jeudi 30 avril 2015

Ecolonome.

Si tu n'es pas bobo, alors tu ne dois pas savoir que la semaine dernière, c'était la semaine internationale de la couche lavable. A quoi ça sert ? 

"A démocratiser (voire dédramatiser) l'utilisation des couches lavables, maîtresse."

Bravo Toto. 

J'utilisais moi-même ces engins du diable, d'ailleurs j'en avais parlé sur ce blog au néolithique jadis il y a longtemps quand la Naine était bébé. Pour être tout à fait honnête avec toi, on a un peu lâché l'affaire depuis l'arrivée du Lardon. Au quotidien, les couches marque repère jetables ont remplacé petit à petit nos jolies P'tits Dessous. Ce n'est pas parce que les couches lavables sont contraignantes, non. Les couches lavables ne sont PAS contraignantes. C'est pour une raison toute con : on n'en avait pas suffisamment. Déjà, pour la Naine, on en manquait un peu, on finissait souvent la semaine avec des jetables parce que je suis une ménagère en carton (assumée !) et que je ne fais des lessives que lorsque ma montagne de linge sale bloque l'ouverture de la porte de la buanderie. Alors bien évidemment, quand son frère est né, notre stock de couches lavables s'est trouvé bien ridicule pour deux cul-culs. Et on a eu la flemme, dans ce tourbillon, de s'organiser et de chercher à en racheter (entre temps, il faut dire que la marque P'tits Dessous avait disparu) (depuis, elle est reviendue). C'est un peu nul, hein ? Bref. Mon avis sur la question n'a pas changé en revanche : je trouve toujours les couches lavables aussi pratiques (sinon plus, parce que depuis, les marques ont encore innové) et esthétiques, en plus d'être économiques et écologiques. Tout un tas de trucs en "ique", quoi. 

Mes petites couches, j'aurais pu les revendre, après tout elles sont encore en super état, mais je les ai gardées. Et j'ai bien fait ! Maintenant que la Naine va avoir deux ans, elle retire ses couches tout le temps, se promène fesses à l'air toute la journée et débute une relation sentimentale avec son pot (elle n'est pas encore propre, mais je crois que le caca l'idée fait son chemin). Cette perspective réjouissante de la propreté me procure un sentiment de bonheur incommensurable (au moins) (hé ! division des couches changées par DEUX mec), et dans cet élan de joie j'ai décidé de revenir à mes bonnes résolutions de jeune maman innocente : le Lardon portera des couches lavables, désormais ! Comme sa sœur au néolithique. 

Pour compléter ma petite collection, je me suis tournée vers la marque Hamac, qui fabrique ses couches en France. Le système est différent de ce que je connais déjà, mais il est réputé ultra-fiable. Je t'en dirai plus quand j'aurai forgé mon avis personnel. 

J'aimerais bien investir dans une culotte d'apprentissage pour la Naine, aussi. 

Merci pour ton intervention, La Chose.

Ceci dit, je reste ouverte aux suggestions.

Et pour continuer sur ma lancée, j'ai pensé à tous ces déchets que je pourrais réduire au quotidien, en m'équipant correctement... 



J'ai d'abord testé les coussinets d'allaitement lavables en bambou bio, offerts par Monsieur Pantoufle. C'est d'un confort inoui : tellement doux, très solides et bon marché. Seul bémol pour moi : les couleurs pastel, c'est vraiment pas mon truc, je trouve ça nunuche. Sérieux, ils peuvent pas en faire avec des motifs têtes de morts, des squelettes, du wokenwol ? On veut du sang ! Bref. Je m'en suis servie pendant six mois, jusqu'à ce que mes seins arrêtent complètement de couler entre les tétées. Puis je n'en ai plus eu besoin... jusqu'à ce que ce chameau de petit Lardon, à onze mois et quatre dents, ne se mette à me croquer les tétons. Du coup je soulage mes attributs endoloris en ressortant mon attirail : lanoline et coussinets.

Et comme je n'ai pas prévu d'allaiter mon fils jusqu'à son bac, j'ai décidé que le moment venu, j'allais recycler mes coussinets en... cotons démaquillants lavables

Ils ont pile le bon format, et j'en possède huit : parfait pour démarrer mon petit trousseau. Le seul bémol c'est qu'une des faces est imperméable (logique, puisque c'est conçu pour éviter de dégueulasser ton t-shirt) du coup on ne peut pas l'utiliser pour se démaquiller. Mais bon. Pour compléter ma collection, donc, il faudrait que je me sorte les doigts du fondement et que je me décide à coudre quelques disques supplémentaires, ou à en acheter un lot. On en trouve des colorés, pas moches et fabriqués à la main, sur A Little Market. Mais si vous avez des marques à me conseiller, parlez.

1, 2 et 3.

