samedi 17 janvier 2015

La coupe est pleine !

Aujourd'hui, je vais te causer de ma zézette, pour changer. 

Après sept mois de paix royale, mes ovaires ont joyeusement repris du service : j'ai eu mon retour de couches, youpi tralala c'est la fête (en fait non, pas du tout). C'est ma mère qui va s'essuyer le front de soulagement, tiens. Bref. Quatre lignes pour te dire que j'ai mes règles quoi.

Du coup, j'ai pu enfin tester le cadeau que Monsieur Pantoufle m'avait offert pour mon anniversaire, en juillet dernier (je venais à peine d'accoucher, si ça c'est pas un message en lettres de feu, je m'y connais pas) :

Ma coupe menstruelle. Ou cup, pour les gens modernes.



J'avoue que j'étais super tentée par l'engin, que j'ai découvert (comme toi je parie) grâce au buzz qu'il a suscité ces dernières années sur les ondes de l'Internet français. Mais je ne pouvais pas essayer puisque j'étais en cloque ces deux dernières années, et que c'est quand même pas assez joli pour servir de bonnet à un fœtus faut pas déconner.

Maintenant c'est fait.
Et alooors ?

Et alors je me demande sérieusement comment j'ai pu vivre sans. Tu risques de lever les yeux au ciel parce que c'est la douzième fois que tu lis ça quelque part cette semaine, et que tu soupçonnes l'existence un complot d'ordre mondial de la part des vulves enragées. Tu as raison de te poser des questions. Mais tu vois, il y a des choses qui arrivent parfois, et qui changent tellement ta vie que définitivement, il y aura un avant et un après : dieu, l'amour, les gosses, et la cup. 

Au cas où ce ne soit pas absolument clair ou que tu lises mon article en diagonale (c'est mal) : après seulement un cycle, je suis CONQUISE. 

Il existe mille formes, tailles, couleurs et matières suivant les marques (y en a même avec des paillettes pour toi, lectrice qui descend de la licorne), mais j'oserais presque dire qu'on s'en bat l'utérus. Pour moi, l'Homme a choisi quasiment au pif la taille dédiée aux périnées qui reviennent du Vietnam, et la couleur de rien du tout (transparent, quoi). Et c'est parfait. Pour ce qu'on en fait, hein... m'en fiche que ça clignote ou que ça fasse le café.

Pour celles qui hésiteraient à se lancer dans l'aventure, voici mon retour d'expérience garanti sang pour sang sincère, livré sur un plateau désinfecté.

Concrètement, comment j'ai apprivoisé la bête ?
Je ne parle pas de mon mec.

Après lecture de la notice, j'ai décidé de m'entraîner en dehors de mon cycle à "enfiler" ma coupe. Accroupie dans la salle-de-bain, après avoir fait un origami, il suffit de la placer au fond du vagin, et de vérifier qu'elle soit bien "ventousée" autour du col de l'utérus en faisant le tour avec son plus bel index. Bon, ça nécessite de plutôt bien connaître son corps, mais c'est franchement pas sorcier. Une chatte ce n'est pas un labyrinthe, tout de même ! Scoop : Le col de l'utérus, c'est la chose qui ressemble à un petit donut au fond du tunnel. Merci Vio.

Grace à cet "essayage" j'ai pu immédiatement remarquer qu'il y avait un problème : la tige qui se situe à la base de la cup et qui permet en théorie de l'attraper était trop longue, dans mon cas, et elle me faisait mal. Je l'ai coupée progressivement, en remettant ma cup entre chaque coup de ciseaux histoire de vérifier, pour finalement la supprimer totalement. J'ai remarqué que je n'en avais pas besoin.

Quand j'ai été à l'aise avec le geste, j'ai stérilisé ma cup et je l'ai rangée, puis oubliée, parce que j'avais quand même d'autres culs à fouetter.

(ici je matérialise une ellipse temporelle) (voilà)

Le grand jour est arrivé plusieurs mois après quand j'ai reconnu la délicate odeur de tartare de bœuf caractéristique qui vient te chatouiller les narines le matin du premier jour des ragnagnas (tu SAIS de quoi je parle, ne baisse pas les yeux). 

