mercredi 3 décembre 2014

Game of Trône

Maintenant que la Micro-Naine a toutes ses dents, qu'elle sait marcher, parler, courir, mettre ses chaussettes, passer le balai et cuisiner d'excellents gâteaux à base de mouchoirs en papiers prémachés et de cailloux du jardin... la question que tout le monde (au moins) me pose est :

Et alors, elle est bientôt propre cette petite ?

Souvent, cette phrase enquiquinante (j'aime bien ce mot, enquiquinant, c'est rigolo) (et ça me fait penser à un kiki) (un kiki à Nantes) (bordel BAILLONNEZ MOI) est immédiatement suivie d'une autre qui l'est tout autant : "Mon fils Brandon-Mouloud, lui, à deux mois il faisait sur le pot."


Regarde l'image moche que j'ai bidouillée.

La propreté, moi, ce que j'en pense...

Houston, nous avons un problème, alerte, alerte. Les deux ans de la morveuse approchent, nous DEVONS faire quelque chose. Mais quoi ? Pot, réducteur de toilettes, culottes d'apprentissage, cul nu au fond du jardin en décembre ? Qu'avons-nous décidé, chez la Vio's family ? Au secours.

Ben justement, nous n'avons rien décidé.

Ce n'est pas à nous de décider.

Mais on peut mettre en place certaines choses pour accompagner son enfant dans l'apprentissage de la propreté, au quotidien, avec des outils simples.

En pratique, voilà ce que ça donne chez moi : 

  • Nous laissons très souvent la porte des toilettes entrouverte, que ce soit pour faire pipi, caca, ou se rendre au Ministère de la Magie. Je veux que mes gosses soient à l'aise avec les choses du corps (pas comme moi, quoi) (la fameuse règle du "fais ce que je dis, pas ce que je fais", qu'on pourrait rebaptiser "théorème du parent"). Et à mon avis, ça passe par la banalisation de cette chose extraordinaire qu'est le popo. Depuis qu'elle sait marcher à quatre pattes, la Micro-Naine à le droit, si elle le souhaite, de venir voir ce qu'il se passe quand papa ou maman va au petit coin.
  • Nous expliquons tout. On verbalise, on répète, inlassablement, calmement, avec des vrais mots du dictionnaire, sans prendre notre fille pour la demeurée qu'elle n'est pas. Maintenant, elle nous interroge régulièrement sur... tout et n'importe quoi, en fait, mais aussi sur ça. Et on lui répond clairement.
"Quoi ça ?
- C'est du papier toilette ma chérie.
- Caca maman ?
- Oui, maman fait caca.
- Quoi ça ?
- C'est une brosse à chiottes pour nettoyer la cuvette mon coeur.
- Oh...
- Non... non, NON ! Ce n'est pas un peigne ! Arrgh..."
  • Nous abordons le sujet lorsqu'il se présente, et surtout nous lisons parfois des livres qui parlent de la propreté. 
  • Nous avons acheté un pot en plastique lorsqu'elle avait un an. Nous lui avons expliqué à quoi il servait, puis nous l'avons placé à sa disposition dans les toilettes. Elle a apprivoisé l'objet en plusieurs étapes :
    - Elle l'a ignoré.- Elle l'a évité.- Elle l'a montré du doigt.- Elle l'a promené partout dans l'appartement. (une semaine après)- Elle l'a rempli de cubes en bois.- Elle s'en est servi de pose-biberon.- Elle lui a parlé.- Elle a posé ses poupées dessus.- Elle s'est assise dessus toute habillée. (vers 13 mois)- Elle s'en est fait un tabouret.- Elle s'en est fait un chapeau.- Elle l'a présenté à nos invités.- Elle s'est assise dessus toute nue. (vers 15 mois)

Bref. De multiples aventures qui ont naturellement conduit, à dix-huit mois, à l'évènement tant attendu...

