mardi 15 octobre 2013

C'est le bouquet.

Me marier, moi ? AHAH.

La bonne blague.


Je fais partie de cette drôle de troupe qui scande à qui veut bien l'entendre qu'un papier et deux signatures ne valent pas une vie à deux, et que l'engagement amoureux se fait au quotidien, dans les cheveux au fond du lavabo et les pâtes au beurre des fins de mois. Non mais sérieusement.

Pas envie, pas le temps, pas l'argent.

Rebelle, na.






Mais alors...



Quel est cette guimauve dégoulinante qui se colle entre mes deux oreilles lorsque j'entends parler de ces autres, de vous, de tous ces gens qui brûlent l'équivalent du PIB du Burundi dans une robe salissante, des pompons en papier de soie et des verrines à la crevette ? Nom d'un topinambour mal savonné, qu'est-ce qui me prend ?! Je bondis, je virevolte, je souris comme une demeurée. Je suis une princesse Disney. M'inviter à un mariage, c'est me siphonner la cervelle. Je suis cette convive du troisième rang dont on a un peu honte, celle qui ne peut pas s'empêcher de pleurer comme une baleine, parce que l'amour c'est beau, c'est doux et ça brille. 

Oui voilà, c'est à cause de vous, les autres, les nenettes en escarpins blancs. 


C'est à cause de vous que depuis quelques mois, j'ai furieusement envie de me faire passer la bague au doigt. D'ailleurs chéri si, entre deux périgrinations de la plus haute importance intellectuelle, tu lis cet article, sache que je préfèrerais une améthyste sur de l'or. Merci. Mais un bout de brindille ou une corde de guitare fera aussi bien l'affaire, hein, du moment que c'est bien présenté sur un petit coussin très kitsh en forme de coeur, tendu par une petite fille avec des bouclettes et des sandalettes. Je suis pas difficile.


Dis, on joue ? J'imagine une scène champêtre, carrément bobo, un buffet composé uniquement de desserts, et des invités très contents. J'aurais les cheveux au vent, mais qui ne s'emmêlent pas, et tu aurais un noeud papillon aubergine, la même couleur que le ruban à mon poignet. Ce serait top moumoute. Après, on serait pauvres (je veux dire, plus qu'aujourd'hui quoi) mais on serait heureux (plus qu'aujourd'hui donc). Et bien sûr on ferait une lune de miel en Scandinavie, parce qu'on reste des gros métalleux, bien planqués derrière nos compositions florales.

Je reviens,  je vais soupirer.

Et puisque la machine folle qu'est Pinterest vient de m'achever la rétine, je ne résiste pas à l'envie de partager le virus en ricaricanant.


















Évidemment, j'ai mille raisons très sérieuses et profondes de vouloir me marier, parce que je ne suis pas une rigolote, cela va sans dire.

(Edit : je suis désolée pour les images dépotées de manière informe, mais j'ai écrit cet article depuis un mobile donc, pour la mise en page je repasserai)


Et toi, t'en es où ?

4 commentaires :

  1. Pinterest c'est le mal pour l'origanisation d'un mariage! J'organise le mien et je me découvre chaque jour des envies à propos de choses que je ne connnaissais pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pareil. Moi je suis crevée, rien qu'à l'idée de préparer l'événement (puisque, petit budget oblige, ce serait forcément beaucoup de choses faites maison).

      Supprimer
  2. Quel rebondissement :-) mais dis donc, ce ne serait pas toi la "VRAIE FILLE" en fin de compte ;-) ?
    Je peux tout à fait comprendre cette envie qui te prend puisque je la ressens aussi...après, j'ai le sentiment que c'est comme pour les bébés, les hommes se sentent tous un peu oppressés dès qu'on évoque le sujet. De mon côté je pense avoir le droit de tirer une jolie croix dessus (il a déjà été marié une première fois et a vécu un divorce très difficile - avec une espèce de folle dégénérée...non mais vraiment folle, à enfermer, je t'assure - il ne se laissera jamais convaincre et je n'ai pas envie de me mettre à genoux pour qu'il se sente forcé, si ça ne vient pas de lui, tant pis, ça ne viendra jamais).
    Mais si le tien se décide à te l'offrir cette jolie bague sur coussinet-coeur, tu me fais signe, que je savoure ce moment avec toi :-) ! (et que je fasse ma vilaine en t'envoyant également mille inspirations Tumblr et Pinterest)

    Grosses bises

    RépondreSupprimer
  3. Tu m'as fait rire ! Moi aussi je suis une rebelle de la bagouze, pas de l'engagement OH NOOON, j'ai 2 princesses qui nous uniront bien plus que tout autre chose ! On se mariera surement, parce que j'aimerais porter son nom et pour que ma grande ne me dise plus : -"comme ça tu sera vraiment ma vraie mère" ... (je pleure)
    ALLEZ RESISTE !!! (un peu...) ;-)
    bises, Caroline

    RépondreSupprimer

Allons chaton, tu ne vas quand même pas sortir sans faire un bisou à ta vieille tata !

Rendez-vous sur Hellocoton !