir comment sont rasé.e.s les personnes que je connais. Comme connaitre leur groupe sanguin ou leur deuxième prénom. Bref. Ma chatte donc.

Mon pubis est un punk. Il peut arborer une fière touffe pendant deux mois, et se retrouver lisse comme un bébé du jour au lendemain. Court, long, ras, la raie sur le côté, je m'en tamponne le coquillard. Je n'ai pas de préférence. Enfin si, mais elle varie en fonction de mon humeur. Un peu comme l'envie de porter une robe ou un jean, ou de manger des tomates à midi. J'aime l'idée de changer, et de pouvoir m'en amuser. La notion de plaisir et d'amusement est la plus importante pour moi, en matière de poils. 

Sous les aisselles en revanche, je l'avoue, c'est encore compliqué. Je trouve ça très chouette et harmonieux sur beaucoup de filles, mais je suis très complexée par mes bras, objectivement plutôt épais par rapport à ma silhouette, et j'ai l'impression qu'arborer des poils sur cette zone ne ferait qu'accentuer l'attention dessus. Donc je préfère mes aisselles nues, pour le moment. Et hors de question encore de céder à une quelconque pression, puisque l'idée c'est quand même de se sentir bien dans ses baskets. N'est-ce pas. 

Enfin bon.



Ma victoire prendra effet le jour où mes filles devenues adultes se sentiront libres de sortir en jogging déchiré, en mini-jupe léopard, avec dix tonnes de maquillage ou sans rien sur la peau, avec les cheveux bleus, sans cheveux, avec des poils, sans poils ou avec dix tonnes de poils bleus.

Et sinon c'est quoi ton deuxième prénom ?

19 commentaires :

  1. Yeah !!! Assumons nos choix !!! Alors moi je n'ai pas de 2e prénom... mais je suis plutôt sans poil sur tout mon corps, juste parce que JE préfère comme ça. Et surtout j'ai la chance d'avoir les aisselles «imberbes» :-)

    RépondreSupprimer
  2. Yaaaay! J'avoue avoir du mal avec les jambes, j'avoue... J'arrive pas à passer le cap (bon tu me diras, dans mon nord d'Angleterre je me suis jamais mis en jupe, ya que le bas du molet qui dépasse en été !) mes aisselles jsuis pas très poilue donc je rase quand j'y pense, juste parce que je préfère. Quand au reste, tout comme toi! Et min deuxième prénom c'est Alex! :D

    RépondreSupprimer
  3. Claire
    (c'est mon deuxième prénom)

    RépondreSupprimer
  4. t'as bien raison lucette. moi c'est la sagesse de l'age qui m'a amené à faire ce que je veux avec mes poils. mais toi t'es plus jeune, donc je te félicite, t'as pas attendu d'avoir 40 ans pour être bien avec tes poils. donc voilà, j'aime bien quand j'ai les jambes épilées, c'est vrai. mais quand j'ai pas le temps, quand c'est pas le moment, que la lune est descendante, mais qu'il fait 35°c le 30 juin, je met une jupe, avec mes poils. et ceux ou celles que ça dérange, n'ont qu'à regarder ailleurs, si ça les défrise (les cheveux ET les poils) bisous poilus (du coup)

    RépondreSupprimer
  5. J'aime bien ta philosophie. Mais moi je mets des jeans par 32 dehors quand j'ai pas fait mes poils parceque je trouve ça très moche les poils. Lol. Donc si pas eu le temps de me faire comme moi je trouve joli, je cache. ������ Et j'ai pas de second prénom. Mais mes filles oui. L'aînée c'est Carmela Odette ses second et troisième prénoms. La plus jeune c'est Eleanore Églantine. (Quand elles seront en âge d'apprécier la chose je sens que y'en a une qui va râler. ������)

    RépondreSupprimer
  6. J'avoue je trouve ça beau ta philosophie d'être soi même et fière de soucis. Je n'ose pourtant pas sortir en short ou jupe si je suis pas épilée
    Je n'ai pas de 2ème prénom

    RépondreSupprimer
  7. Je suis allée partout jambes a l'air pendant un mois avec mes polis aux jambes et j'ai fini par les oublier.
    Françoise sinon, on fait ce qu'on peut

    RépondreSupprimer
  8. Je n'ai pas de deuxième prénom et ma fille non plus... perso je trouve que ça ne sert à rien! Pas comme les poils! ��

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, Thérèse, enchantée !
    Personnellement, je le dis fierement, je ne me maquille pas.
    Pour une tonne de raisons.
    La principale etant que je trouve ça parfaitement ridicule sur moi. Tout comme porter une robe ou des talons.
    Ce n'est pas moi, ça ne me ressemble pas.
    Jusque là, tout va bien.
    Seulement, un matin, la tete dans le fion, j'ai osé le dire dans le bureau de ma collègue la plus superficielle et en presence d'autres collègues, et c'est là que ça s'est gâté... Qu'est-ce que j'avais osé dire?! Ridicule ?! Elles se sont offusquées. "Ah non, pas possible, jsuis trop moche le matin, je fais trop peur"...
    Ça me rend vraiment triste d'entendre ça. Et ça me donne envie de hurler: "Mais putain de bordel de caca! C'est juste NORMAL! C'est juste NATUREL, de ne pas s'étaler de la peinture sur la tronche!
    Si tu savais comme te lire me fait du bien. Je me sens moins seule d'un coup.
    Et tout comme toi, j'espère que ma fille suivra également ce chemin : être elle meme en depit de tout ce qui lui sera renvoyé par notre horrible société du paraître.