LE PREMIER CACA SUR LE POT !
... et sur le carrelage, et sur les chaussettes, et sur le livre, et sur maman.

A aucun moment nous ne l'avons obligée à s'assoir dessus, ni à y rester. Elle a compris seule comment s'en servir, à l'aide des mots et des images. Je suis très fière, j'ai failli pleurer en regardant sa crotte, j'ai appelé ma mère pour lui raconter après avoir informé en majuscule mes followers sur Twitter, je suis officiellement une MILK internationale (Mother I'd Like to Kill). Voilà.

Le récit en détail, pour toi public : 

Un jour, alors que je faisais pipi, elle a retiré sa jupe et sa couche puis s'est assise en face de moi sur son pot. J'ai senti qu'il y avait quelque chose de différent dans son attitude par rapport à d'habitude alors je suis restée à ma place. Nous avons discuté longtemps, lu un livre, chanté une chanson. J'ai décidé de ne pas me lever avant qu'elle ne le fasse elle-même J'avais mal aux fesses et je sentais que j'allais avoir une belle trace rouge très sexy sur les cuisses à force de rester là, mais j'avais une intuition. Au bout de vingt minutes, elle a crié "Oh ! Caca !" et elle m'a regardé d'un air paniqué. En bonne maman Ricoré, je lui ai souri et je l'ai rassurée, je lui ai même donné la main. Résultat ? A mi-parcours, si j'puis dire, elle s'est levée d'un bond pour regarder dans son pot et identifier la source du "ploc" qu'on venait d'entendre, et elle a fini ses petites affaires en sautillant partout dans la pièce et en applaudissant.

Bravo. Merveilleux.
On l'inscrit à l'ENA demain.

C'est le début d'une nouvelle grande épopée.

Et tu sais quoi ? Même pas peur !
Peu importe le temps que ça prendra, ni le nombre de serpillères que je devrai sacrifier.

Je lui fais confiance. 




Pour la petite histoire...
Je connais une petite fille qui n'était pas propre pour dormir (donc siestes comprises) à trois ans et demi. C'est tard, il parait. Par contre elle s'exprimait très bien et savait articuler correctement certains mots diaboliques tels que "crocodile", "scotch" et "spectacle". Sa maman avait décidé de ne pas la forcer à aller sur le pot, en dépit des remarques étonnées et moqueuses. Cette petite fille fréquentait même l'école maternelle du village, une ATSEM était juste chargée de l'aider à enfiler et à retirer sa couche-culotte pour la sieste. Finalement, un jour, elle a déclaré "Maman, je ne veux plus de couches !". Sa mère à répondu "d'accord" et a installé une alèse pour éléphant incontinent dans son lit, mais elle n'a pas été utile... La petite fille n'a jamais eu d'accident. Elle avait décidé qu'elle était prête, donc elle était prête.

Et toi, comment tu abordes la propreté ?
Comment ça se passe chez toi ?
Je suis curieuse.
Raconte-moi !

Signé la petite fille.

27 commentaires :

  1. Ici il a été "propre" pour le pipi à la rentrée de la petite section de maternelle, donc vers 2 ans et demi.
    Pour le caca c'est une autre histoire! lol Il le fait aux toilettes depuis peu (et il va bientot avoir 4 ans). Il avait un peu commencé à s'y mettre cet été mais s'était arrêté après notre retour de vacances. Il est malin, il attendait d'avoir une couche pour faire caca.

    Franchement je pense qu'il ne faut rien forcer et qu'ils se décident quand ils sont prêts. Comme tu le fais, il faut expliquer et leur mettre tout ce qu'il faut à disposition, et puis voilà! :)

    [J'en connais aussi qui ont collé sur le pot leur gosse ne tenant même pas encore assis. Super... Ce n'est pas de la propreté mais du conditionnement! >_< ]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi, je pense qu'il ne faut pas forcer les choses (et j'ai tendance à détester cordialement les parents qui ont les pratiques que tu viens de décrire).

