samedi 17 octobre 2015

Ce que les dinosaures pensent du babyphone.

En règle générale, et surtout depuis la naissance du Lardon, je suis une maman cool. Je fais partie de la Team Pépouse, freestyle, ranafout', les dix doigts dans le nez en même temps. Cette meuf qui se ramène au parc maquillée, mais en chaussons. Celle qui prépare des purées bio, mais qui n'emporte qu'une seule couche lorsqu'elle se déplace avec ses deux morveux, parce que la vie sans piment (digéré), c'est pas la vie, tu vois. 

Je suis cette maman insupportable qui répète à sa copine primipare que la moitié des objets de puériculture qu'on veut lui fourguer sont superflus, et qu'il faut qu'elle soit forte, résiste, prouve que tu exiiistes. 

Par exemple, mon mini-mixeur-cuiseur-machin est resté au placard. Parce qu'effectivement c'est pratique pour cuisiner 200g de purée, mais franchement QUI prépare seulement 200g de purée à chaque fois ? Probablement quelqu'un qui jouit à l'idée de passer quinze minutes à démonter et nettoyer le biniou après chaque utilisation, perdant ainsi son temps de façon magistrale. Quelqu'un qui n'a pas de bébé, donc.

Pas de babyphone non plus, parce qu'en devenant maman on a déjà des antennes spéciales qui nous poussent sur la tête, et qui captent les pleurs de notre môme à trente-sept kilomètres à la ronde, même en plein cœur d'un festival de métal. Être jeunes parents, au quotidien, c'est déjà presque une mission commando, avec tenue de camouflage (pyjama à l'envers et vomi sur l'épaule, toi-même tu sais) et bombes bactériologiques quatre fois par jour, pas la peine de rajouter un talkie-walkie du diable pour communiquer avec ses troupes. Et qu'au pire, s'il attend deux minutes le temps qu'on sorte des toilettes au fond du couloir à l'autre bout de la maison, c'est pas dramatique non plus. Promis. Et puis les ondes, c'est mal. Voilà. Émoticône qui tire la langue.

Pendant longtemps, je n'ai pas non plus eu de poussette. Parce que le portage s'adaptait mieux à ma voiture (= un pot de yaourt) (pour enfant) (nain), mon budget (= 400€ dans un combi trio du diable, LOL), et mon mode de vie (= cf. premier paragraphe). Mais ça c'est personnel.

Bref.

Avant d'accoucher de mon premier enfant, je partais du principe qu'un bébé n'avait pas besoin de grand chose pour être heureux : du lait, de l'amour, de la chaleur, point. A tel point que pour la Naine, on a presque galéré à remplir notre liste de naissance. Puis on a évolué avec le minimum syndical, achetant parfois des trucs qui nous semblaient nécessaires (un porte-bébé !). Quand le Lardon est arrivé, on a recalculé nos besoins, investi dans quelques coups de cœur, et on a pu profiter de quelques gadgets supplémentaires, dont certains se sont finalement avérés fort utiles : Le coussin d'allaitement (aka Gaston, mon fidèle amant, depuis) (et qui nous a également servi de transat), la couverture d'emmaillotement (après douze essais infructueux, miracle), le réducteur pour nouveau né (avec un bébé prématuré c'était important)... 

Aujourd'hui on a deux enfants bien gâtés, qui ne manquent de rien. Mais quand je vois le salon de certains de mes potes, je me dis qu'on a encore grave la marge.

Attention, ravale ta bave pleine de microbes, je ne suis PAS en train de te dire que c'est MAL d'avoir une maison qui ressemble à l'entrepôt d'un magasin Aubert. Je ne suis PAS non plus en train de te dire que c'est MIEUX de vivre dans une yourte sans chauffage au milieu du Larzac et d'offrir des cailloux à ton gosse pour Noël. Non. Midi à sa porte, la poussière sous le tapis, et les vaches seront bien gardées. Tu fais bien comme tu veux.

Je voulais juste dire que pendant longtemps j'ai été réticente à l'idée d'investir dans des trucs de puériculture hors de prix qui serviraient peu, ou qui me semblaient superflus. Parce que j'ai dû composer avec notre budget rikiki et notre famille à extension exponentielle (en treize mois, je te rappelle qu'on a accueilli deux gosses, deux chats, et sept plans de tomates). Parce que j'ai eu la chance aussi, de savoir rapidement faire plus confiance à mon instinct de mère qu'aux magazines et aux forums. Ce qui n'est pas facile, mais que je souhaite à tout le monde.