    RépondreSupprimer
  10. Baaah j'ai pas de 2e prénom (du coup c'est ballot parlons poils ^^), je rzse en fonction de mon humeur (et de mon envie. Ouai de ma flemme :p)
    Si j'ai des ppils sir les gambettes qiand je sors bah je m'en fous un peu en fait, et yen a ras le pompon de ce diktat (mais qui a décrété quon devait se raser bordel?)
    Ah et je me maquille quand je suis de sortie sinon que dalle, ça me saoule lol
    (Bonus: jporte pas de soutifs 😂 )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merdouille j'ai fais plein de fautes de frappes ^^'

      Supprimer
  11. Les jours de l'année où je me maquille se compte sur les doigts de la main, je m'occupe de mes poils de jambes quand j'en ai envie et ça ne m'empêche pas de mettre une robe si j'en ai (d'ailleurs personne ne m'a fait de remarque), pubis punk aussi et aisselles glabres par confort personnel. Bref, je m'en sors pas mal avec le regard exterieur, il me reste plus qu'à franchir l'étape du soutif, et ça pour l'instant j'y arrive pas... ah et sinon mon 2e prénom c'est Pascale, comme ma marraine. (J'adore aussi connaître les prénoms des gens !) Tes filles ont de la chance de grandir dans la liberté que tu leur offres.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai beaucoup complexé sur mes poils long et noir étant enfant... Ouais enfant. J'ai commence une épilation définitive à l'adolescence que j'ai jamais fini faute de moyens! Mais du coup ça a quand même éclairci le bazar... Et du coup maintenant que j'ai un mari et des enfants je me rase avant de partir en vacances histoire d'être tranquille quinze jours mais sinon je laisse faire. Les aisselles sont toutes nues grâce à l'épilation définitive terminée celle là et ça c chouette!!! J'aime pas les poils mais je me suis aperçu en grandissant que ya que moi qui les vois, donc je les regarde plus et donc plus de complexes!! Et ici c free boobs depuis plus de deux ans. La libération totale!!! ... Ah! Et j'ai qu'un prénom... C déjà bien assez!!! Et c Cécile!! ����

    RépondreSupprimer
  13. Mon deuxième prénom a une barbe blanche et un manteau rouge ...
    Et sinon très intéressant ce débat poilu.
    Personnellement, je rase les aisselles, ça me donne l'impression de transpirer moins. Mais c'est peut-être juste une impression. Pour les jambes la blonde que je suis assume le plus souvent son petit duvet discret, sauf les quelques gros poils moches sur le gros orteil
    Mais ce qui me dépasse totalement c'est la folie actuelle du pubis taillé en topiaire comme à Versailles, quand ce n'est pas carrément la boule à zéro Moi mon rêve, c'est plutôt L'Originne du Monde un beau buisson luxuriant qui fait de l'ombre
    Et mon camarade de lit est vent debout contre la mode de l'épilation intégrale qui lui donnerait (ce sont ses mots) le sentiment d'être un affreux pédophile!
    Quoi qu'il en soit, que chacune apprivoise ses poils ou s'en sépare, c'est notre liberté la plus intime et ne devrait répondre ni aux modes, ni aux diktats !
    J'adore ton parallèle avec les ongles, au fait
    Bises moustachues
    (eh oui, la cinquantaine la ménopause, les hormones toussa toussa, on n'en finit jamais avec les poils...)

    RépondreSupprimer
  14. Je ne porte quasiment jamais de pantalons, et ma flemme m'empêche d'avoir une épilation au top tout l'été, du coup j'ai appris á accepter mes poils.

    RépondreSupprimer
  15. Et tu as bien raison!!!! Perso je sors comme je suis, en robe 80% de l'année épilée ou pas je m'en fiche ! J'aime bien la sensation jambes douces mais si j'ai pas le temps ou pas l'envie de le prendre ben tant pis ! Si les autres ne sont pas contents de voir des poils sur mes gambettes et bien ils n'ont qu'à regarder ailleurs ;-)

    RépondreSupprimer
  16. Its such as you read my thoughts! You appear to grasp a lot about this,
    like you wrote the book in it or something. I believe that you can do with a
    few percent to drive the message home a bit, however other than that,
    that is wonderful blog. An excellent read. I'll
    definitely be back.

    RépondreSupprimer
  17. Quand les poils repoussent ça gratte. donc par CONFORT, seulement les aisselles de temps en temps, les jambes parfois l'été et c'est tout.
    Et mon gars est un chauve à toison sur le poitrail (douce et luxuriante, j'adore la caresser)alors juste...vive le poil (à ce sujet, ecouter le groupe Java "le poil")

    RépondreSupprimer

Allons chaton, tu ne vas quand même pas sortir sans faire un bisou à ta vieille tata !

Rendez-vous sur Hellocoton !