      Et du coup pour l'entrée en maternelle, les couches, tout ça... Ça n'a pas posé de problème ? Niveau organisation comment ça se passe ?

      Supprimer
    2. En général les écoles n'acceptent pas les couches, du moins la notre en tout cas.
      On flippait un peu à la première rentrée parce que très honnetement ce n'était pas encore ça pour le pipi. Au final il a eu très peu d'accidents! Peut etre 2 ou 3 au total dans l'année de petite section, ça va! Ils les emmènent aux toilettes très souvent :) Et puis bon je crois que le mien était prêt pour faire pipi aux toilettes, l'école a fini de le décider.

      Pour les cacas on n'a pas eu trop de problèmes à l'école non plus. La première année il ne restait pas à l'école l'après midi, donc il faisait caca dans sa couche à la maison à la sieste ou le soir, tranquille monsieur :p

      On a bien essayé de lui mettre des slips à la sieste "pour voir", mais ça ne le génait pas trop de faire dans le slip lol. Et puis bon changer les draps 2 fois par jour ça me disait moyen. Donc bon on a continué les couches et puis zut.
      Je préférais attendre qu'il ait le déclic, on ne peut pas l'avoir pour lui de toute façon, on ne peut qu'être là pour expliquer, rassurer et accompagner.

      Tout le monde est propre à 18 ans de toute façon en général, non? ;) :D

      Supprimer
    3. Tout à fait Thierry ! :D
      Personnellement je suis ultra détendue du slip concernant ce volet-là de l'éducation. Je ne m'en fais pas du tout. Par contre, évidemment, je me pose des questions (c'est mon aînée, et puis l'inconnu, tout ça), alors merci d'éclairer ma lanterne !

      Supprimer
  2. Comme toi je dois dire !
    Il faut d'ailleurs qu'on achète le dit pot. J'avais dans l'idée de faire la même chose, dans les toilettes, et de le laisser apprivoiser la bête comme il le sent. Je sais que la propreté chez les garçons peut être plus longue, mais m'en fout il ira bien à son rythme. Depuis quelques semaines il nous montre sa couche quand il a fait caca. Et à la question "Tu as fais caca dans la couche ?" j'ai un "uiii" tout satisfait. Donc on se dit que tranquillou bilou on va amener ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui comme tu dis ! De toute façon, à priori, à dix-huit ans ils sauront tous marcher, parler et faire caca sans nous hein.

      Supprimer
  3. Keuha ? Elle a déjà TOUTES ses dents ? Même les MOLAIRES ?
    Ici c'est un peu comme chez toi. Porte des toilettes ouverte, pot à disposition depuis un bail, on a aussi eu le coup du chapeau ;)
    Depuis le premier "premier pipi au pot toute seule" un peu avant 18 mois, ça fonctionne par phases. Par moments elle demande à y aller, à d'autres moments elle prévient juste qu'elle va faire (ou a fait) dans sa couche, et parfois (mais c'est plus rare) elle ne dit carrément rien. Aujourd'hui à bientôt 27 mois, on la laisse prendre son temps. On n'est pas pressé. Il reste une molaire à percer et pour être honnête quand une dent la tracasse elle oublie un peu la propreté. Elle a tendance à oublier aussi quand elle est très occupée.
    Bref, zéro pression. Ça la rassure de porter des couches-culottes et je la sens plus à l'aise, car en cas d'accident elle panique vite bien qu'on ne l'ait jamais grondée.
    En moyenne depuis quelques mois on utilise une couche la nuit (qui reste indispensable) et une à deux couches-culottes en journée (celle de la sieste est presque toujours sèche), ce qui est franchement raisonnable. D'ailleurs, je me demande si on arrivera à épuiser le stock avant qu'elle soit réellement propre ^^
    Pour un prochain je me laisserais bien tenter par l'HNI mais je ne suis pas sûre d'avoir suffisamment confiance en moi pour ça.
    Bravo à ta Micro-Naine :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'approuve à 100% votre méthode. Viens, on fonde un club des parents détendus de la couche ! L'HNI me tente aussi beaucoup, mais seulement dans le jardin (donc en été). :D C'est difficile à mettre en place quand on a un rythme et un mode de vie occidental. Mais il parait que ça fonctionne du tonnerre. J'ai des amis qui la pratiquent au quotidien (y compris pour leur dernière qui a deux mois) et leurs enfants sont vraiment très "en avance" sur la propreté. Mais c'est énormément de travail pour leurs parents.