Et aujourd'hui, je suis bien contente d'avoir "la marge", de connaître plein d'astuces, le système D, jusqu'au système Z.

Tiens, du coup j'ai bien envie de vous faire une liste des choses qui m'ont VRAIMENT servi pendant ces deux années (vise un peu le recul de diplodocus que j'ai sur la maternité, LOLILOL). 

Ça te tente ? Alors fais le poirier en chantant la macarena, enlève tes chaussettes et laisse-moi un commentaire.

Et si, toi aussi, tu es un dinosaure de la parentalité, laisse-moi ta liste.

Cette photo n'a aucun rapport avec le sujet.

16 commentaires :

  1. Avant que le fils naisse, je n'avais AUCUNE idée de ce que je voulais pour lui, ni ce qui pouvait servir. À part des vêtements (surtout en décembre, ça peut servir) et les bras de ses parents...

    On a récupéré des trucs, genre mon lit de bébé qui a fait mon frère et moi, et qui a à peine servit au pot de glue qui me sert d'enfant puisqu'on a fait presque que du cododo, avant de le passer sur un matelas une place normal, récupéré lui aussi... Suis bien contente de pas en avoir acheté pour le coup... Et j'ai laissé mes parents gérer d'autres trucs. Genre la, non, les poussettes. Oui, deux, parce qu'à 15 balles en broc on va pas chipoter hein. Genre le transat, en broc aussi, qui nous a servit quelques mois pour les siestes, n'importe où dans l'appart ou n'importe où en vadrouille. Et genre deux lits parapluies parce que pareil, en broc ça troue pas le porte-monnaie (et heureusement vu le peu qu'ils ont servis...)

    Nous on a acheté quelques jouets, une chaise haute, des milliers de fringues pour la première année. Où ça? En brocante, oui c'est une manie.

    Et puis quand il est né j'ai vite compris qu'un moyen de portage adapté (et non pas la m*rde qu'on nous avait offert de bonne volonté) était indispensable parce que la poussette c'est la mort et mon fils était (est) pot-de-glue (comment ça je l'ai déjà dit?) Donc là j'ai acheté neuf. Et j'ai un peu galéré pour trouver ce qui m'allait mais j'ai finit par y arriver.

    J'ai craqué sur quelques trucs-bidules qui m'ont servit mais dont j'aurais pu honnêtement me passer (merci Maman Naturelle ^^) et j'ai acheté les couches lavables neuves (et ensuite revendues certaines pour racheter mes chouchoutes d'occas') Bon ces achats m'ont été sympathiquement sponsorisés par le RSI et les milliers de dollars que j'ai reçu alors que je m'y attendais pas du tout, sinon j'aurais fait autrement.

    On nous a offert pas mal de fringues qui ont servit et dont je suis très contente, des trucs auxquels j'aurais pas pensé en tant que jeune maman et parce que j'en ai rien à foutre des fringues (mais genre rien de rien)

    Chez nous le baby-phone (offert par mon frangin) a finalement servit pendant les quelques mois où j'ai tenté de le faire dormir dans sa chambre, parce que malgré la petite taille de notre appart on n'entendait absolument pas du tout (et les fois où il n'a pas marché et où mon cerveau de maman à fonctionné à sa place, on a dû réagir au bout de très très longtemps vu l'état dans lequel l'enfant était...) Et il nous a servit à la campagne, quand il faisait la sieste dans la maison et qu'on en profitait pour larver à l'autre bout du jardin.

    Et là NumeroBis arrive au printemps, la récup' sera encore plus facile mais je sais que je vais quand même lui trouver des trucs pour lui (ou elle)

    Donc j'ai écris un roman, nickel.

    RépondreSupprimer
  2. Pour mon premier j'étais un poil stressos, pour le deuxième carrément moins, et le troisième n'en parlons pas. Maintenant la panoplie se réduit à : nichons-écharpe-couche, et le pt'it fion lavé à l'eau. Et ben incroyable mais vrai : ça marche, par contre bébé confort m'aime beaucoup moins.

