mardi 27 janvier 2015

Le gros bonnet de la bande.

Kikou les artistes, j'avais envie de dire kikou les artistes, putain c'est nul comme entrée en matière. Voilà. 

Note : A la fin de cet article, je préfère te prévenir, il y a un bon plan pour toi lectrice d'amour, et cela grâce à une marque (bouh, vendue !). Mais attend, ne te casse pas comme ça, promis ça vaut le coup. 

Après avoir longuement causé de ma chatte, j'ai décidé d'aborder un autre sujet, youpi. Prend tes crampons et tes mousquetons, aujourd'hui on va faire de l'alpinisme. Enfin presque. On va parler de mes nichons, donc c'est un peu comme parler de l'Everest fois deux. Non ?

J'ai des gros seins. Tu ne peux pas dire que tu ne savais pas. Non, tu ne peux pas, étant donné que je place l'info dans n'importe quelle conversation, avec mon chat, avec ta mère, avec n'importe qui, même avec moi, au cas où personne n'aurait remarqué que mes tétons me précèdent de dix minutes aux rendez-vous.

Les miens ont débarqué en CE2 (oui, tout à fait, en céheudeu). La nature fait souvent la pute, avec les femmes en particulier, mais avec moi c'est tout un roman. Donc à huit ans, ma mère désespérait pour me dénicher des brassières mignonnes qui donnent pas trop un air de grande à son bébé joufflu. A l'époque c'était pas trop fastoche à trouver tu sais, mais j'avais de la chance : j'étais un boudin, du coup on trouvait ce qu'il me fallait dans les rayons des ados. Je me souviens du premier jour où j'ai porté une brassière à l'école, sous mon débardeur en jersey orange. C'était une brassière en coton beige avec des petites fleurs marron, probablement découpée avec les dents dans le rideau de cuisine d'une grand-mère poilue du menton. Ce jour là je m'en rappelle bien, j'avais aussi un short vert et une veste rouge, et mon cartable Astérix bleu. Oh ça va hein, c'était les années 90. Bref. J'avais ressenti un drôle de sentiment, mélange d'une certaine gène et d'un grand soulagement à l'idée que les formes de mes jeunes seins fous seraient désormais mieux dissimulés sous cette couche de vêtement supplémentaire. Par contre, évidemment, je ne m'étais pas sentie plus "femme" que la veille, faut pas déconner, puisque j'étais une petite fille et que mon centre d'intérêt principal durant la récré était un trou gigantesque qu'on creusait avec ma classe au fond de la cour (c'était le temps béni où les cours d'écoles n'étaient pas recouvertes de béton) pour établir un tunnel de communication avec les chinois de l'autre côté de la planète.

Un jour, je devais avoir dix ans, j'ai posé deux bols sur ma poitrine en me regardant dans le miroir de la salle-de-bain. Je me suis dit dans ma tête "Ouh pétard, ça doit être hyper bizarre d'avoir des gros tétés commeuh ça, dis !". La même année j'ai eu mes règles et des poils sous les bras, et depuis j'assiste impuissante aux travaux d'agrandissement perpétuels de Minouche et Gérard, les deux habitants sous mon t-shirt.

Comme toutes les femmes à trois têtes (ceci était une blague pourrie sponsorisée par Kévin-Gus, ancien camarade de 5ème), je dois faire face à plusieurs défis du quotidien dont voici la liste non exhaustive :

