dimanche 15 septembre 2013

J'ai testé pour vous : la toxoplasmose pendant la grossesse.

Heureuse comme si tu venais d'apprendre que Daniel Brühl voulait ton zérosix, tu traverses ton salon trendy en fredonnant des airs surannés, un masque de joie vissé sur la mâchoire  Oui, tu ressembles à un cabri sous LSD. Et ton index sent le pipi. Mais tu t'en balances. 

Tu es enceinte, c'est le petit trait rose là qui l'a dit.

Si tu es chanceuse, la suite ne sera que nuage de guimauve et paillettes multicolores, et ta vie va se transformer subitement en une comédie sentimentale américaine avec une B.O. cul-cul la praline. C'est fantastique, grand bien t'en fasse, laisse moi te jalouser dans mon coin en ronchonnant. Mais si, comme la majorité d'entre-toi, ton karma (ou tes hormones, hein, même combat) chie dans la colle, tu risques fort de te retrouver à bord d'un vieux train en bois, au sommet des montagnes russes les plus instables de l'univers. Rien que ça

Bon, je te rassure, il existe aussi une autre catégorie de femmes qui a eu le bon goût de se situer au milieu des deux extrêmes pré-cités. Mais là n'est pas le sujet.


Coucou les poils autour du nombril !


Quel que soit ton camp, tu vas devoir te plier au système de santé français (enfin, bien sûr tu n'y es pas obligée) (oui, je te rappelle qu'aucun acte médical ne peut t'être imposé) (fin de la parenthèse). Prises de sang, visites mensuelles, échographies... un parcours bien balisé qui justement t'évite de trop baliser. On te prend par la main et on t'accompagne, c'est magique. Enfin, précisément, on prend ton utérus par la main. Parce que psychologiquement, t'es toute seule avec ton bouchon muqueux et tes questions. Et Doctissimo.

Bref.

Le premier rendez-vous immanquable se déroule normalement avant la fin du troisième mois. Dans les faits, la plupart des futures mères se précipitent dans le cabinet de leur gynécologue/sage-femme dans la semaine qui suit le test de grossesse. C'est important, on se jette dans l'aventure officiellement. Personnellement, la peur de perdre (encore) ma crevette locataire m'a clouée à mon quotidien jusqu'à ce qu'au dernier moment (le dernier jour du troisième mois donc) je me décide enfin à franchir la porte d'un médecin. J'imagine que certaines sensations sont relativement universelles : Les fourmillements dans les tempes quand on annonce "Je viens vous voir parce que j'attends un bébé" et l'étau dans la gorge qui se relâche lorsqu'on entend "Il est bien accroché". Après, on repart toutes le cœur en bandoulière, une ordonnance et une attestation dans le sac. C'est un scénario réducteur, mais diablement révélateur.

Et ensuite.



Le laboratoire.
La jeune-femme en blouse.
Les petits tubes couleur grenat.
Au revoir, merci et félicitations, la facture dans trois jours.

J'étais à Barcelone, je me dirigeais vers le musée des corbillards. Le décor était planté. Sur le chemin, le téléphone a sonné. "Bonjour madame Machin, ici le laboratoire BioTruc, nous avons un soucis avec vos résultats, je vous passe le biologiste." Il a répété trois fois. Je l'imaginais parfaitement, avec son crâne rasé et sa chemise bleue, les yeux rivés sur son écran. Une séroconversion récente à la toxoplasmose. C'est sérieux. Paf. Dans ta gueule Maryse. La Catalogne a dû m'entendre hurler. 

Pourquoi moi ? 

J'avais pourtant fait attention. Six mois avant la conception, j'avais arrêté de fumer. Je mangeais bio, je faisais du sport. Je ne buvais pas d'alcool. Je nettoyais mes légumes avec du vinaigre, je me lavais les mains après avoir joué avec le chat. Je lisais des livres, je me reposais. Je mettais toutes les chances de mon côté, je faisais de mon mieux. Vraiment. Mais pas assez, visiblement. 

J'ai décidé d'écrire cet article parce que, pendant ma grossesse, j'aurais bien aimé lire le témoignage d'une femme dans mon cas. Nous sommes à peine plus d'un millier en France chaque année à traverser ça. Heureusement, c'est très peu. Et si Google t'a amenée sur mon blog pour ces raisons, laisse moi te dire une chose : Tout va bien se passer. Le risque de transmission au fœtus est infime, et nous sommes dans le pays du monde qui psychote le plus à ce sujet. Il faut relativiser. Pour de vrai. Je ne suis pas en train de te dire "tranquille meuf, tu peux lécher la litière de Félix sans complexe au goûter", simplement je vais te raconter comment ça se passe ensuite. Parce que peu d'informations circulent, et qu'il y a un an j'aurais été rassurée de savoir qu'on s'en sort très bien dans la majorité des cas.

Moi qui rêvais d'une grossesse naturelle et d'un accouchement à la maison, j'ai été servie (procédé ironique consistant à dire le contraire de ce que l'on pense). Après plusieurs tests sanguins, quand un diagnostic de toxoplasmose est définitivement posé, tout le monde est perdu. La mère, le père et les médecins. On parle de l'IMG sans en parler. On tente de se souvenir de ce que Carpe Diem veut dire. Et surtout, on attend. Indéfiniment. On passe la moitié de ses journées dans des salles d'attente. A attendre.