Et il faut que je te dise : l'enfilage est nettement plus simple en conditions réelles. La zone étant naturellement lubrifiée pendant les règles, et le col modifié, c'est beaucoup plus facile que lors des essais hors période. Les doigts dans le nez ! Enfin dans le nez... bref.

Et donc, mes impressions :

- Une fois en place, la cup s'oublie immédiatement. Pourtant, moi ça fait des années que je ne porte plus de tampons hygiéniques parce que je ne les supporte pas. C'est dire combien mon zoubidou est sensible.
- A ma grande surprise, je n'ai eu aucune fuite à déplorer. Même la nuit. J'ai quand même porté des serviettes jetables parce que j'avais un peu peur, mais elles ont été inutiles. Je ne les utiliserai pas le mois prochain, pourtant j'ai tout un stock à écouler, du coup je songe à écrire un article pour proposer diverses reconversions professionnelles pour les protections hygiéniques au chômage. Bref. Si tu veux, je te les envoie par la poste ?

Et le moment tant redouté : le vidage de cup, alors ?

Ben... Ce n'est pas sale, c'est mon sang. Et il ne sent rien, contrairement à celui contenu dans les protections hygiéniques externes classiques (c'est l'oxydation qui modifie l'aspect du sang, tout simplement). Pour certaines, je peux comprendre que ça soit un peu bizarre, mais personnellement je n'ai absolument aucun problème avec la vue de ma propre hémoglobine et, après avoir pondu deux jambons, avec mon vagin on n'a plus grand chose à se cacher (les épreuves, ça rassemble). 

Comment ça se passe ? Encore une fois, on se retrouve accroupie, et on attrape la cup délicatement en la maintenant à la verticale, après avoir créé un léger appel d'air avec son doigt (dit comme ça, on dirait que c'est compliqué, mais en fait c'est très intuitif). Ensuite on vide son contenu dans un lavabo et on la rince à l'eau froide avant de la remettre. Dois-je préciser qu'on se lave les mains avant et après ? Non, tu es une grande fi-fille. 

Alors écoute, moi je suis peut-être complètement maboule, mais j'adore faire ça. Vider ma cup, je veux dire. Je trouve ça hyper intéressant de mesurer les variations de mon flux (au sens propre du terme : ma cup est graduée !). Et le sang c'est grenat, c'est joli, je trouve.

Voilà.

Sans évoquer les avantages économiques et écologiques évidents je conclus cet article fleuve (hem) :

Grâce à cette coupe menstruelle, j'ai réalisé que hé ! les règles c'est pas si terrible, et j'ai pris confiance en moi en démystifiant un aspect complètement obscur de ma vie de femme. En plus je peux vivre toute nue sans que ça coule, et ça c'est cool.

My heart belongs to Mooncup forever. 


Et toi ? 
Prête à rejoindre la secte ?


PS : Je ne tiens pas du tout à m'excuser pour ce titre de billet complètement moisi.

31 commentaires :

  1. C'est vrai que ça a l'air génial hein... mais je le sens pas... ptêtre que la cup ne m'veut pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si les protections classiques te conviennent et que tu ne te sens pas prête à passer à la cup, c'est que c'est pas le moment. ;) Moi j'étais vraiment très emballée par la chose et j'en parlais souvent avant de recevoir ce "cadeau" romantique, et puis bingo ça m'a plu.

      Supprimer
  2. 100% conquise aussi ici je suis d'ailleurs en train de lire ton article dans mes WC et mes regneugneu débarquent et là je me rends compte d'un truc pas pratique c'est que ma cup est dans le wc du bas :p (non je ne suis pas riche, je vis au dessus de mes moyens :o ) bref c'est le seul inconvénient que j'ai remarqué ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux dire que tu ne sais pas te téléporter d'un chiotte à l'autre dans ta maison ? Mais t'es pas moderne ma fille !

      Supprimer
  3. Ahaha c'est le premier article sur ce sujet qui me donne envie de tester ! Merci comme toujours pour ce post si drôle qui donne le sourire !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ton commentaire. Reviens me dire si tu testes la cup, et si ça te plait ! Si t'as besoin de conseils, je suis guide en spéléo spécialisation vagins tordus dans la vraie vie : n'hésite pas, envoie-moi un mail !