1) Les gros nichons c'est chiant. Tu dois y faire attention, si tu ne veux pas qu'à terme ils trainent par terre : prendre particulièrement soin de ta peau, entretenir tes muscles (qui fait ça sérieux ?), et appliquer à la lettre les conseils des magazines féminins. Non j'déconne. En vérité je vous le dis mes amis, il n'y a pas de miracle : la gravité est communiste, tout le monde paye son tribut. C'est pas grave, c'est la nature, c'est la vie, c'est joli, cui cui.
2) Les gros nichons c'est chiant. Tu peux pas tricher. Souvent je me dis que si j'en avais des petits, je pourrais rembourrer mes soutifs ou pas, suivant l'humeur du jour. Avec les miens, si je veux changer de profil il ne me reste qu'un solution : la rappe à fromage.
3) Les gros nichons ça fait mal. C'est chiant. Ouais alors là je tiens un scoop les gars, les seins plus c'est gros, plus c'est lourd. Avoir un 90F, c'est un peu comme se trimballer avec un sac à dos, mais devant. Heureusement, il existe des moyens d'alléger ce fardeau : placer une équerres sous chaque sein, les poser sur la table/bureau l'air de rien dès que l'occasion se présente, ou investir dans de la lingerie de qualité.
4) Les gros nichons c'est chiant. T'as trouvé une jolie blouse un peu genre romantique fleur bleue promenons-nous dans les bois, absolument ravissante sur le cintre, mais une fois en cabine t'arrives pas à la boutonner jusqu'en haut. Ou bien tu voudrais pouvoir investir dans un de ces fameux tops à dos ajouré super à la mode en ce moment, mais c'est sans compter la merveilleuse attache triple de ton soutien gorge pour gros lolos, qui barre irrémédiablement ton dos.
5) Les gros nichons c'est cher, c'est chiant. Trouver une parure de lingerie à ma taille qui soit à la fois jolie, à la mode, financièrement accessible ET qui maintienne tout mon bazar en place quand j'éternue ? Il y a peu de temps, j'aurais répondu "Attend, je reviens, je vais pleurer de rire." Surtout que mon bonnet n'a pas cessé d'augmenter ces deux dernières années à cause de mes deux grossesses et de l'allaitement. Mon unique soutien-gorge bien coupé et esthétique jusqu'à présent, je l'avais payé 70 pièces de un euro dans un magasin spécialisé après avoir réfléchi plusieurs minutes à peser le pour et le contre. C'est vrai il tient la route, il est vraiment sexy et confortable à la fois, mais comme je n'ai pas les moyens de m'en offrir tous les quatre matins je le porte presque tous les jours. Génial. Bonjour la monotonie. Enfin ça, c'était avant.

Parce que récemment j'ai rencontré Hélène, une nana très sympa qui travaille, entre autres, pour une toute nouvelle marque de lingerie spécialisée dans les grandes tailles (mais les vraies grandes tailles, hein, je parle pas du bonnet C) : Oups. C'est le nom de la marque, Oups. Et quand elle m'a parlé de leurs soutien gorges, j'ai d'abord pensé "Ouais bon, quand elle dit que c'est pas cher, ça veut dire quoi exactement ? Et puis jolis en plus, ahah, je me roule par terre en me tenant le ventre, je demande à voir, hashtag sarcasme."

Et puis j'ai vu.

C'était pas une blague. Oups propose des soutien gorges mignons, colorés et gais, jusqu'au bonnet G, et des bas assortis jusqu'en 52. Pour moi c'est parfait. Et puis détail important : les prix, raisonnables en temps normal, deviennent carrément canons en période de soldes ! Laisse-moi te montrer une petite sélection : 



2. Soutien-gorge Ce soir on sort 31€ (non soldé)
3. Bustier Show Time 13,75€
4. Shorty Show Time 6,75€



Ma parure préférée s'appelle Rock'n'flowers, mais malheureusement elle n'est pas soldée. Ceci dit, je crois que je vais quand même craquer. 


Je me demande juste : slip ou shorty ? 
(j'ai des vrais problèmes dans la vie)





Bon, et puis comme promis en début d'article, j'ai un petit bonus pour toi, à cumuler avec les soldes, pour te faire plaisir sans te ruiner avant la Saint Valentin !

Jusqu'au 17 février 2015, grâce au code AVANTAGEBLOG tu peux obtenir 10% de remise supplémentaire sur la valeur de ton panier, dès 40€ d'achats hors frais de port. Le code est valable chez Oups, bien sûr, mais également chez Sans Complexe, une autre marque du groupe qui propose des modèles plus classiques. 

Merci Bibi.

Et maintenant... Go go go les gros lolos !


P.S. : Au moment de ton inscription sur le site, si tu veux, n'hésite pas à renseigner mon adresse email dans la case "parrainage". ;-) Comme ça je serai ta marraine sans que tu aies besoin de saboter ton brushing en pataugeant dans un bénitier devant le curé. 


mademoiselle.violette.leblog@gmail.com

11 commentaires :

  1. Ça c'est du bon plan!Mes nichons te remercient.Je peux me remettre à rêver d'une nuisette sexy à ma taille, tu sais une où t'as pas les tétons qui te chatouillent le nombril...sexy quoi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah mais de rien ! Moi je ne fais que transmettre l'info. Mais en fouinant un peu sur le net on arrive quand même à dénicher de jolies choses pour les grosses poitrines quand même (sous réserve de bien connaître sa taille, ce qui est une autre histoire...). Perso j'adore aussi Darjeeling, surtout pour les nuisettes d'ailleurs (je crois qu'ils n'en font pas chez Oups).