Les principaux risques dus à la toxoplasmose congénitale sont d'ordre neurologique ou ophtalmologique. En d'autres termes, ton enfant peut naître légume ou aveugle. Dans certains cas, une cécité partielle peut aussi se déclarer à l'adolescence, si le parasite décide d'hiberner tranquilou. En fait, il y a une immense palette de conséquences, toutes plus réjouissantes les unes que les autres. Mais surtout, il faut le savoir, dans 95% des cas c'est terrible mais... tout se passe à merveille

Pendant toute la durée de la grossesse, tu vas avoir le droit à une batterie d'examens supplémentaires. Outre les sérologies régulières et les dépistages classiques, une échographie mensuelle permettra de suivre le développement neurologique de ton bébé (qui va probablement très bien, ne l'oublie pas). Suivant le risque estimé (qui est différent en fonction des cas), tu feras une amniocentèse autour du cinquième ou du sixième mois. Elle permettra de déterminer (avec une marge d'erreur d'environ 20%) si le parasite a traversé la barrière placentaire. L'amniocentèse, est-ce que ça fait mal ? Oui. Mais surtout, ça fait peur. Moi je suis une guerrière, je suis pas douillette, pourtant j'ai tremblé comme une feuille et j'ai pleuré très fort comme un bébé Cadum parce que j'avais la trouille. Un conseil : prend ton compagnon, ton doudou et une tablette de chocolat. Au final, c'est pas si terrible, et ça fait une expérience à raconter aux copines. Enfin, c'est ce qu'il faut se dire. 

Après, il y aussi les antibiotiques. On va te prescrire de la Rovamycine (ou de la Spiramycine, c'est pareil). Trois comprimés par jour. En théorie, c'est censé réduire le risque de transmission au fœtus de moitié. En pratique, personne n'en est vraiment certain, mais dans le doute... Bref. Le médicament peut créer quelques carences (notamment en acide folique, c'est pour ça que le traitement s'accompagne toujours d'une prise de vitamines), et des effets secondaires divers (nausées, fatigue, et autres joyeusetés du genre dont tu as tellement besoin pendant ces neuf mois). Moi j'ai décidé d'arrêter le carnage au huitième mois. Tous les résultats cliniques étaient bons, alors j'ai arrêté de prendre mon traitement. Ceci n'est pas un conseil, et au fond peut-être que j'ai eu tord. Mais j'étais à bout. Je sentais qu'en continuant, j'arriverais le jour de mon accouchement sur les rotules. Et je me sentais coupable de faire ingurgiter toutes ces molécules à ma fille, si fragile, innocemment perchée sur ma vessie. Je me persuadais qu'elle allait bien, qu'elle n'avait pas besoin de tous ces antibiotiques. Tous les médecins s'accorderont probablement à dire que je suis folle. Mais j'avais le sentiment de ne pas avoir su protéger mon bébé une fois, et de m'appliquer à recommencer chaque jour. C'est justement à ce moment là que j'aurais eu besoin de lire des témoignages encourageants. Avant de plonger dans l'angoisse. Avant de passer à côté de ma grossesse.


Immédiatement après l'accouchement, on prélève du sang sur le cordon ombilical, et on envoie le placenta au laboratoire. Pour savoir jusqu'où le parasite s'est infiltré. Bien souvent, il a été éliminé par la mère après l'infection. Mais il arrive qu'il s'enkyste dans le placenta, ou qu'il se propage dans le liquide amniotique après l'amniocentèse. On vérifie donc tout ça. Pendant le séjour à la maternité, on prélève du sang sur le bébé, pour observer son taux d'anticorps. Normalement, dans le cadre d'une séroconversion de la mère pendant la grossesse, ce taux est toujours élevé. En effet, l'enfant conserve pendant un certain temps dans son organisme les anticorps transmis par sa mère. C'est pour cela que, dans les mois qui vont suivre, bébé aura d'autres prises de sang, pour surveiller que son taux d'anticorps diminue progressivement. Rapidement, il devra faire un fond de l’œil (examen ophtalmologique parfaitement indolore et rapide) et une échographie transfontanellaire (pareil, ça ne fait pas mal : on fait juste une échographie au niveau du sommet du crâne, à l'endroit où les os du bébé ne sont pas encore refermés). Autrement dit, on n'a pas fini de se rendre à l'hôpital. Mais si tout va bien, dès le sixième mois on est tranquille. Dans certains cas, notamment si l'enfant a "attrapé" la toxoplasmose dans les dernières semaines de grossesse, on lui prescrit un traitement pour une durée variable. Mais, encore une fois, ça reste rare.

Voilà.

C'est un parcours pas drôle, ça oui. Surtout quand on oublie de s'attarder sur tous les autres instants qui font une grossesse (chose que tu ne vas pas faire, toi là, puisque tu as compris le message d'espoir lumineux clignotant que je viens de t'envoyer par les ondes de l'Internet, bien sûr).