      Pour les molaires, j'avoue que tu m'as filé un vilain doute là. Difficile de bien voir dans sa bouche, mais écoute je crois bien qu'elle les a déjà. Je vérifierais quand elle se lèvera de sa sieste, tiens.

      Supprimer
    2. Banco pour le club !

      Oui j'avoue, je ne sais pas si je suis capable de me filer autant de travail supplémentaire ^^ Mais je suis admirative et je suis sûre que ça fonctionne super bien.

      C'est possible hein pour les molaires, mais c'est rare avant 2 ans il me semble. Je te parle des 4 dernières. En tout elle doit avoir 20 dents de lait, dont 8 molaires. C'est les pires ces saletés. Chez nous les 4 premières sont sorties en même temps, de même que les 4 canines quelques semaines plus tard. Mais là les 4 dernières prennent bien leur temps, pour sortir chacune leurs 4 petites pointes puis leur "plat" (c'est horrible quand on y pense, nos pauv' gosses).
      Fais gaffe si tu y mets les doigts, ça mord fort ces bêtes-là ;)

      Supprimer
    3. Donc je rectifie : ma fille a seulement les quatre premières pré-molaires. Il lui en manque donc encore quatre. PAS MERCI pour cette information qui me met fort en joie, comme tu dois t'en douter. :P

      Supprimer
    4. Huhu ^^ Tu m'en vois navrée (par contre tu seras fort ravie d'apprendre que les pré-molaires de lait n'existent pas, ce sont bel et bien des molaires de lait. J'ramène ma science mais j'étais bien surprise de le découvrir moi aussi il y a quelques mois)
      Bon courage pour la percée des 4 affreuses alors. Et pour toutes celles à venir de ton Rôti, aussi.

      Supprimer
  4. Ahah très drôle ! Le mien n'est toujours pas propre a un peu plus de deux ans malgres la technique de la porte ouverte et le choix entre le pot ou le réducteur ! Il part en couranr quand on sort le pot... Je laisse faire les choses en espérant le "déclic" : p

    RépondreSupprimer
  5. Ici, ça ne se passe pas encore (héhé).
    Mais franchement écris-nous pluuuus d'article (oui je sais je suis relou, je dis ça à chaque fois que tu publies), mais vraiment j'aime trop te lire, c'est un régal, qu'est-ce qu'on se marre !!!
    A bientôt ma belle <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'écrirais plus souvent avec plaisir mais... Tu viens garder mes morveux pendant ce temps-là ? :P Merci pour ton enthousiasme et tes compliments qui me font toujours tant chaud au cœur.

      Supprimer
  6. Mon fils a un peu plus de 2 ans, il va sur le pot chez la nounou depuis ses 18 mois à peu près il y fait pipi et/ou caca 3 fois par jour. Chez nous il ne veut pas le pot, sauf des fois le soir si je lui lis une histoire pendant qu'il fait son pipi. Je lui répète encore et toujours que c'est quand lui il voudra que nous on est pas pressés que quand il voudra plus de couches il faudra qu'il demande pour faire pipi et caca sur le pot ou les wc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le dialogue c'est la base, de toute façon. Il est pas en retard ton loulou !

