lundi 10 mars 2014

Un escargot, une tortue, un koala.

... un animal rigolo qui trimbale quelque chose d'important sur son dos, quoi. 

J'ai toujours admiré les parents qui portaient leurs bébés dans une écharpe. C'est joli, c'est attendrissant, exotique et infiniment classe. Pour ne rien gâcher, les petites crevettes ont toujours l'air à l'aise, rassurées et détendues du slip de la couche, ainsi installées, le nez enfoui quelque part entre le monde extérieur et un pull plein de sueur. 




C'est beau.

Enfin, surtout chez les autres.

Parce que moi, évidemment, désirant connaître le bonheur de sentir ma Mini-Croûte contre mon cœur chaud, j'avais aussi décidé d'investir dans un de ces bouts de tissus colorés à la réputation hyper-coule. Mais tout ne s'est pas passé exactement comme prévu. Ben non, sinon c'est pas drôle attend. 

Après avoir écumé les forums, les blogs et les sites, lu des dizaines de témoignages de mamans kangourous, j'avais jeté mon dévolu sur un sling de la marque Storchenwiege. Une écharpe simple à mettre en place parce que j'ai des enclumes à la place des mains, dans un coloris passe-partout pour que Monsieur Pantoufle puisse en profiter aussi, et dans une matière brevetée, écolo, solide et garantie par plein de labels très sérieux.

A la fin de ma grossesse, je m'entraînais avec un vieux lapin en peluche que j'estimais aussi grand qu'un nouveau né (inutile de te dire que j'étais pas trop au point avec la fameuse position grenouille). Je trouvais ça très chouette. 

L'écharpe a naturellement trouvé sa place dans ma valise de maternité, je me voyais déjà, cheveux soyeux et œil vif, descendre boire un chocolat à la cafétéria de l'hôpital le lendemain de mon accouchement, mon bébé en bandoulière. Dans la réalité, je n'ai pas eu le droit de sortir du service avec ma fille durant mon séjour (une semaine à arpenter le même couloir, heureusement avec tous les faire-parts collés au mur y avait d'la lecture), mais de toute façon je n'en avais pas envie et puis le petit berceau en plexiglas faisait un parfait déambulateur. L'hirsute femme canard de la chambre 109 ne traînait ses chaussons que pour les examens médicaux, deux salles plus loin. 

Une écharpe, où ça ?

Plus tard, le-dit sling nous a servi, notamment cet été lors de notre road-trip dans les pays de l'Est. Il faut dire que c'est bien plus pratique qu'un landau pour se déplacer dans les transports en commun (je sais pas si tu as vu la tronche des tramways pittoresques-mais-pas-encore-sortis-de-l'URSS à Prague, mais ils ne sont pas très handicapés-friendly). 




Ceci dit, force est de constater qu'on n'était pas doués. Probablement mal installée, la Micro-Naine n'arrêtait pas de se tortiller, et même les épaules viriles de Pantoufle-Man ont failli décéder d'inconfort. Je te raconte pas la catastrophe quand j'ai essayé d'allaiter dans l'écharpe, à l'abris des regards, sur un banc public. 

L'écharpe c'est très cool, mais c'est pas pour nous.

On a rapidement abandonné l'idée du portage, enterrant nos jolis rêves de parents maternants. C'était terrible. On était malheureux comme des avocats sans noyaux (comment ça j'en rajoute ?) (comment ça mes comparaisons sont toutes pourries en plus ?). 

Jusqu'au jour où j'ai essayé le porte-bébé Ergobaby, au détour d'un magasin de puériculture, guidée par les savants conseils d'une vendeuse. Depuis, l'engin fait partie de la famille, on l'appelle Basile et on le présente à tout le monde d'un air très fier. Alors certes, il coûte une blinde (compter un peu plus d'une centaine de pièces de 1€, suivant les revendeurs), mais il est bourré de qualités. Physiologique, il respecte à la fois l'anatomie du Lardon mais aussi celle de son fidèle canasson sa maman. Très honnêtement, je ne m'en lasse pas, je m'en sers tout le temps, et j'en suis tombée amoureuse (je suis une fille très mesurée, comme tu l'as remarqué). 