Ma fille a maintenant presque cinq mois, et elle se porte à merveille. Elle fait partie de cette écrasante majorité de bébés qui n'auront pas de séquelles. Bien sûr, il y a des drames. Mais je trouvais que, dans ce cas précis, on ne laissait pas assez de place aux happy ends. Parce qu'il y en a aussi. Beaucoup.

Je souhaite que, si elle décide de devenir mère un jour, ma fille ne traverse pas cet océan d'angoisse à la brasse. C'est pour ça que j'ai décidé d'incorporer des crottes de chat et des boules de terre dans ses petits pots. J'entretiens ainsi l'espoir de l'immuniser contre la toxo (oui, maintenant je dis "toxo" parce que le parasite et moi on est devenus copains entre temps, on se connait bien), ce serait un chouette cadeau. 

Sur ce, bonne journée. Salut.



68 commentaires :

  1. héhé, je kiffe la fin.
    Et je vais de ce pas me jeter sur mon chat, qui me fait la gueule depuis le début de ma grossesse (si elle continue, je la colle à la SPA)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi mon chat dormait près de mon ventre, il montait la garde. Et puis après, quand il a su que les résultats de l'amniocentèse étaient bons, il a eu une crise de folie et s'est jeté sous une bagnole. Va comprendre.

      (je vais pleurer un litre je reviens)

      Supprimer
    2. Merci pour avoir détaillé. Tout sa sa ma fait du bien mais j ai toujours peur je m' enveu j ai eu deux grossesse. Qui se son bien passé et il faut. Que j'arrive a la 3eme pour avoir un souci et puis les médecin sont nul t'explique rien j' attend qu' il me rappelle sa va faire. 1semaine qu' il doive me rapeller j' attends demain et je vai un peu gueuler car je trouve inadmissible qu' on vous laisse comme sa c dur quand même

      Supprimer
  2. Sympa ce témoignage !
    Perso, j'ai vécu ce scénario de l'autre côté : ma mère a choppé la toxo enceinte de moi (et en plus, elle était véto à l'époque ... nan mais j'vous jure ^^). Résultat, je vais très bien ! J'ai été pas mal surveillée après ma naissance (de ce qu'on m'a dit) et perso, j'en ai aucun souvenir !
    Bref, je fais parti des 95% qui vont bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va créer le club des bébés-toxo : on va fabriquer des petits pin's, et on se rassemblera dans un café pour discuter de combien on va bien. :)

      Supprimer
  3. Ton billet va être un soutien moral pour bon nombre de mamans, c'est vraiment un témoignage bienfaisant. Je suis désolée qu'une telle aventure te soit arrivée... mais suis d'autant plus ravie de lire que tout va bien, désormais. Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Le but effectivement est de rassurer les mamans (qui peuvent m'appeler Mère Tranquillité si l'envie se fait sentir, ou m'envoyer des cookies par la Poste).

      Bonne journée !

      Supprimer
    2. Salut, j aurais aimé savoir tu la eu quand tu étais enceinte de combien ?

      Supprimer
  4. j'adore ta façon d'écrire, c'est très marrant, bien fait, j'aime d'amour! pour ton chat RIP, sniffffff, triste la adlinette, mais tu as ta fille chérie alors bon... on va se dire que tu as un océan 'amour à donner quand meme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. En plus je vais te faire une confidence : ma fille est le meilleur bébé du monde.* Donc c'est plus facile de tourner la page. Et merci pour tes compliments !

      *ceci est la manifestation courante d'un syndrome typique chez les jeunes mères: l'auto-congratulation. Les médecins pensent que c'est une défense déployée par le cerveau féminin pour se persuader que ça valait bien la peine de souffrir comme une pauvre vache le jour de l'accouchement.

      Supprimer
  5. J'essaie d'avoir un bébé - difficilement. Très difficilement. Mais, j'ai sept chats, alors j'ai aussi super peur pour la suite...
    Merci pour ton article qui dédramatise un peu le truc. Un peu - mais c'est toujours ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je croise les doigts pour toi. Vraiment.

      A la limite, tu permets, je vais juste les décroiser le temps de touiller mon café deux minutes, là, parce que sinon tout le sucre retombe au fond et j'aime pas ça.

      Plus sérieusement, je suis désolée si je passe pour madame Bonheur-à-deux-balles, mais franchement je crois qu'il faut garder à l'esprit qu'en restant sereine pendant sa grossesse, on offre déjà un beau cadeau à son bébé. Je te souhaite d'expérimenter cela très vite.

      Supprimer
    2. Ça me fait plaisir que tu me dises ça *-* (oui, je suis dans une période où tous les petits mots gentils qui font dans ce sens sont comme une pommade :) )
      (et tu ne passes pas du tout pour madame Bonheur à deux balles, tsss ! ;) )

      Supprimer
  6. Je découvre ton blog grâce à la Une Hellocoton...Merci pour ton article, tu as eu raison de l'écrire et c'est intéressant d'avoir un point de vue non dramatique sur le sujet. Et plus généralement un peu de baume au cœur pour toutes les futures mamans assaillies de doutes et d'angoisses !
    Au plaisir de te lire.
    PS : Si tu tombes en pannes de crottes de chat pour ta fille, j'ai un spécimen félin qui a une bonne production. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te propose de m'envoyer ton chat en colis en Chronopost. Je pense que ce sera plus économique que d'affranchir une nouvelle lettre pour chaque crotte.