      Supprimer
  2. Entre les frémissements d'horreur (brrr la râpe !!) et les éclats de rire (les poser sur le bureau l'air de rien), encore un article écrit d'une belle plume que j'aime lire. (franchement je crois que ça doit te saoûler que je mette les mêmes commentaires d'un article à l'autre ^^).
    Avec la grossesse, j'ai des seins énormes - comparés à avant, attends je fais du D maintenant ! (je te laisse rire si tu veux). En plus de deux tailles de bonnets, j'ai aussi gagné les motifs intégrés - mais apparemment c'est un beau souvenir qui nous rappelle nos enfants. Bon, l'essentiel, c'est qu'ils soient aptes à nourrir le futur glouton qui viendra s'y abreuver (plus qu'un mois, j'ai hâte !)
    Allez vieille tata, en attendant que je t'envoie un mail, je te fais de gros bisous. A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'en as pas encore marre de lire mes gros mots, toi ? Merci t'es choute ! T'inquiète pour les motifs, j'ai les même et je t'assure : bientôt ce sera tendance. Moi je les considères comme mes tatouages préférés, vachement originaux (blancs, des tatouages blancs quoi !) et vachement culottés (ils m'ont pas demandé ma permission avant de s'installer merde). Mais vachement importants.

      Supprimer
  3. ah j'avoue que c'est compliqué pour les grosses poitrines ! mais encore une fois, j'ai tellement ri !
    Même si ça ne me concerne pas " (mais les vraies grandes tailles, hein, je parle pas du bonnet C)" à la base :P
    je trouve tes articles toujours aussi intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah merci ! Non mais hé, t'en vas pas bouder comme ça, je voulais pas t'exclure. :P En plus je suis certaine que tu trouveras ton bonheur chez Oups, même avec un "petit" bonnet C.

      Supprimer
    2. Alors voilà quoi, bravo ! J'ai craqué.

      Supprimer
  4. Punaise comment je me reconnais dans ta description des gros seins !!!!!!!!!!

    Le petit plus pour moi qui fait que j'ai encore plus de mal à trouver un soutif qui:
    - est à ma taille
    - ne fait pas mamie dont la transpiration s'est fossilisée sur le soutif
    - soutienne bien sans que mes deux autres têtes décident d'aller voir du pays
    - ne me fasse pas taper la vendeuse acariâtre parce qu'apparemment pour les vendeuses c'est interdit de faire plus de C, et si on s'y aventure, on devient un punching ball à réflexions pas très sympas.
    .... MA TAILLE N'EXISTE PAS BORDEL.
    J'aurais pu faire un 90E. Ou un 80B. Nan nan. Je fais un 80E, sinon c'pas drôle.
    Et c'est bien connu, on n'a pas le droit d'avoir un gros bonnet et une taille fine.

    Je précise aussi que je suis nullipare, je ne prends aucune pilule, et mon bonnet E est naturel !

    Du coup je vais aller voir du côté de Oups :) Dis-moi, ça taille grand ou pas ? Parce que selon les modèles je mets du D (la marque Triumph par exemple).
    Et si justement la taille ne va pas, on peut renvoyer et demander un autre bonnet ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la taille, honnêtement je ne peux pas te dire si ça taille grand ou pas. Moi je fais du 90F, j'ai donc commandé cette taille et ça me va. Donc je dirais que ça taille juste bien. Mais si ton soutien-gorge ne te convient pas, pas de panique, tu peux le renvoyer sous 30 jours pour un échange ou un remboursement (à condition qu'il y ait encore les étiquettes).

      Supprimer
  5. Ah oui j'oubliasse, parmi les désagréments des gros nichons: aucun maillot 1 pièce ne va. En bas ça passe, la taille passe aussi, puis ooooh, la boobside bloque.
    Mais c'est un mal pour un bien: j'irai pas à la piscine (ça tombe bien, j'ai horreur de ça)

    RépondreSupprimer
  6. Ah merci !!!!!!
    Me souviens avec nostalgie (et quand je regarde la jolie boite des modèles que j'ai gardé "au cas où"...) de mon 90 balconnet... époque où bossant pour le groupe PPR je cumulais réducs et soldes, le tout avec la complicité d'une copine qui me gardait le tout de coté jusqu'à la dernière démarque...
    Bref, maintenant je ne rentrerais pas à moitié dedans.. et je ne bosse plus pour PPR (soulagement !), et ras le bol des modèles "tenez médèmeuh.... regardez moi celui là maintient bien"
    T'as vu ma tête ? j'ai l'air de VOULOIR porter ton truc beigeasse avec la vieille fleur aplatie au milieu que même ma mémé avait des modèles plus sexy ????


    bref, merci !
    :D

    RépondreSupprimer

Allons chaton, tu ne vas quand même pas sortir sans faire un bisou à ta vieille tata !

Rendez-vous sur Hellocoton !