Reines du selfie de mère en fille.
Hier encore, enceinte de 24 semaines, j'ai passé 4h à faire du shopping en portant ma Mini-Croûte de 8,5kg. Personne ne m'a laissé passer à la caisse prioritaire mais, hors-mis la fatigue, je n'ai absolument pas souffert. J'ai même pu aller faire pipi sans défaire tout le bazar, et c'était très rigolo. 




Mon ventre s'arrondissant de jour en jour, je pense que je ne pourrai bientôt plus utiliser mon porte-bébé. Mais je compte bien m'en servir de nouveau quand le Petit-Bout-Bis sera sorti de sa grotte. D'ailleurs, pour que nous puissions profiter de nos promenades en famille cet été, j'ai demandé exactement le même modèle d'Ergobaby dans ma liste de naissance

Chère futur parent paumé dans la montagne de produits disponibles sur le marché, surtout n'investis pas dans un affreux Babybjörn sache que cet outil est très pratique. On peut l'utiliser dès la naissance grâce au coussin enveloppant, et jusqu'à ce que l'enfant ait mangé trop de Big Macs (soit 3-4 ans), sur le ventre d'abord puis sur le dos, et même sur la hanche (mais ça j'ai pas essayé), alors si tu as les moyens de te l'offrir, fonce. C'est mon humble avis, posé là sur la blogosphère.




Je te pince la fesse et je te dis à plus dans l'bus. 

11 commentaires :

  1. Ici on utilise l'écharpe pour les tout premiers mois, on avait pas le réducteur pour l'ergo.
    Mais c'est vrai que j'ai du mal moi aussi, et je finis toujours par avoir mal au dos, je dois pas la mettre correctement...
    L'ergo c'est vraiment génial ! Il m'arrive encore de porter Craquotte qui fait presque 10kg... Mais ça devient un peu dur, faudrait que je la mette sur le dos ptêtre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici la Micro-Naine fait 8,2kg, et je la porte toujours sur le ventre, parce que j'adore quand elle s'endort dans mon cou. Ceci dit, j'avoue préférer le portage dorsal pour les longues promenades : je ne fatigue pas du tout et elle profite pleinement de la vue tout en faisant sa petite vie derrière moi (me "recoiffer" par exemple), comme une grande.

      Supprimer
  2. haha ! Marjolaine, vous ici !
    Bon et sinon, Vio, j'aimerais que tu arrêtes une fois pour toutes de copiter sur moi : j'ai aussi jeté mon dévolu sur la marque à la cigogne, mais j'ai pris l'espèce d'écharpe sans nœud, le Babycarrier, quoi. DANS LE MEME COLORIS QUE TOI.
    Moi aussi, je me voyais batifoler en ville avec mon rôti dormant tout contre moi. C'était beau, Laurence Pernoud en aurait eu la larme à l'œil. SAUF QUE, en fait, la Paupiette n'aime pas du tout. C'est bien simple, elle ne pleure QUE quand on essaie de la coller dans le biniou, alors qu'en temps normal, elle ne pleure JAMAIS (ouioui, tu as bien lu, jamais de jamais jamais). J'attends de tester encore quelques fois, et si ça ne lui plait toujours pas, je changerai pour autre chose (mais pas l'Ergo, j'ai pas envie de me cogner un coussin réducteur). Voilà, à plus dans l'bus COPIEUSE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'ai acheté mon écharpe Léo Café ta Paupiette n'était même pas conçue, mauvaise langue. Quoique... vu le temps qu'elle a passé au four, peut-être que si.

      Enfin, je m'en fiche, maintenant je peux mourir tranquille, j'ai des conversations nocturnes de plus de trois lignes avec mon gourou sur Facebook.

      Supprimer
    2. Hé ben, si c'est moi le gourou, la secte est sérieusement mal barrée !