      Merci pour ton passage ! :)

      Supprimer
  7. Alors déjà bel article ! Parce que franchement, comme tu le dis, la France psychote vraiment à propos de la toxo (oui moi aussi je l'appelle comme ça, ça la dédramatise d'un coup !), et c'est insupportable à vivre pour les femmes enceintes !
    Pour ma part,je suis enceinte, et non-immunisée contre la toxo, du coup c'est prise de sang tous les mois, et surtout la famille qui n'arrête pas de me dire "mange pas ci, mange pas ça, fais ci, fais ça..." comme s'ils étaient tous médecins et surtout comme si je ne le savais pas déjà ! C'est très énervant et au bout de 4/5 mois j'ai un peu pété les plombs en faisant comprendre à tout le monde que je prenais mes précautions pour ne pas l'attraper mais que si ça arrivait, ben c'était comme ça... Basta !
    Ils te font tous des scénarios dramatique, et c'est clair que ça gâche sérieusement la grossesse... La toxo, j'en ai entendu parler pendant 6 mois. Maintenant que j'ai piqué ma crise, je crois pouvoir terminer ma grossesse tranquille. Et ce n'est pas pour autant, comme tu dis, que je mange les crottes de mon chat ! NA ! ;)
    Donc, super article ! Parce que franchement, les gens, ils font chier à voir le mal partout...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains pays (je pense notamment aux pays scandinaves, par exemple) qui ont un niveau de vie élevé et un taux de mortalité infantile bas, ne systématisent pas le dépistage de la toxoplasmose. Dans la majorité des cas, il est considéré comme superflu.

      A mon avis, en France, les grands gagnants de l'histoire sont... les laboratoires pharmaceutiques. Trois comprimés d'antibiotiques par jour, pendant presque neuf mois, c'est un beau marché. Sachant aussi qu'on prescrit ce traitement parfois en cas de suspicion. Bref, moi ça me laisse songeuse.

      Félicitations pour ta grossesse !

      Supprimer
  8. Un petit message parce que je viens de voir ta UNE à Hellocoton et je ne pouvais ne pas lire cet article étant concernée...
    En effet ma Maman a fait la toxoplasmose lorsqu'elle était enceinte de moi... certains médecins l'ont presque obligé à avorter (bon c'était en 1987 depuis je pense que ça a changé)ce dont elle a toujours refusé, prête à assumer le faite que d'après les médecins j'aurai des retards mentaux, etc... Elle a pris des ATB pendant la grossesse du coup.
    A ma naissance, d’après les premiers examens, tout était normal, mes parents n'ont pas voulu poursuivre les examens tous les mois ayant eu marre de tout ça et des médecins de l'époque qui lui avaient dit d'avorter...
    Maintenant j'ai 26 ans et je me porte très bien. Je n'ai aucun problème neuro ni ophtalmo et je suis diplômée depuis 1 an (Pharmacienne) (j'ai une ancienne amie de lycée qui a été dans le même cas, dans un hôpital différent et elle est maintenant ingénieur chimiste!)

    Donc ce petit message et juste pour rassurer certains mamans ou futurs mamans il y a effectivement d'heureux dénouements! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, regardez braves gens, nous avons là deux jeunes femmes qui réussissent leurs vies !

      Après, suivant le moment où tu attrapes la toxoplasmose (premier, deuxième ou troisième trimestre de la grossesse), les risques sont différents. Et le suivi aussi.

      Supprimer
  9. Merci de faire ce témoignage, car il est vrai que sur internet on a bien souvent les témoignages des cas à problème, on en oublie que dans la majorité des cas tous ce passe bien. N'empêche je me doutais pas que c'était aussi grave d'avoir la toxo pendant la grossesse. Je comprends mieux tous les tests qu'on nous fait subir.
    Bonne santé à ton petit bout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La toxoplasmose, la salmonellose, et toutes leurs copines en "ose" sont à surveiller pendant la grossesse, étant donné leur potentielle dangerosité pour le foetus.

      Maintenant, je ne suis pas du tout partisane de l'hyper-médicalisation, et je trouve que tous les tests que l'on fait subir aux femmes enceintes en France ne sont pas forcément justifiés (dans un pays où nous avons de bonnes infrastructures médicales et un niveau d'hygiène de vie relativement élevé).

      Merci pour ton passage.

      Supprimer
  10. Merci pour cet article qui dit la vérité, sans se cacher. J'ai un chat mais encore de bébé. Je ne suis pas immunisée contre la toxo. Doctissimo et les bonnes âmes me conseillent de jeter mon chat à la poubelle. Mais je m'y suis habituée à cette petite bête, je l'aime. Alors sans lécher la litière de Félix au goûter, je crois que maintenant je vais relativiser. Merci Mlle Vio.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de savoir que cet article semble utile. Je vais faire une petite danse dans la salle-de-bain pour marquer le coup.