      Supprimer
  7. Je suis tout à fait de ton avis !
    Nous avons procédé exactement comme ça, en laissant à disposition pot, wc etc.
    Pendant assez longtemps (de 18 mois à 2 ans et demi, ah ouais quand même !), elle était en culotte d'apprentissage, qu'elle baissait assez souvent pour faire pipi/caca, mais la couche finissait mouillée à un moment ou à un autre.
    Pendant l'été (vers 2 ans et demi), on la mettait en culotte, il y a eu qq accidents mais bon, pas grave, c'est l'été.
    Et petit à petit, en septembre elle a été propre complètement, la journée + la sieste.
    Puis elle a demandé à ne plus avoir de couche pour la nuit. On début j'étais un peu sceptique mais je lui ai fait confiance. Il n'y a eu qu'un seul accident.
    Depuis octobre, elle est propre jour et nuit, tout naturellement et c'est elle qui a décidé.

    Bonne continuation à toi
    Frédérique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne comprends pas trop comment on peut décider de faire autrement que comme ça : en écoutant son petit. ;)

      Supprimer
  8. Pareil elle a un pot et elle s'amuse bien avec mais pour l'instant ça ne l'intéresse pas plus que ça. De temps en temps elle s'assoit dessus à oilpé avant la douche mais rien ne se passe ! Et en même temps elle n'a "que" 22 mois (omg) donc je m'en fous, elle a bien le temps... (mais dis donc, j'ai beaucoup dit "temps" dans ce commentaire, il serait ptêtre temps que je me calme)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je ne me fais pas de soucis, ça viendra quand ça viendra. Et pour ton Minus ça s'est passé comment ?

      Supprimer
  9. Moi j'ai décidé de ne pas m'en occuper, mais alors vraiment pas. Et tous mes gosses ont eu le même déclic que cette petite fille que tu sembles si bien connaître, entre deux ans et demi et trois ans. Et je n'ai jamais sorti une seule serpillère ni changé un lit. La théorie du moindre effort, donc! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo, tu as tout compris. Et vu ton expérience en la matière, j'adopte ta méthode en toute confiance.

      Supprimer
  10. Je pense qu'on ne s'en fait pas quand ca se passe bien (disons dans la "moyenne")
    MisterBB a 3 ans et demi, il maitrise pipi pour la journée et sieste mais pas la nuit et le caca est exclusivement dans la couche.
    Je ne le force pas (de toute facon ca ne sert à rien et ca reste son corps) mais la pression sociale et l'impression de ne pas être "normale" est tout de même présente.(lui il n'a pas l'air perturbé par ça).
    Comme toi, j'ai présenté le pot sans pression vers 18 mois, la porte est restée ouverte, on en parle...mais bon, les enfants font comme ils veulent et pas comme le voudraient les adultes (et c'est parfois un peu frustrant).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. Si ça se trouve je ferai moins la maligne dans un an ou deux, si j'en suis toujours à passer la serpillère et changer des couches toute la journée. Je te souhaite du courage, de la patience et beaucoup d'amour. N'hésite pas à venir me dire comment ça évolue pour ton fils, c'est intéressant de connaître des expériences différentes. :)

      Supprimer
  11. J'adore ce blog et ta facon d'écrire! c'est un régal en rentrant du boulot!
    Avec Julian, deux mois avant de rentrer a l'école il n'était toujours pas propre, on a du donc se bouger le coco et etre imaginatif pour qu'il les utilise les toilettes!
    On lui a donc expliqué que maintenant il était devenu trop grand pour porter des couches, on lui a acheté de nouveaux slips de grand dont il était tres fiere et sa petite corbeille de linge sale a lui tout seul pour qu'il se change lui meme si jamais un accident devait arriver. en un mois l'affaire était reglée! bon ca arrive de temps en temps encore qu'il y ait des loupés mais il se gere tout seul

    bon sur ce, j'ai encore de la lecture :)

    RépondreSupprimer

Allons chaton, tu ne vas quand même pas sortir sans faire un bisou à ta vieille tata !

Rendez-vous sur Hellocoton !