mardi 15 novembre 2016

Comment se passe (vraiment) la séance photo d'un nouveau né ?

On en a lu des conneries à ce sujet, hein ? Des articles très sérieux qui racontent comment on drogue les nourrissons avec du lait épaissi, comment on les assomme avec la chaleur tropicale d'un radiateur, comment on les tord dans tous les sens comme des objets de décoration, dans des paniers, des pots de fleur, comment on comprime leurs petits culs dans des langes serrés, comment on les fait taire avec des techniques de pointe, tétine et somnifères, oh, pauvres petits êtres sans défenses livrés au bon vouloir de photographes sans scrupules par leur parents irresponsables, avides de clichés à exposer sur leur couverture de profil Facebook. Mais en vrai, comment ça se passe, une séance photo professionnelle ? Huit mois plus tard, avec toute la franchise qui me caractérise et images backstage à l'appui, je vais vous raconter comment on s'est débrouillé pour mettre la Gagotte en boîte. Attention, je vous préviens, c'est hardcore.

Comme d'habitude, j'ai fait confiance à Romy. C'est pas un secret, maintenant que je suis une star du ouèbe j'ai ma photographe personnelle qui me suit jusqu'aux chiottes. Vous avez déjà pu admirer ici sa maîtrise de Photoshop sur les vergetures de mes nichons, puisque j'ai déjà partagé avec vous la séance photo de ma grossesse, les images du Lardon au sein, et plus récemment le reportage réalisé lors de notre séjour en néonat. Mais je n'en ai toujours pas marre de me foutre à poil sur Internet, alors c'est parti. 

Je ne sais plus trop quel jour c'était. Quand on est retournés au studio, on venait de sortir de l'hôpital, on découvrait la vie à cinq, la Gagotte avait un mois, et on était en pleine bataille contre cette putain de mycose de mes deux qui a failli nous coûter notre bel allaitement. Entre tétons qui saignent, fesses écarlates et langue blanche, c'était mal barré. Mais le résultat est superbe évidemment, parce que Romy fait bien son job, et parce que mes gosses sont beaux comme des camions.

La série en famille

J'avais choisi une tenue décontractée pour les aînés et La Pantoufle avait pris soin d'enfiler un caleçon propre. En revanche j'avais zappé de m'habiller correctement, et oublié de prévoir les vêtements de la Gagotte, pensant qu'elle et moi on allait être nue tout le temps. Alors merde, je porte un vieux débardeur qui date du lycée, et ma fille s'agite dans le pyjama rose le plus moche de la création, celui qu'on enfile quand tout est sale et qu'on a un retard de quinze machines. C'est con. J'ai râlé comme un putois dans mon intérieur de dedans moi, mais tant pis. J'aime quand même ces photos de ma famille au complet, tous avachis sur le parquet dans un coin. On est en bordel, exactement comme dans la vie. Finalement c'est pas surfait, c'est pas refait, et c'est parfait.

Paye ta tronche le bébé quoi.



 



AHAHAH.



La série peau à peau

Comme beaucoup de femmes j'ai les seins qui ne tiennent pas en l'air tous seuls, et la superficie de mes aréoles est égale à celle du Burundi, alors forcément on les voit qui se font la malle sous mes coudes. Mais je m'en fiche, encore une fois, parce que j'aime ces portraits, ils sont précieux. Si je m'écoutais, j'en ferais imprimer sur des coussins à dentelle pour décorer mon canapé. Et puis mon mec il est pas coiffé (qui l'est, dans cette famille ?), il est pas bien gros, il se tient pas droit, mais il est beau. Il a le dos rond comme un bouclier, et les mains douces comme des nuages, vous savez. Je tombe amoureuse de lui à chaque fois que je vois ces photos, et je me félicite d'avoir fait de lui un père. 

AH BAH OUI HEIN c'est mièvre.

T'auras qu'à te mater un épisode de The Walking Dead après pour rééquilibrer la balance.















La série violette

J'avais montré à Romy le genre de photos que j'aimais bien, fait une petite sélection sur son site, et aussi posé les limites de ce que je ne voulais pas (une panière notamment, que je trouvais jolie mais trop...christique ?). Mais dans l'ensemble je lui avais laissé carte blanche quant au choix des couleurs, parce que je voulais qu'elle se fasse plaisir sur cette séance. C'est finalement elle qui m'a fait une belle surprise en réalisant un tableau dans les tons que j'aime le plus au monde entier : les violets. En même temps, comment imaginer mon joyau, mon Améthyste, dans un autre écrin ? 

C'est à partir de ce moment-là que nous, les parents et la marmaille, on s'est effacés. J'ai laissé mon bébé tout nu et tout petit entre les mains expertes de sa marraine. J'ai observé avec curiosité comment elle la manipulait, et admiré l'infinie douceur de ses gestes millimétrés. C'est une professionnelle, elle a appris. Mais pas seulement. Romy n'est pas la mère des enfants qu'elle photographie, mais elle a réellement un don pour les apaiser, tous. C'est la femme qui murmure à l'oreille des morveux, vous voyez. Elle prend son temps, elle berce, elle chante, elle caresse. Cet enfant est le sien, un peu, pendant quelques heures. 