      :)

      Supprimer
  11. Je vois que je ne suis pas la seule dans ce cas, mais moi aussi ma maman a eu la toxoplasmose enceinte de moi... et en gros on lui a conseillé d'avorter, de la manière la plus brutale qu'il soit! Heureusement comme elle était persuadée que tout irait bien, elle ne l'a pas fait et elle a eu raison :-) Bref, j'ai trouvé ton article fort intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc merci à ta maman d'avoir su dire "non". Du coup ça me permet de te remercier pour ton commentaire.

      Supprimer
  12. C'est super intéressant de savoir ça ! Je ne suis pas enceinte et n'ai pas envie de l'être pour l'instant, mais à part que ça pouvait être transmis par les chats et qu'il fallait arrêter le jambon cru, je ne connaissais rien à la toxoplasmose ! Merci pour ces explications et ces signaux lumineux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La toxoplasmose est un parasite dont les chats sont les principaux porteurs, et qui s'attrape par ingestion (autrement dit, seulement si tu mets tes doigts cracra dans ta bouche) (si ton chat te griffe tu ne risque rien). On peut aussi se retrouver en contact avec le parasite en mangeant de la terre (c'est pour ça qu'on dit de bien laver ses légumes) (et si tu as des moeurs bizarres, tu dois aussi stopper la consommation de cailloux).

      La viande crue et les sushis, ça c'est pour autre chose ! Une autre maladie qui finit par "ose".

      :]

      Supprimer
  13. Merci pour ton témoignage.
    J'ai accouché il y a un an, mais pendant ma grossesse je faisais TRES attention, j'en avais assez peur puisque comme tu le dis, ici en France on fait les gros flippés de la vie. Mais on va pas critiquer de prendre plus de précautions que nécessaire !

    Au moins, si un jour je suis touchée ou une copine je pourrai apaiser mes/leurs peurs :)

    Et bravo pour la UNE ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'ai été bien agréablement surprise de me retrouver en Une, et de découvrir tous vos commentaires. Comme quoi, ça sert de soudoyer l'équipe d'Hellocoton !

      (je rigole hein)

      Supprimer
  14. Super intéressant cet article !!! Merci beaucoup ;)

    RépondreSupprimer
  15. Je n'ose pas imaginer le stress que tu as ressenti.
    A chaque grossesse j'étais hyper vigilante pour la toxoplasmose et la listeriose. Alors que je ne demandais rien à personne combien de fois on est venu me dire "t'as plus de chance d'être renversée par une voiture que d'attraper la toxo ou la listeriose". Peut-être. Peut-être aussi que malgré toutes mes précautions ça m'arrivera (comme toi), mais en tout cas je préfère mettre toutes les chances de mon côté. Et quand je lis ton article je me dis que les gens, en prononçant ces petites phrases "anodines", ne se rendent pas compte de ce que l'on vit dans ces cas-là. Merci d'apporter ce témoignage positif et j'espère qu'il rassurera les futures parents qui vivent cette situation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'important je crois, c'est de ne pas vivre sa grossesse comme une maladie. La nature est quand même bien faite, notre corps déploie beaucoup d'énergie pour protéger notre bébé sans qu'on ait besoin de s'épuiser à stresser. Enfin bien sûr, c'est plus facile à dire après coup.

      Le pire pour moi justement a été d'accepter que malgré mes efforts de maniaque folle, j'ai attrapé la toxoplasmose. Je te laisse imaginer la culpabilité que l'on ressent, et le manque de confiance en soi que ça entraîne. Finalement, quand je vois d'autres futures mamans non immunisées qui ne font pas spécialement attention et qui n'ont "rien", je me dis que dans mon cas c'était peut-être aussi la faute à Padchance, il doit y avoir d'autres facteurs, un terrain plus favorable chez certaines personnes, à certains moments de leur vie...

      Supprimer
  16. J'étais hier dans cet état cucul à souhait que tu décris très justement au début de ton article. A peine sortie de ma première écho la bouche en cœur et le cœur qui palpite.
    Ça y est, je pouvais souffler, il y avait bien un petit bébé qui prenait forme quelque part en moi et non un œuf clair ("Vous les souhaitez comment madame vos œufs? Au plat? Brouillés? Mollets? Clairs?!!").
    J'ai plané, plané, plané tellement haut pendant quelques heures que j'aurais même pu toucher les nuages mais c'était sans compter sur la grosse perturbation qui m'arrivait lentement sur la tronche.

    Alors que je sirotais tranquillement une petite menthe à l'eau (Youhooou l'éclate!) pour fêter ça en terrasse avec des copains, j'ai reçu un petit coup de fil de mon gynécologue que j'avais quitté 1 heure auparavant: "Bonsoir mademoiselle Unetelle, Dr Trucmuche à l'appareil!"
    Rapide coup d’œil au dossier de ma chaise. Non, ma veste est là; mais alors qu'ai-je bien pu oublier chez lui?
    "Je viens de recevoir vos analyses sanguines du jour et elles indiquent que vous êtes positive à la toxoplasmose" Soudainement, je ne tapais plus sur des bambous, je n'étais même plus numéro un...Non le bambou c'était en pleine face que je me le recevais!
    Et ce gentil monsieur m’indique alors que ce n'est pas la peine d'en faire tout un foin, que je l'ai sûrement contractée avant ma grossesse sauf que si ce bon monsieur avait été consciencieux il aurait consulté mon dossier avant de m'appeler et aurait pu constater de lui-même que non! Je ne l'avais pas le mois dernier cette foutue toxo (oui... je me dois de l'appeler par son petit nom aussi si je veux l'apprivoiser).

