lundi 24 février 2014

Zizi.

Les paris étaient lancés à travers la France, la Navarre, la Terre du Milieu et le Salon. La grand-mère, le chien et les voisins trépignaient d'impatience en attendant ce fameux jeudi 20 février 2014, sacro-sainte date entourée en vert dans le calendrier sur le frigo. L'échographie morphologique du cinquième mois. Nous allions enfin savoir.



Monsieur Pantoufle (c'est ton nouveau nom sur mon blog, chéri, ça te plait ?) (moi oui) prédisait un garçon. Cet homme est curieux. Non seulement il fait exprès de désolidariser consciencieusement ses paires de chaussettes, mais en plus il prétend avoir établi une connexion avec ses spermatozoïdes. "C'est moi qui détermine si ce sera un X ou un Y alors je sens ces choses-là, tu sais, ce sera un petit bonhomme." Non mais genre.

Pour la Micro-Naine il ne s'était pas trompé, c'est vrai, alors il avait confiance en lui, et il bombait le torse en traversant le parking de l'hôpital ce jour-là. Moi je trottinais derrière en haletant comme un caniche, j'avais moins la classe.

Je n'avais aucune certitude. Aucune intuition. Niveau mysticisme maternel, c'était l'être et le néant intersidéral, la nausée en plus, Sartre en moins. 

Je vous épargne le récit de ma longue traversée des bureaux administratifs, et pourquoi votre dossier de mutuelle est bloqué mademoiselle, avez-vous une pièce d'identité, c'est au fond à droite, porte 5. Vous n'en avez rien à faire, des quarante minutes que j'ai passées à lire en travers un vieux Maxi des années 80.

La blonde avec son joli sac, puis la brune qui a l'air sympa.
Puis nous trois. 
Quatre.

C'est notre tour.

Après avoir vérifié le cerveau (cet enfant a un cerveau, dieu merci), l'estomac et tout le bazar vital, la gynécologue nous a annoncé d'un air triomphant : 

"Vous voyez, ça ? Eh ben ça, c'est une bistouquette !"

Une bistouquette les amis.

Le Lardon-bis est un garçon, et en plus il est juste trop mignon. J'ai pas pleuré, parce que je suis un guerrier moi madame, mais quand j'ai vu son petit visage qui se tordait dans tous les sens (il récite déjà ses poésies pour la maîtresse du CE1, et en apnée en plus, il est génial), j'ai perdu le fil. J'ai même oublié (oui OUBLIÉ) de jeter un regard plein d'amour à Monsieur Pantoufle jusqu'à la fin de l'échographie. 

La gynéco a demandé à la Micro-Naine si elle était contente d'avoir un petit frère en train de cuire pour cet été. Elle a médité une seconde et demi en penchant la tête sur le côté, puis elle a lancé un fier "Dadada" en souriant de toutes ses (deux) dents. Je crois que c'est très positif.

Voilà. On est contents.

On n'a même pas eu à se battre à coups d'assiettes dans la gueule pendant trois semaines pour tomber d'accord sur son prénom. Le soir-même, on avait trouvé. Il lui va comme un gant, ce prénom, mais un joli gant tout doux et chaud vous voyez. 

Bref.

On est contents.

Cœur guimauve cœur poney paillettes.
Amour.


Je t'ai dit qu'on était contents ?




14 commentaires :

  1. Bravo ma poule ! Je suis joie, amour et prépuce.
    Comme je suis un peu concon, j'aurais dit tout pareil si ça avait été une fille, hein (le prépuce en moins). Tu copites donc au taquet sur moi, ça commence à bien faire. Quoi que moi, au moins, j'ai serré les fesses 5-6 ans entre chaque grelot, ESPECE DE COCHONNE ! Je te prédis donc une fille en troisième (même si tu penseras fort revoir une bistouquette).
    Et sinon, même si on s'en fout que les grelots soient des filles ou des garçons, et ben pour l'avoir vécu, c'est chouette aussi de changer. Disons que là, il va te pisser sur les doigts nettement plus haut que Plume (je t'ai déjà dit que j'adorais ce prénom ?).
    Voilà voilà. Je suis joie, amour et prépuce. Comment ça, je l'ai déjà dit ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'hésite à te répondre parce que je n'ai rien de bien spirituel à dire, j'ai juste envie de faire des câlins. J'aimerais bien connaître le prénom de tes grelots conçus par le cul, un jour, juste pour recopier de façon plus précise vois-tu. En attendant, je rêve déjà des pipis dans le décolleté, et je m'entraîne à peindre des arbres et des feuilles qui volent pour la fresque de sa future chambre.

      Ah non, il n'a pas de chambre. Tant pis.

      BISOUS.

      Supprimer
    2. Va voir sur ta messagerie fb..

      Supprimer
    3. J'ai actualisé environ 14 fois ma page Facebook et RIEN. :P

      Supprimer
  2. Moi non plus je n'ai rien de spirituel à dire alors : hiiiiiiiiiiiiiiii !
    Contente pour toi ! Et ravie que le prénom soit déjà trouvé, c'est déjà ça de moins à angoisser !
    J'adore le "en train de cuire pour cet été". Je réponds la même chose quand on me dit qu'on "a bien réussi" La Muse : "Oh moi tu sais, je suis la recette, je mets au micro-onde 9 mois et je ressors quand c'est cuit"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le prénom en fait, on hésitait entre deux ou trois qui se ressemblent beaucoup, et puis quand on l'a vu on a "su". Je suis contente parce que c'est celui que je préférais. J'ai gagné !

      Merci pour ton passage ! :)

      Supprimer
  3. Hé hé hé un nouvel univers s'ouvre... les camions, les voitures, les pompiers, les pirates...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha tu parles ! Ma Micro-Naine s'habille déjà en pirate pour jouer aux petites voitures (et elle sait très bien faire la sirène de pompier quand sa couche est pleine).

      ;}

      Supprimer
  4. Peut-on faire confiance à un médecin qui prononce le mot "bistouquette"?
    (Y a que moi pour faire une battle avec l'échographiste qui tente de me démontrer que oui, les échos 3D c'est meugnon et que non on dirait pas un alien?) (du coup j'ai 83 photos de mon dernier alien)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, on dirait un extraterrestre borgne en pâte à modeler. Mais c'est mon fils (mon fils, mon FILS, ça fait drôle de prononcer mentalement ce mot) alors il est très mignon.

      Tu sais quoi ? Je crois bien que je n'avais jamais entendu le mot "bistouquette" de ma vie, avant jeudi dernier. Bistouflex oui, mais bistouquette non.

      Supprimer
  5. Ben, vive l'alternance et les petits couillus d'été.
    Et sinon, je suis tout a fait d'accord avec ta fille. Dadada!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, toi aussi tu parles russe ? Je crois que c'est l'influence des J.O.

      Supprimer

Allons chaton, tu ne vas quand même pas sortir sans faire un bisou à ta vieille tata !

Rendez-vous sur Hellocoton !