Pour finir, je voudrais faire un clin d’œil à Marie, qui travaille pour la marque Dans Ma Culotte, et qui m'a proposé il y a plusieurs mois de tester l'une de leurs protections intimes lavables. J'ai reçu le modèle "la discrète" en motif EmoTconne. Depuis que j'utilise ma cup, je n'ai pas eu de fuites (enfin si, une fois, pour être honnête, mais j'avais larvé sous la couette jusqu'à midi et demi). Ceci dit, j'ai souvent recours à des vilains protèges slips jetables pendant les quelques jours qui précèdent les règles, à cause d'un phénomène très appétissant : les pertes blanches. Celles qui font des tâches de dentifrice dans ton slip en dentelle noire, tu sais. Bref. J'ai pris le temps de plusieurs cycles pour me mettre d'accord avec mes sous-vêtements et ma machine à laver, et ensemble nous avons conclu qu'on était super emballés. Au point qu'on a grave envie d'investir dans le motif Fraktal, pour être à la pointe du glamour jusqu'au bout des lèvres.

Canon ou bien ?
En plus, Dans Ma Culotte est une entreprise française, cocorico, et les produits sont entièrement fabriqués en Normandie avec des tissus qui répondent à tout un tas de normes draconiennes aux noms barbares, et certifiées avec des labels vachement sérieux (tu peux aller lire leur F.A.Q. pour te renseigner à ce sujet). 

Voilà. Je crois qu'au niveau de l'impact écologique, je suis pas trop mal, là. Non ? Mais si vous avez un livre de recettes à base d'épluchures de patates en décomposition avancée, je suis preneuse. 

10 commentaires :

  1. Bravo pour le nouveau design ! De notre côté c'est coupe menstruelle, couches et coussinets d'allaitements lavables,.. bref rien de jetable. Je suis une grosse ménagère en carton aussi mais notre seau de couche est trop petit et déborde donc très rapidement mouahahah, ça m'oblige à y penser à temps pour bien gérer le stock.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Chapeau pour le tout lavable ! En plus tu bosses...
      Et du coup Charlie est gardée par une nounou ? Les couches lavables ne posent pas de problème ?

      Supprimer
    2. Charlie est gardée par une crèche qui fait dans les couches jetables mais qui accepte qu'on la dépose en lavable le matin. Sinon on utilise des jetables quand on part en vacances et quand on part pour de loooongues journées où l'on sait qu'on risque de ne pas vraiment la changer (ahem je suis aussi une maman en carton parfois :D ), j'ai pas vraiment trouvé de meilleur solution. D'ailleurs à cause de toi (vilaine !) j'ai pas pu m'empêcher de faire un tour chez nos amis les petits dessous et j'ai envi de tester plein de trucs ! Argh !

      Supprimer
  2. Ecolo power ici aussi :-) Même si je ne suis pas passée par les couches lavables (pour plein de mauvaises raisons y compris celle de la flemmardise)... je n'ai pas encore pensé à m'équiper de protège-slips lavables, mais je vais regarder de près.
    Pour les lingettes lavables, Hamac en fait des grosses rondes et rigolotes, mais un peu chères je trouve, donc je les couds moi-même finalement. Sinon je ne jette aucune enveloppe, j'écris mes listes de courses dessus (et parfois l'intérieur a un super motif, parfait pour faire des guirlandes ou des petits découpages imprimés).
    J'avais écrit un article dans le genre (http://1gars4filles.publicoton.fr/l-ecologie-a-notre-echelle-348586) et ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à ne pas être au taquet sur les lessives :-)
    J'espère que la naine a bien profité de son anniversaire :-) (bientôt celui du lardon, non? )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement les lingettes Hamac sont un peu chères, et en plus j'aime bien privilégier l'artisanat quand c'est possible. :)
      J'irai lire ton article quand les monstres seront à la sieste, merci pour le lien.
      Ma Naine a bien profité de son anniversaire en petit comité (juste nous quatre), c'est gentil, mais on va remettre ça dans une semaine avec toute la famille et en profiter pour fêter le premier anniversaire du Lardon (bien joué !). Il est du 11 mai !

      Supprimer
  3. Bravo pour cet article, pour ce blog tout entier que je suis avec assiduité depuis…un bon moment ! Malheureusement, pas de couches lavables pour nous car déjà beaucoup de difficultés au quotidien sur notre terre d'accueil - la Guinée. Bravo de recommencer l'aventure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'ai pris plaisir à découvrir ton blog, et à lire ton regard d'ailleurs. À bientôt ! :)

      Supprimer
  4. Merci pour cet article. Grace à toi j'ai pu découvrir Dans ma culotte et y ai fait ma première commande. Hâte de tester.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ça te plaira ! Quel motif tu as choisi ?

      Supprimer
  5. Nous on utilise des couches lavables à la maison pour Raphaël. Ce sont des Gdiapers, non française mais on a eu une super offre. Le système est bien, Dans le même genre que les Hamac. Par contre les absorbants j'avais pris sur un autre site en bambou.
    J'en suis assez contente mais j'avoue que j'ai souvent des fuites et des marques rouges sur ses petites cuisses. Et franchement fermer le body devient vite impossible à moins de prendre la taille au dessus mais du coup c'est en haut que ça baille.. Bref j'aime les couches lavables mais pas tous les jours surtout quand il y a des cacas compote ! Vivement cet été qu'il puisse se trimbaler en couche !

    RépondreSupprimer

Allons chaton, tu ne vas quand même pas sortir sans faire un bisou à ta vieille tata !

Rendez-vous sur Hellocoton !