    Bref, je suis à 12 SA, j'ai choppé la toxo récemment, j'avais pourtant fait attention, je n'ai pas de chat mais je compte bien buter celui des voisins qui urine dans notre jardin, je suis désespérée d'être une mauvaise mère à ce point, avant même d'être mère pour de vrai, je culpabilise et sous mes airs de mariole qui fait rire la galerie à la foire du coin j'ai vraiment beaucoup de mal à encaisser cette nouvelle.

    C'est parti pour plus d'un an d'angoisse et de galère avant d'être sûre que je n'ai rien refilé à ma petite cacahuète qui n'avait rien demandé, un long chemin avant la délivrance.

    J'ai commencé les antibios ce matin et alors que je lisais les effets secondaires du médicament (Cool des nausées! Moi qui n'avait pas l'ombre d'un petit vomito depuis 2 mois!!), ma sœur m'envoie un texto: "Lis ce blog: Le bordel de violette. Elle a vécu ce que tu vis."

    Alors merci à toi de m'avoir fait marrer dans cette journée où tout me paraît gris, merci d'avoir su expliquer clairement ce que tu as vécu, de m'avoir fait relativiser alors que je ne suis qu'un loukoum en décomposition depuis hier soir.
    Tu m'as donné un peu de baume au cœur et redonner un peu de courage parce que merde après tout! Suis pas une fiotte et mon bébé non plus!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie (tardivement) pour ton témoignage et te souhaite plein de courage et de bonheur pour la suite. N'hésite surtout pas à me contacter si besoin, pour des questions ou simplement pour échanger. Je ne mange pas mes lectrices. :)

      Supprimer
  17. Violette tu es une nana tip-top :-)
    Bon, non seulement on se poile devant tes articles, mais en plus tu es un petit soleil d'espoir pour les mamans concernées par ce problème. Je pense que cet article risque de pas mal tourner ces prochaines années vu que la psychose française n'est pas prête de mourir ;-). Longue vie au blog normal !

    Bises

    RépondreSupprimer
  18. Coucou Violette,

    quel plaisir de pouvoir lire ton article et de pouvoir relativiser la maladie.

    Je suis enceinte de 6 semaines et on m'a détecté la toxo dès la 3e semaine. J'ai immédiatement été mise sous antibio.
    Il est d'une part difficile de tenir sa langue sur sa grossesse jusqu'à la 12e semaine mais là, en plus de ça je dois vivre tous les jours en sachant que j'ai une bactérie à l'intérieur de mon corps qui peut mettre le bébé en danger.
    Mon gyné est assez confiant mais malgré tout, je me sens mal, seule, et surtout apeurée. D'après les centaines de messages de témoignages que j'ai pu lire je suis dans les « meilleures » conditions pour poursuivre l'aventure. C'est un maigre soulagement mais je suis prête à m'accrocher à toutes marques de réconfort.

    Je ne peux que te remercier d'avoir écrit cet article. Je risque de venir le relire quelques fois d'ici l'accouchement.

    RépondreSupprimer
  19. Houhou, j'ai bcp aimé ton récit Violette. j'ai 2 chats et ça doit être grâce à eux que j'ai déjà chopé la toxo. Mais voilà, je suis maintenant enceinte et j'ai des résultats dit "ambigus", alors je dois faire des analyses complémentaires... Aller, je retourne lechouiller la litière hahaa

    RépondreSupprimer
  20. Merci pour ce témoignage positif.je suis enceinte de 10 SA et je viens d'apprendre que j'ai chopé la toxo. C'est un peu un tsunami donc un grand merci pour ce récit qui fait du bien au moral !!

    RépondreSupprimer
  21. Merci pour ton témoignage. J'ai appris il y a quelque jours que j'avais contracté la toxoplasmose en début de grossesse. Je suis à 2 mois. Ton témoignage me réconforte et m'aide à rester sereine.
    Jess