    RépondreSupprimer
  3. Pour le premier, je ne savais pas trop quoi acheté, du coup on a acheté un lit hors de prix de chez Aubert qui, s'il est très joli, fonctionne tout aussi bien qu'un lit Ikea... Et on a pris Mr combo poussette (mais avec une jolie ristourne négociée, donc ça fait un peu moins mal aux fesses), l'écharpe de portage, le sac à dos porte bébé )ca c'est clairement 2 investissements qu'on ne regrette pas!). Le babyphone aussi, on l'a pas mal utilisé, car je suis assez stressée de nature, et mes louveteaux ont dormi vite dans leur chambre (visiblement, les grognements nocturnes de leur père les gênaient pour dormir près de nous...), du coup le babyphone m'évitait de me lever à chaque fois pour vérifier qu'ils allaient bien!
    Par contre, là où on n'a pas investi, c'est dans les meubles baignoires, qui ne servent que très peu! J'ai posé la baignoire qu'on m'avait filé dans la grande baignoire, et à 2 mois, direction la grande baignoire!
    En revanche, si mon intérieur ne ressemble pas spécialement à Aubert, il ressemble fort à un magasin de jouets... La j'avoue qu'entre les brocantes, les craquages dans les magasins et les (trop) nombreux cadeaux... C'est un peu l'orgie de jouets!

    RépondreSupprimer
  4. Nullipare de mon état et complètement à côté de la plaque concernant l'état de parentalité, je veux bien zieuter ta liste. Avec beaucoup d'intérêt. Merci biocoupe d'avance, coeurs dans ta face oh yeah ����������

    RépondreSupprimer
  5. Avec seulement 5 semaines d'ancienneté dans mon nouveau job, je dirais que le coussin d'allaitement est effectivement un indispensable ( dès les prémisses du mode baleine d'ailleurs ), l'écharpe nous sauve des coliques depuis plusieurs jours, et le siège auto confortable ( même avec notre pot de yaourt tout pourri )( tellement pourri que siège bébé + autoradio valent sûrement plus cher que la carcasse de ma bagnole chérie ) lui permet de s'endormir en deux secondes chrono dès qu'on l'installe dedans.

    Ah, et je rajoute le chauffe-bib aussi. Une andouille à la maternité eut la bonne idée de chauffer une ( putain de ) fois le biberon de LaLutine, et depuis elle refuse le lait à température ambiante. En même temps, elle est pas con la gosse : pourquoi elle boirait du lait froid quand celui des boobs de maman sort bien chaud ?

    RépondreSupprimer
  6. Chez nous y'a pas grand chose non plus, même pas de table à langer !

    http://moufletsanneezero.hautetfort.com/archive/2015/09/02/puericulture-ces-objets-dont-on-peut-se-passer-5678065.html#more

    RépondreSupprimer
  7. Future primi mais pas envie de claquer 12 milliards dans des arnaques marketing (ce domaine qui sait si bien nous créer des besoins), je fais le poirier et je dans la macarena pour voir la liste !

    RépondreSupprimer
  8. ( très ) ancienne primi, et après cinq enfants ( dont le dernier a 8ans) (je suis un antedinosaure), je résumerais la liste des trucs utiles à ceci:
    Un landau pour les six premiers mois ( mes bébés sont des crevettes)
    Une poussette canne inclinable pour la suite ( la Mac laren à l'époque était la seule digne de ce nom, elle a fait les 5)
    Une écharpe de portage.
    Un porte bébé de rando ( on a beaucoup randonné l'été )
    Un lit parapluie pour pouvoir continuer à se Ballader chez les copains le soir.
    Un transat (jesaisnpluslàmarque, un truc qui se balance quand bébé remue, ils y ont bu leurs bibs du matin jusque .... Tard)
    Une chaise trip-trap ( ici, chacun la sienne, ilsSont toujours à la bonne hauteur à table et ensuite ça fait chaise de bureau) . Elles n'ont pas bougé ( la plus ancienne a 17ans) . Ça m'a évité l'énorme chaise eń plastique moche et encombrante. Quand on se déplaçait , j'avais bricolé un système de chaise/ceinture en tissu.
    Pour la bouffe, une casserole, un bon mixeur, un congélateur, des petits pots en verre , une bonne paire de nénés et roule.
    Ça c'est pour quand ils étaient tout petits ... Après on a ajouté quelques kapl*s, leg*s, playm*s, trottinettes, vélos, ballons, bouquins, instruments de musique.... Et on arrive à 140 mètres cubes !!! Les gosses ça prend de la place, et pas que dans notre cœur!

