mercredi 15 octobre 2014

Ma première Mum-to-be party.

Ma vie de blogueuse à paillettes, épisode number ouane.

Il y a quelques temps, j'ai été contactée par la délicieuse Christel. Elle m'invitait à participer à la Mum-to-be Party qui s'est déroulée à Bordeaux le 3 octobre dernier. D'un naturel joyeux ascendant hystérique, je n'ai pas pu m’empêcher de sautiller partout en secouant frénétiquement le bras de Monsieur Pantoufle. "Ouiii je suis une vi-ail-piii ! Gniiih !" (mon dieu frappez-la). La MTBP, pour les intimes, c'est quoi ? C'est un événement auquel sont conviées des femmes enceintes dans les principales grandes villes de France. C'est gratuit et ouvert à toutes, sur inscription. Pendant une soirée, elles participent à des ateliers autour du thème de la grossesse, échangent à propos de leur polichinelle avec d'autres baleines, et (ne nous cachons rien) découvrent des marques en relation avec l'univers de la petite enfance. Alors mon poney, je t'arrête tout de suite : NON je ne suis pas ENCORE en cloque. Le prochain locataire de ma divine caverne est un type bien, il s'appelle Stérilet Au Cuivre (il a un nom à particule t'as vu). Bref.

Nous n'habitons pas tout à fait à Bordeaux (à 200km en fait, hein), donc nous avons discuté environ trente quatre secondes de la possibilité de s'y rendre pour l'occasion. Il se trouve que Pantoufle Man avait un entretien d'embauche dans les environs, du coup il s'est arrangé pour que son rendez-vous soit pris le même jour.

J'ai passé deux jours à taper du pied comme une gamine parce que j'avais rien à me mettre (tu vois ce que j'veux dire), à retourner le placard à la recherche d'un vêtement magique qui ferait disparaître à la fois mon ventre mou et ma timidité maladive, et j'ai enfin trouvé une robe colorée toute simple mais mignonne qui serait parfaite... avant de réaliser qu'elle ne me permettait pas d'allaiter (à moins me mettre à poil à chaque tétée). Retour à la case départ. J'ai respecté un temps légitime de boudage avant de déclarer solennellement que j'irais à la Mum-to-be Party vêtue d'une jupe de grossesse noire et d'un débardeur tout aussi gai, portant ainsi le deuil de ma confiance en moi. 

Vendredi 3 octobre à 17h30, Mercredi Adams et son Lardon attendaient donc le tram place Stalingrad, pendant que la Micro-Naine débutait une soirée pyjama au Formule 1 avec son père. Je suis descendue à l'Hôtel de Ville pour marcher jusqu'au point de rendez-vous : la salle de gym Elle & Cie. J'ai refait le chemin que j'empruntais presque tous les jours pour aller travailler, du temps où j'habitais là (un temps sans enfants, avec dix kilos de moins et les cheveux blonds, une autre vie). Il faisait bougrement chaud, et j'avais l'air d'un sherpa avec mon Ergobaby, mon sac à main, mon sac à langer et ma veste en simili-cuir (bah quoi ? comme dit ma grand-mère, on n'est jamais trop prudent). 

Source.

En arrivant, dégoulinante et haletante, j'ai eu envie de plonger la tête la première dans la fontaine à jus de fruits, mais comme je suis polie j'ai fait comme tout le monde : j'ai récupéré un badge avec mon nom dessus et une gomette de la couleur de mon équipe : Rouge. L'épreuve de confort consistait à s'initier au yoga prénatal pour décrocher ensuite le droit de tremper son nez dans un cupcake. 

ATELIER GYM

Au début, tout le monde était assis sur les bancs disposés le long des murs de la salle de sport (qui ressemble à une salle de danse tu vois, avec du parquet au sol et un mur entièrement recouvert d'un immense miroir). Tout le monde sauf moi, donc. J'étais trop occupée à faire malgré moi une démonstration d'allaitement au milieu, assise sur mon tapis, les joues cramoisies. Heureusement, rapidement, le cours a débuté et on s'est toutes retrouvées dans la même galère à essayer de faire le chat qui respire à l'envers (ou quelque chose du genre). Vu de l'extérieur, ça n'avait l'air de rien, mais pour mon périnée grand blessé de guerre, c'était pas trop trop fastoche quand même, hein. 

(Source) Sur cette photo se cache une tête de Lardon, sauras-tu la retrouver ?

Après la séance de gym prénatale, sur le chemin des vestiaires, j'ai croisé, entre autres, Mamourblogue et Maman Chouquette (ooooh, des blogueuses, des vraies personnes en chair et en os, oooh). J'ai baragouiné quelque chose, confié mon fils à Marjolaine (que j'ai appelée Marjorie, avec le stress, PARDON) et j'ai filé recentrer mes chakras en remettant ma jupe. 

On a pris un deubeule selfie aussi.