    RépondreSupprimer
  22. coucou! je te remercie beaucoup pour cet article, je suis au début de ma première grossesse, j'ai un chat, un chien, et un lapin, mon medecin m'a dit de ne plus changer les caisses, mais même de ne plus les caresser ! même pas toucher la tasse d'eau à mon lapin ! gros stress pour ma part, je tient vraiment à mes loulous, mais je ne peut pas mettre mon bébé en danger ! du coup mon homme s'occupe de tout, et je les caresse tout de même à travers ma manche. Comme j'ai dit, c'est le début, et j'ai peur que mes boules de poils tapent des crises d'angoisse à force (oui je sais ça peut paraître bizarre mais ma chienne a déja fait une dépression quand je gardais mes neveux car mon attention était exclusivement pour eux alors..) je cherche des témoignages, des articles, histoire d'en savoir plus, et de lire le tient m'a nettement rassuré. Effectivement mon médecin m'a mit un stress de malade ! Je vais essayer de relativiser, car depuis que j'ai appris que je suis enceinte, j'avoue ne profiter de rien, j'ai peur d'attraper cette fichu toxoplasmose, je reste 15 plombs à nettoyer mes fruits et légumes, en plus de les éplucher ! j'ai peur de manger de la viande rouge malgré qu'elle soit bien cuite ça bloque, ( et quand je dis viande rouge c'est que du steack haché) je me lave les mains à longueur de temps, on m'a même dit de ne plus me mettre de vernis ni de peindre pour ne pas respirer les produits...alors que c'est ma passion, mon échapatoir, mon vide esprit... bref, je me sent déja bien seule et plutôt que de bien vivre ma grossesse je suis en train de me dire vivement la fin, j'ai l'impression qu'on m'a tellement mis de barrière et tellement fait peur que du coup j'ai arrêté de vivre. Alors, encore, un grand merci. Les premiers propos sans stress que j'ai le plaisir d'entendre (de lire plus exactement ^^) depuis que je suis enceinte. Merci.

    RépondreSupprimer
  23. Merci Violette pour ce témoignage qui, vu le nombre de commentaires, est nécessaire car trop rare. Souvent on ne lit sur internet que les malheurs, je trouve que ça fait beaucoup de bien de lire aussi des témoignages quand ça se passe bien.

    RépondreSupprimer
  24. Merci bcp pour ce témoignage car on voit bcp de femmes qui disent avoir attraper la toxo mais rarement de témoignage sur ce qu'il se passe après. :-/ c'est dommage car on devrait avoir plus de témoignage positif comme négatif pour pouvoir doser l'importance de cette saleté mais Ca va , je prend la vie du bon coté. Encore plus en lisant ton témoignage. J'espère que quand tout Ca passera pour moi, je mettrerai un témoignage aussi. In shaa Allah

    RépondreSupprimer
  25. très dur...j'ai appris ça aujourd'hui et je viens de commencer mon 5ème mois de grossesse
    je suis hyper stressée et si triste à la fois d'avoir chopé ce truc si mal connu des médecins... ce témoignage m'a fait du bien,j'espère faire partie de ces 95% de chanceuses, j'attends une petite fille, je ne veux vraiment pas qu'on me propose l'IMG ça m' fait peur... les médecins me stressent en me disant que c grave d'attraper ça ... merci encore pour ce beau témoignage Violette qui remonte le moral

    RépondreSupprimer
  26. Moi aussi jte remercie violette. Je viens d apprendre a 27 sa que j ai chopper la toxo dc antibio echo pdd amio... Se ki me dedole jimagine le scenario catastrophe... En te lisant mn morale remnte et jme dis k de tte facon angoisser ou.pas rien ne changera.

    RépondreSupprimer
  27. Merci pour ton message, qui me rassure, je suis à 9SA et hier on a fait "bonne franquette" pour le souper (c'est à dire manger les restes du frigo). Comme je suis hyper fatiguée, avec des journées de dingue au boulot, je n'ai pas vraiment réfléchie et j'ai terminé un vieux brie sur du pain... Une fois la tartine finie, j'ai réalisé ce que je venais de faire et maintenant je m'en veux à mort. J'ai appris que j'étais enceinte il y a peu et je n'ai pas encore tous les réflexes qui conviennent. Je sais simplement que je ne suis pas immunisée... et je m'imagine que j'ai attrapé la toxomachin par simple bêtise... Donc dans le doute, je suis en quête de témoignage pour pouvoir me préparer psychologiquement si un jour on me déclare positive à cette maladie.
    Merci de m'avoir permis de savoir ce qui m'attend si ça venais à arriver. :) et c'est assez rassurant dans l'ensemble (malgré quelques désagréments^^)

    RépondreSupprimer
  28. Merci pour ce magnifique témoignage, qui fait chaud au coeur ! J'ai aussi appris au début de ma grossesse que j'avais la toxoplasmose, énorme tsunami d'angoisses et de culpabilité qui me tombait dessus, après l'annonce du petit trait rose . Aujourd'hui après avoir réalisé ma première échographie je me sens soulagée, quoi de plus merveilleux que d entendre ce petit coeur qui bat en nous ! J'espère que tout se passera bien dans l'attente de ma prochaine prise de sang et échographie ! En attendant, je te remercie pour ce touchant témoignage ��

    RépondreSupprimer
  29. Waouh une eclaircie dans mon ciel tout gris! Je viens d apprendre que j'etais enceinte et dans la foulée suite aux examens, j apprends que j'ai la toxo.. Je suis a 4 semaines sous antibio (spiramycine 3 fois/jour) ça commence bien! Bref,je suis petrifiée c'est ma 1ere grossesse...Merci pour vos temoignages ça envoie des ondes positives. Je vous tiendrai au courant en esperant avoir un denouement heureux. In Cha allah'

    RépondreSupprimer
  30. J'ai vécu ça aussi à ma quatrième grossesse. Les résultats de l'amniocentèse sont arrivés après mon accouchement :-/ autant dire que j'ai paniqué jusqu'à la fin de ma grossesse. Ensuite les examens sur ma puce... et là j'ai craqué : elle est ressortie avec les yeux tous gonflés et bleus parcequ'elle ne se laissait pas faire pour le fond d'oeil; J'ai dit stop ! Me suis fait enguirlander par mon médecin mais tant pis ! Mon choix je ne le regrette pas. Ma puce va vers ses 9 ans et elle se porte à merveille :-) Merci pour ton témoignage.