    RépondreSupprimer
  9. Mon seul vrai investissement pour bb 1 et bb 2 a été....
    Les travaux de rénovation pour leur chambre respective!!
    Après on a tout pris d'occaz!
    Je me suis fait offrir un porte bb Boba qui m'a été maintes fois d'un grand secours.
    Le bb phone aussi car grande maison et murs épais.

    RépondreSupprimer
  10. Vous êtes peu nombreuses à me faire rire. Tu ne serais pas une moukraine à la glaviouse ? Je vais aller aux efluent à peu près uniquement pour faire ta connaissance. Bonne nuit.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai eu la chance d'être cool dès le premier, et donc on n'a pas acheté une tonne de trucs inutiles. Ma liste à moi :
    - coussin d'allaitement (je m'en sers encore en ce moment même pour mettre mon ordi portable :p )
    - chaise Tripp-Trapp : coûte un peu cher mais vaut largement l'investissement
    - une poussette canne un peu améliorée
    - un couffin (les nacelles c'est cher pour ce que c'est, et pas sécuritaire en voiture)
    - un manduca ou autre porte-bébé : même à 19 mois il sert toujours, et je pense qu'il va servir encore un moment
    - un cuit vapeur : mais un normal, pour toute la famille :D
    - une peau d'agneau pour que petit bouchon puisse jouer tranquille dessus, j'aime pas trop les transats
    - une baignoire Shantala : super les premiers mois avec bébé (à trouver à genre 10€ sur le bon coin), et merveilleuse comme panier à linge :-D

    Voilà, pas de quoi se ruiner, et en meubles, on a pris le strict minimum, on n'avait pas envie d'avoir une chambre qui nous coûte des milliers d'euros ;-)

    RépondreSupprimer
  12. J'ai été à moitié élevée sous une yourte au Larzac (sisi) et j'adoooooooore les supermarchés, par contre la puériculture m'a toujours bien bien fait chier donc à part un ergobaby (je souffrais du syndrome démêlage d'écharpe) et une poussette la moins chère et la plus moche du marché (et accessoirement la seule qui ne te fait pas puer des bras dans le métro) j'ai pas eu grand chose. J'avoue avoir eu un babyphone et l'avoir gardé TRES longtemps parce que je suis team "la grosse angoisse". Voilà, cordialement

    RépondreSupprimer
  13. Je suis très interessée par ceux qui est VRAIMENT utile voir indispensable.Quand chez nous ce n'est pas très grand, que l'on a pas un budget extensible, ton article et ton expérience va m'être très utile. J'ai vu tellement de liste à rallonge, que ça fait peur.
    Je crois par contre que dans mon cas, je pense que la poussette va être obligatoire, je dois marcher au de 5 à 15 minutes pour aller à ma voiture, les joies d'habiter dans une impasse sans garages, ni places à proximité pour se garer x)

    /commentaire d'une nullipart-nullenbébé

    RépondreSupprimer
  14. c'est tout à fait sa!Au final beaucoup de superflu pour tout!!

    RépondreSupprimer
  15. Maman depuis 5 mois, j'ai mis des lustres avant de pouvoir me décider à commencer à acheter quelque chose pendant ma grossesse... La faute à un utérus expulseur d'embryons en série...
    Et donc je n'avais que le strict minimum au départ...
    Je pense que la règle d'or est de respecter ses besoins et de ceux de bébé... Et donc, de n'acheter quelque chose que quand le besoin s'en fait sentir.
    Mais même comme ça, on évite pas l'achat qui était utile très peu de temps...
    Ici il y a un babyphone. J'y ai trouvé un intérêt dans la mesure où il me permet d'aller chercher ma fille plus rapidement : j'adore la trouver de bonne humeur dans son lit le matin à gazouiller plutôt qu'en mode sirène hurlante.
    Papa lui, était contre cet achat: trop cher et il le passerait par la fenêtre car il fait beaucoup d'interférences... Mais bon, c'est pas lui qui se lève la nuit car j'allaite, donc à moi le dernier mot !

    RépondreSupprimer

Allons chaton, tu ne vas quand même pas sortir sans faire un bisou à ta vieille tata !

Rendez-vous sur Hellocoton !