      Supprimer
  3. En tant qu'accro du portage (j'habite le tiers-monde (Rennes) et les pavés + les escaliers + les ptites rues pittoresques à la mords-moi-l'uterus, c'est no way avec une poussette), j'avais acheté le préformé de chez Storchenwiege et je le trouve toujours top car très facile à installer (je le clipse à la ceinture, j'attrape ma larve et je fais les réglages en marchant; je suis déjà au bout de la rue que ma belle-soeur a pas fini d'attacher sa fille dans sa poussette).
    Comme sling, j'ai la petite écharpe sans noeud de JPMBB mais j'avoue, le portage assymétrique, c'est pas pour les grandes randos...
    J'ai toujours allaité dans mes portes-bébés (j'en ai pleins d'autres en fait, j'en ai acheté 4 à la naissance de mon fils mais c'est tout ce que j'ai acheté, promis) et je trouve ça trop pratique, de pouvoir faire ça en marchant, tranquillou bilou, pas besoin de faire de pause, de trouver un banc, de sortir le lardon de son cocon-poussette, de lui faire prendre froid, de prendre froid au néné (aussi), bref, que des avantages.
    Je porte pas mal à l'intérieur de chez moi aussi. Quand Minus était encore plus minus, il s'endormait en deux secondes dans le Storchen. Trop pratique pour les bébés récalcitrants de la sieste comme les miens.
    Jamais testé l'Ergo (mais faut bien que je m'arrête un jour), mais il a l'air top. Je vais aiguiller ma soeur vers ton article parce qu'elle galère avec l'écharpe (mais elle a eu une césa de la mort-qui-tue, d'une hanche à l'autre, alors elle a des excuses...).
    Merci pour cet article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, le Tiers-monde, ouais, je connais bien. La moitié des membres de ma famille sont tes voisins. Bref. Ouais ben moi, je croyais pouvoir être une nana dans ton genre, enfant vissé sur la poitrine, tu parles... je pense que j'ai des parpaings à la place des doigts. Pour ta belle soeur, écoute je ne sais pas ce que ça fait d'avoir eu une césarienne de la mort qui fait décéder, mais cet article a été rédigé y a presque 2 semaines et ce que j'y raconte est encore d'actualité : je porte toujours aujourd'hui ma Naine dans l'Ergo, sur mon ventre (très) rond. Pendant 7 kilomètres, hier ! Bravo moi. Et j'ai toujours pas mal. :}

      Supprimer
  4. Putain je t'aime, je cherchais un truc plus pratique que le Maï Taï pour porter le gigot n°2 (ou la gigotte d'ailleurs). Bon par contre je vais devoir hypothéquer un rein, m'arrange pas cette affaire...
    Mais quand va falloir déposer gigot n°1 à l'école ou ailleurs, pas trop le goût de me farcir la poussette et cie... et j'espère qu'il/elle kiffera plus que son frère, le Crap' doit être le seul enfant au monde à détester être porté bébé :s

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans la vraie vie, j'ai converti deux couples d'amis en chair et en os, et tous ont adopté l'Ergobaby et en sont ravis. Si tu as l'occasion de l'essayer dans un magasin, n'hésite pas.

      Supprimer
  5. Hehe je me reconnais assez dans la débacle de l'écharpe que tu décris!
    Quand j'étais enceinte de mon fils j'ai fait ma jeune maman influençable (merci la "copine" qui m'a vanté les mérites de ladite écharpe) et j'ai commandé une JPMBB. Pfffffffff quelle galère ce truc!!!! Ultra long, pas pratique qd on a 2 mains gauches comme moi, bref un achat immédiatement regretté (et revendu! lol) [en plus mon fils, qui aimait gigoter dès le début, n'a jamais adhéré]
    C'est peut être "à la mode" mais ce n'est franchement pas pour tout le monde, et j'aurais aimé lire des articles comme le tien avant d'en acheter bêtement une :p

    RépondreSupprimer
  6. Enorme je suis passée par le mm chemin echarpe et ma fille se retrouvait au niveau de mon nombril en 20 min... paq hyper physiologique hein... et du coup on a également investi dans l ergobaby et il est genial!!!! J ai porté ma fille jusqu'à la 30 ème semaine de grossesse mais plus aussi longtemps qu avant hein j allais au leclerc du coin ou au kiabi et zou 85 contractions plus tard je rentrais.. ça me manque il me tarde de retrouver un morveux collé a moi la tete incrusté dans mes nénés ;) et le coup du pipi me rappel de bons souvenirs aussi hihi on fait tout avec ça! Je mangeais mm avec du coup des fois je retrouvais un grain de riz ou autre dans les bodys de ma fille....

    RépondreSupprimer

Allons chaton, tu ne vas quand même pas sortir sans faire un bisou à ta vieille tata !

Rendez-vous sur Hellocoton !