ATELIER BEAUTÉ 

Marie-Pascale, la fondatrice de la marque Omum nous invite à communiquer avec notre bébé à travers la paroi de notre utérus, grâce à un instant d'auto-massage avec les produits de la marque. J'ai adapté l'exercice à "mon cas" en déboutonnant le body du Lardon : le gredin a bien de la chance, c'est lui qui a profité d'un massage tranquilou pépère, sur mes genoux. J'avoue que je regrette de ne pas avoir pris plus de temps pour aller à sa rencontre à travers mon nombril pendant ma grossesse... j'imagine que c'est aussi ça, être "le deuxième". Bref. Revenons-en à nos bidons. 
Source.

Moi qui suis d'habitude plutôt hermétique aux stratégies marketing, j'avoue avoir été totalement convaincue par cette marque de cosmétiques : produits biologiques, sans conservateurs, sans huile de palme, à la composition ultra-clean, fabriqués en France selon des méthodes traditionnelles... enfin tu vois le topo quoi. Si j'ai renoncé à m'offrir leur huile sèche (baptisée "La Surdouée", ça s'invente pas) quand j'étais enceinte à cause du prix relativement élevé pour moi, aujourd'hui je réfléchis sérieusement à l'ajouter à ma liste de Noël. Franchement, après avoir patouillé dans tous les flacons de la gamme (et renversé la table) (deux fois) (si, si, maladresse internationale coucou), j'ai décidé que je tombais amoureuse de cette huile. Point.



ATELIER MODE DE GARDE

J'avoue avoir un peu décroché à ce moment-là. J'essayais désespérément d'endormir mon Mini-Nain, tu vois, affaire d'Etat. Mais les futures mamans ont pu évoquer les démarches et solutions pour garder les bébés, grâce à une discussion menée par deux gentilles dames de l'entreprise O2. Il se trouve que, pour le coup, ça ne me concernait pas du tout puisqu'à partir de maintenant et pour une durée relativement déterminée (trois ans), je deviens mère au foyer (youpi tralala).

PAUSE

Pendant que CERTAINES s'enfilent des cupcakes autour d'une sweet table préparée par l'agence Baby Pop's Party (à qui j'ai honteusement piqué la plupart des photos qui illustrent cet article), Christel organise un tirage au sort surprise. J'ai eu la chance de remporter une séance chez un photographe, et là encore je serais incapable de te retranscrire ici les onomatopées qui sont sorties de ma bouche au moment où mon nom a été tiré au sort. Y en a qui écrivent comme des cochons et qui se font engueuler par leur maîtresse de CP, et ben moi c'est pareil mais à l'oral : je parle en pattes de mouches.



Cette pause a également été l'occasion pour nous blogueuses de faire la promotion de l'opération We Love Prema et de relayer nos appels aux dons. MarjoLAINE avait apporté certains des bodies qu'elle avait customisés pour les montrer à la plèbe, ils étaient très réussis. 


ATELIER MODE TOUT COURT


C'est Christel en personne qui se charge de nous parler de l'allaitement, et de nous montrer plusieurs modèles de soutien-gorges et de robes spécifiques. J'écoute religieusement pendant que le Lardon met toutes ces belles paroles en pratique, tétouillant bruyamment dans le porte-bébé. Ce soir-là je n'avais pas pris mon portefeuille pour noyer dans l'œuf toute pulsion d'achat (oui, pendant la MTBP, on peut acheter certains articles de la boutique en ligne avec un tarif préférentiel), mais si je n'avais dû en retenir qu'un seul ça aurait été celui-ci : 

Un soutien-gorge d'allaitement avec des armatures souples, une ouverture originale au centre, et pas moche en plus. Il existe en différents coloris, et d'ailleurs je crois que si je devais craquer ce serait sur la version pourpre. Non mais attend, ils font même des coussinets d'allaitement lavables ASSORTIS ! Histoire d'être classe jusqu'au bout des tétons. Génial. J'ai pas encore osé aller voir s'il existait dans ma taille pharaonique de peur d'être déçue, ceci dit. 


ATELIER NUTRITION

On discute de l'alimentation de bébé, de la diversification, toussa toussa. Les multipare averties distribuent allègrement leurs conseils de vendeuses de tapis (mon conseil à moi était formulé comme suit : "Euh... bah... je pense que chacun fait comme il veut." VOUALAH) (Je ne serai jamais présidente de la république). On découvre les petites purées en rondelles de la marque Yooji, dont la composition est encore une fois irréprochable. Bio évidemment,  avec des légumes made in France ou made-in-pas-très-loin (Belgique pour les patates par exemple), préparés à Agen, conditionnés de façon pratique et ludique, bref : convainquant. J'ai pris la bonne résolution de cuisiner moi-même tous les petits pots de mes moutards dès qu'on sera dans notre nouvelle maison parce que j'aurai enfin une cuisine de taille normale, mais bon, en cas de besoin je retiens la marque. 