      Supprimer
  4. Bonjour, en effet, j'ai moi aussi rejoint la secte il y plus d'un an. Je n'ai qu'un seul regret: ne pas l'avoir découverte avant! Tellement pratique, hygiénique, écologique, économique. Tellement fantastique quoi! Bon c'est pas tout ça, mais je dois justement aller vider ma cup :)
    Merci pour l'article, pour le blog. J'aime beaucoup te lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'aime beaucoup vous lire, merci. Depuis la rédaction de cet article j'ai eu mes règles une nouvelle fois, et j'ai encore été ravie par ma cup. Pour le moment je ne vois pas trop comment je pourrai faire sans elle à l'avenir ! Et d'après ce que je lis, quand on aime sa coupe c'est pour la vie. :)

      Supprimer
  5. Je pensais la tester auparavant, puis l'accro au cul que je suis a fini par prendre l'option "pilule progestative". Donc la cup et moi serons séparées à jamais T^T

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi la pilule c'est no way, ce moyen de contraception ne convient pas à la tête de linotte que je suis (et je ne veux pas me retrouver avec assez de gosses pour constituer une équipe de rugby dans dix ans, merci). La pilule progestative fait disparaitre le phénomène des règles en fait, c'est ça ?

      Supprimer
    2. En plus, on peut même faire l'amour avec la cup. ;)
      Parce que OUI: faire l'amour n'est pas seulement synonyme de pénétration!

      Supprimer
    3. Je suis bien d'accord avec toi. Par exemple moi j'aime tellement bouffer que souvent, je fais l'amour avec mon pot de crème au caramel rien qu'en le regardant.

      Supprimer
    4. J'avais tendance à l'oublier de temps en temps aussi mais j'ai mis une appli sur mon gsm, et plus aucun oubli :)
      Oui, certaines sont assez dosées pour stopper l'ovulation petit à petit (ou parfois tout de suite, ça dépend du corps de chacune)

      Supprimer
    5. Mais ça suppose d'avoir toujours son téléphone sur soi, ce qui n'est pas mon cas.

      Supprimer
  6. Aaaah j'aime tes articles <3
    Sinon, avant de tomber enceinte, j'ai testé le flux menstruel libre ou instinctif, dont je n'avais jamais entendu parler, et c'est vraiment ouf, ça marche chez moi en tout cas. Voici une vidéo qui en dit un peu plus long : http://epanews.fr/video/video/show?id=2485226%3AVideo%3A1049636&xgs=1&xg_source=msg_share_video
    C'est étonnant que personne ne parle de ça je trouve.
    Bisous ma copine <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu l'état de mon périnée et bien cette méthode ne serait pas pour moi, mais intéressant, et la nuit je le vois avec ma cup ça coule aussi, ça se rempli aussi bien.
      Bon j'arrive a avoir des fuite toujours avec mon périnée capricieux qui parfois le comprime et parfois non :(

      Supprimer
    2. Ah et je pense que si on n'en parle pas plus de cette méthode c'est peut être parce qu'elle ne peut pas fonctionner avec toutes les femmes

      Supprimer
    3. Merci Loïs pour tes petits commentaires gentils à chaque fois. Je me pencherai sur la question très vite, ça m'intéresse.

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Troooop ! Enfin nous on a trouvé une méthode alternative pour contourner à notre manière le problème des règles : être enceintes tout le temps ! XD

      Supprimer
  8. Et ben moi aussi je kiffe ! ^^
    Et effectivement, la Mooncup m'a beaucoup plus mais j'en ai testé d'autres depuis :)

    Par contre, juste une remarque sur "l'effet ventouse" : en fait, la cup n'aspire pas contrairement à ce que certaines s'imaginent (et heureusement, hein !).
    Il y a bien un léger effet ventouse, mais uniquement lorsque tu mets la cup ou lorsque tu l'ôtes (j'explique plus en détail par ici http://coupemenstruelle.net/cup-effet-ventouse-croyance/ ).
    Du coup, pas de problème à porter un DIU avec une cup, contrairement à la croyance populaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je me suis peut-être mal exprimée, je n'ai pas franchement la sensation d'une ventouse quand je mets ou quand j'enlève ma cup, simplement c'est assez difficile à décrire. Mais tu as raison de préciser ! D'aileurs, moi je suis également une adepte du DIU.