Ma patate vitelotte.




Harajuku style.






 



La série beige

Pour permettre aux presque grands de s'ébattre joyeusement sans risquer de casser la déco, et offrir à la Gagotte un peu de silence par la même occasion, nous avons été faire une promenade dans le village. On a laissé Romy en tête à tête avec notre bébé, détendus du slip. Je n'ai donc pas assisté à la fin du shooting, et j'ai découvert cette série de photos plusieurs jours plus tard. Comme une papillote de Noël qu'on dépiaute avec empressement quand on a huit ans, j'ai adoré avoir cette surprise. Les tons naturels correspondent davantage à l'univers de Romy, et je suis tellement ravie du résultat que, contre toute attente, j'ai préféré cette série pour illustrer le faire-part.






Là elle fait pipi dans la laine merinos.



La série WTF

Je suis sympa (puis j'arrive pas à m'arrêter, aussi), alors je vous montre quelques photos que personne n'a encore vu, des trucs ratés, des trucs hors cadre, des à-côté.

"Moi aussi je veux prendre des photos ! Montre moi le napareil !"

Pas d'aspirateur ? Le Lardon balaye.

Passion : exhiber son corps d'athlète dans la vitrine.

Romy a vraiment fait un GROS travail de post-traitement pour enlever le muguet que la Gagotte avait jusque sur les lèvres. Chapeau. Ici on distingue malgré tout sa petite langue blanche... souvenir de ces nuits de merde.

Ne vous fiez pas à mon sourire : je douille ma race en serrant un mouchoir dans ma main.

La Naine se met à l'aise, et photographie son doudou dans un panier avec un vieil appareil défectueux prêté par Romy.


VOILA VOILA.


Alors vous en pensez quoi ?
Ça donne envie d'ajouter une séance photo pro sur sa liste de naissance, pas vrai ?

11 commentaires :

  1. Canon !!! Trop belles. J'adore la série violette et celle ou on aperçoit bien sa petite fossette. Trop chou. On craque !!

    RépondreSupprimer
  2. Je te découvre aujourd'hui grâce à cet article, (je m'en vais lire les autres articles après ce commentaire ! ) et si je n'étais pas folle amoureuse de ma famille, et si je ne considérais pas qu'on peut n'avoir qu'une seule famille, je serais tombée raide dingue amoureuse de votre famille !! Félicitations pour cette très belle famille, ces superbes photos, ce naturel si beau, et cette plume !! Merci pour cette découverte !
    Barbara

    RépondreSupprimer
  3. Coucou c'est moi ta plus grande fan autoproclamee tu te souviens ?? Bon évidemment qu'elles sont superbes ces photos... vous avez posé mais elles restent naturelles et c'est en ça je trouve qu'on reconnaît un bon photographe. Bravo à elle et bravo à vous d'avoir fait ces clichés les enfants grandissent comme des champignons un jour de pluie alors il faut saisir ses instants précieux, même si on a mal aux nichons et des millions d'heures de sommeil en retard. Palme du jury pour le doigt de la gavotte, c'est juste énorme !!!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Superbes photos! Ca me fait regretter de ne pas en avoir fait quand mes petits loups étaient tout petiots... Surtout celles en peau à peau, elles sont vraiment sublimes!
    Et quand même, j'adore le charmant petit doigt de la Gagotte, tout en délicatesse ;)

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique! Je ne l'avais pas fais pour Bébou mais j'avoue que pour "petit flocon" (pour l'instant bien au chaud dans mon bidon) je suis bien tentée par une séance photo pro.
    En tous cas, celle de la série que je préfère c'est celle où ta petite rebelle nous fait gracieusement un doigt! Fuck la société! yeaaah!

    RépondreSupprimer
  6. Belles photos bravo Romy et belle famille <3
    Mais surtout très bel article sur le métier de photographe ;)
    Merci ma belle

    RépondreSupprimer
  7. Tu me grondes si je dis que je suis jalouse de tes seins ?

    RépondreSupprimer
  8. Je ne saurais dire quelle série je préfère tant je les trouve toutes magnifiques ( compliments à Romy ), tant VOUS êtes magnifiques ( compliments à vous ) <3

    ( bon et sinon j'ai dû rater un épisode, car je pense que tu es sortie de l'épineuse ( oui ) période de candidose - c'était bien ça au fait ? - mais je n'ai pas su comment ? )

    RépondreSupprimer
  9. C'est beau, ça dégouline d'amour et de tendresse. Je me sens comme un petit nounours à la guimauve et chocolat. C'est surtout réel, y a pas de chichi ou de licorne qui pète des arc en ciel ... De toute façon y a pas besoin, la bouille de tes enfants fait tout le travail. La photo ou ils sont tous les trois sur le siège avec la presque plus naine qui regarde l'objectif, je l'adore, je te les boufferais un par un pour mon 4 Heures bon tu as de la chance aujourd'hui j'ai fais un gâteau donc je passe mon tour :)

    RépondreSupprimer

Allons chaton, tu ne vas quand même pas sortir sans faire un bisou à ta vieille tata !

Rendez-vous sur Hellocoton !