ATELIER "PRÉPARER L’ARRIVÉE DE BÉBÉ"

Evidemment, pour moi, fière maman récidiviste, cet atelier-là était un peu obsolète. Mais j'ai passé un super moment, malgré la fatigue et les yeux qui piquent, grâce à la très rigolote Anaïs (baby planeur de son étant, c'est dire combien ça volait haut). Elle nous a donné quelques astuces pour réussir sa valise de maternité (par exemple : la veilleuse et la multi-prises sont des objets bien pratiques auxquels je penserai la prochaine fois, si d'aventure j'ai la folie de mettre un troisième bébé en route, dans mille ans, peut-être, éventuellement, on n'sait jamais, desfois que). A ce moment-là, on avait toutes les neurones qui pédalaient dans la semoule, mais on a toutes noté dans un coin de notre tête la référence d'une poussette absolument diabolique qui se plie en deux secondes et demi et qui est tellement compacte qu'elle pourrait presque se ranger dans un sac-à-main. Pour moi elle est complètement hors-budget donc je suis certaine de ne jamais l'acheter, mais je suis quand même restée scotchée.


BILAN

Avant de me rendre à cette Mum-to-be Party, j'étais à la fois curieuse et excitée, même si j'avais quelques réserves. Un événement autour des marques, avec des blogueuses dedans, et un groupe de femmes enceintes réceptives au marketing qui papotent autour de pâtisseries roses et bleues... bon. MAIS EN FAIT c'était super sympathique, l'ambiance était réellement décontractée et j'ai trouvé toutes les animatrices très intéressantes. Dans chaque atelier, on s'est bien bidonné. J'ai été ravie de faire connaissance avec les futures-mamans de mon groupe, toutes très différentes. Au final, je n'ai eu le temps d'engloutir qu'un seul cupcake durant la pause (le premier de ma vie ! Maintenant ça y est, je suis une vraie blogueuse) (pour te dire que je sors vraiment de l'espace, figure-toi que j'ai bu mon premier mojito chez Céline cet été) (mon éducation est à faire, tu ne trouves pas ?). Pour moi, cette soirée aura été un petit marathon, parce que je suis arrivée déjà un poil fatiguée, et qu'il a fallu que je m'occupe de mon moustique en parallèle des activités. Le nourrir, le bercer, le changer, toute seule au milieu de cette effervescence, ce n'était pas facile (et puis tu me connais, je n'allais pas prendre une poussette voyons, quelle idée) (du coup il a passé la soirée collé à moi, dans l'ergobaby ou dans mes bras). Heureusement, ce ne sont pas les paires de bras qui ont manqué pour me rendre service. Je remercie les demoiselles présentes à la soirée qui passeront par-là pour leur aide. Je n'ai pas non plus eu le temps de prendre de photos (pourtant j'avais pris exprès le téléphone de Monsieur Pantoufle, parce que le mien est trop vieux pour faire ce genre de trucs de d'jeunes). Ceci dit, j'ai quand même passé un super moment, hein, attend. On m'a même complimentée en me disant que je n'avais pas l'air crevée du tout, la classe.

Si tu es enceinte et qu'une Mum-to-be Party a lieu dans ta ville (pour voir le programme clique ici), n'hésite surtout pas à t'inscrire. C'est gratuit. Ce sera pour toi l'occasion de passer une soirée agréable, de faire des connaissances, et de prendre un peu de temps rien que pour toi. L'instant bien-être proposé par Omum, par exemple, était très agréable et reposant. 

Bon, c'est pas tout d'écrire des mots les uns derrière les autres sur Internet, hein mais ma Micro-Naine tire sur mon sarouel depuis dix minutes pour attirer mon attention alors je vais devoir te laisser. Je ne sais pas trop ce qu'elle baragouine, mais dans son langage ça doit probablement vouloir dire "Maman viens voir, la télécommande et les lunettes de papa prennent un bain dans la cuvette des toilettes, c'est trop rigolo".

4 commentaires :

  1. On voit très clairement sur la photo de la gym que je suis redressée alors que tout le monde est à 4 pattes... je suis un boulet.

    RépondreSupprimer
  2. Et moi on voit bien que je suis une grosse baleine échouée sur mon banc :D

    Super article en tout cas, je suis ravie d'avoir pu faire ta connaissance à cette occasion :)

    RépondreSupprimer
  3. Super article !! Ahah j'adore ! et c'est avec plaisir pour les photos ;) Nous sommes très heureux d'avoir participé à la deuxième édition de la Mum-to-Be de Bordeaux, c'était encore un chouette moment pour toutes :)

    RépondreSupprimer
  4. Donc voilà je viens d'écrire un commentaire et ça a buggé, super :D
    Je disais que ce genre de teuf me fait bien envie, surtout pour un numéro 1 ! Et aussi que je m'étais bien marrée (encore) en lisant ton article écrit d'une manière fabuleuse (encore aussi).
    Des bisous ma belle !

    RépondreSupprimer

Allons chaton, tu ne vas quand même pas sortir sans faire un bisou à ta vieille tata !

Rendez-vous sur Hellocoton !