      Supprimer
  9. Je l'utilise depuis des années et je suis conquise ! (des années genre avant le buzz, oooh la rebelle)

    Ça m'a permis de me réconcilier avec mes règles alors que je trouvais les poubelles pleines de tampons et autres serviettes jetables puantes et immondes. Je l'ai découverte en cherchant une alternative réutilisable, moins polluante et moins "dégradante" pour mon image de femme.

    Je suis comme toi, ça m'amuse beaucoup de pouvoir vraiment voir ce que je perds comme sang lors de mes règles, j'aime ce rapport au corps plus intime et plus ludique. Je l'enfile le matin et la retire le soir dans la douche, tellement pratique de ne pas s'en soucier du tout la journée ! Et c'est tellement plus confortable aussi.. les copines qui ont bien voulu l'essayé l'ont toutes adopté. Contente que tu ais été convaincue :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, je suis complètement d'accord avec toi. C'est important d'être curieux ! :D

      Supprimer
  10. WAOUH alors la! ça fait un moment que je traine un peu sur ton blog et que je voit pleins de truc bizarre!,d'ailleur tu me fait beaucoup rire(et pleurer aussi dernièrement)
    j'ignorais totalement l'existence de la cup; et le flux menstruel libre alors la:scothée!
    enfin bon du coup j'était obligée de laissé un petit commentaire,je trouve ça super interessant!
    j'ai accouché en aout de mon deuxième bébé et depuis c stérilet au cuivre et c le déluge!
    et dit moi tu la vide qu'une fois par jour?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je suis contente de t'avoir fait découvrir des trucs en te marrant, c'est bon pour ton périnée. Je t'ai fait pleurer ? Quand ça ? De rire j'espère !
      Concernant ma cup, je la vide une fois le soir sous la douche et une fois le matin en me levant. En début de période elle est pleine, et à la fin des règles elle ne contient que quelques millilitres. C'est génial ! Pourtant, j'ai aussi un stérilet au cuivre, donc un flux de mammouth. ;)

      Supprimer
  11. A voir tout le monde Essayze ça sonne envie ! Trop bon cette article !

    RépondreSupprimer
  12. Je ne suis définitivement pas assez à l'aise avec mon corps pour me lancer dans cette aventure !
    Mais ma meilleure amie en a une, et elle est séduite !

    RépondreSupprimer
  13. Ici aussi la cup est adoptée !
    Puisque tu cherches quoi faire de tes serviettes voici déjà une idée : quelle ne fût pas ma surprise quand à la maternité, ayant demandé de quoi soulager les douleurs de la montée de lait, on m'a apporter deux serviettes hygiéniques imbibées d'eau et sortant du congélateur ! Eh oui, certaines marques vendent une petite fortune des poches de froid à la forme des seins, et ma maternité utilise des serviettes.
    ...bon après tu n'as peut-être pas des montées de lait tous les jours...

    RépondreSupprimer
  14. C'est cool d'oser parler sans pudeur des RRRRR. Utilisatrice de Cup, j'avais parfois des petites fuites quand même...alors j'ai créé Dans Ma Culotte! On propose une gamme de cup et protèges-lingerie très très beaux (of course car ce sont des motifs faits en exclu pour nos culottes :) et en plus ils sont fabriqués en France. Si ça vous tente c'est par ici : www.dansmaculotte.fr

    RépondreSupprimer
  15. Ca fait quelques temps que je songe à tester cette fameuse cup... Fidèle lectrice de ton blog depuis quelques semaines, je me suis dit que tu avais peut être pondu, entre 2 gamins, un super article, drôle et honnête sur le sujet. Bingo ! Ton expérience a fini de me convaincre... Je file de ce pas en commander une sur le site www.dansmaculotte.fr ! Merci pour tes conseils ;-)

    RépondreSupprimer

Allons chaton, tu ne vas quand même pas sortir sans faire un bisou à ta vieille tata !

Rendez-vous sur Hellocoton !