    RépondreSupprimer
  31. Bonjour,

    Sauf que tout n est pas toujours si "rose"
    J ai développé une toxo ( a l epoque je n avais pas de chats) a 4 mois de grossesse..
    prise de sang (serologie confirmé) ...traitement et suivie...sauf que...
    A 5 mois et demi de grossesse le bébé ne bouge plus , je vais a l hopital (heureusement le plus perfomant de l epoque... 1996 ) jeanne de flandre a lille
    on me dit "il se passe un truc" , ca ne va pas..le bébé est en souffrance...il vous faudra accoucher ...maintenant !
    impossible , je ne suis enceinte que de 5 mois et demi !!!!
    c est ca ou....
    j ai une cesarienne....
    floriane vient au monde (750grs)
    hypotonique pendant 2 ans...deficiente visuelle 1/10....
    kiné ,examens , operation.....j ai laché mon boulot (je suis infirmiere)
    c est lourd , tout mon temps passe pour cette petite fille , une belle petite fille...ma fille
    je suis si impliquée que mon mari souffre , je ne vois rien...il part....evidement :(

    18 ans plus tard : avec l aide de tous , ecole specialisé , kiné , ortophoniste et j en passe floriane a une scolarité presque normale...
    la petite fille hypotonique pendant 2 ans devient championne de france d atletisme handisport :)
    poursuit sa scolarité , passe le bac cette année et intégrera une école de kiné si tout va bien...
    elle n a rien laché , je n ai rien laché ...mais il est important de connaitre les risques de cette fichue maladie ...
    une campagne de sensibilisation s impose en france , il ne faut jamais prendre cela a la legere....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre témoignage. Votre Floriane est une véritable battante, et j'imagine combien ces deux dernières décennies ont pu être difficile à traverser pour votre famille. Je connais un couple dont le fils a été également touché par la toxoplasmose, et qui ne s'en est pas sorti. J'ai bien conscience des drames que cette maladie engendre, et de la chance que j'ai eu.

      Mon billet n'a aucune prétention, si ce n'est de témoigner de mon histoire, que certaines de mes connaissances ayant vécu une séroconversion à la toxoplasmose partagent. Juste pour dire que, dans la plupart des cas, heureusement, ça se passe bien. Même si je sais, et je ne nie pas, que parfois c'est une véritable catastrophe pour les parents et les bébés. Mais ça justement, je crois que, peut-être, la majorité des femmes enceintes en ont conscience.

      Je vous souhaite beaucoup de bonheur pour la suite ! Et merci pour votre passage.

      Supprimer
  32. Bonjour,

    Super! Je vais être vulgaire mais PUTAIN si j'avais lu ce témoignage il y a quelques mois, je me serai sentie moins seule.

    C'est le parcours du combattant cette maladie et même si mon merveilleux loulou d'un mois va bien =, qu'est ce que j'ai eu la trouille et à qui en parler??? HEIN personne ou pas grand monde n'entend!!!

    Et là maintenant, je me retrouve HS entre l'accouchement, l'allaitement et ces antibio qui m'ont foutu mon corps en l'air!!! Je prends des probiotiques, mange sainement mais je me sens séchée de l'intérieur.

    Une parole récnfortante d'une sage-femme à la mater: "Vous verrez, mangez des yaourts et la flore redeviendra comme avant." sauf que NON mon corps est fatigué et moi aussi!!!

    Comment avez-vous remonté la pente?

    Je m'en remettrai j'en suis sûre mais il faudra du temps peut être tout simplement...

    A bientôt

    Emilie

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour je viens de tomber sur votre blog en tapant j ai chopé la toxoplasmose dans la barre de Google.... Je te remercie ça conforte énormément vu que les témoinges sont rares.... Je suis just au début l apel du labo en me disant que j ai chopé la toxo.... En attendant le reste du l histoire en espérant que j appartient au 95% des chanceuses

    RépondreSupprimer
  34. il est plus facile de choper la toxo avec des légumes/ fruits, qu'avec des crottes de chats, surtout si on a des chats de canapé :D
    j'ai 30 ans, toujours eu des chats, toujours fait la litière... et je ne suis pas immunisée :'(

    RépondreSupprimer
  35. C'est un article ancien mais qui tombe à point pour moi ! J'attends numero 3 comme toi ! Sauf que moi la toxo, elle me snobe... J'aurais vraiment apprendre qu'elle était passée par là depuis numero 2 mais non... Pourtant chat chien et jardinage partage ma vie ! Et je dois te dire merci ! Merci parce que j'y vois un peu plus clair, je ne connaissai même pas les risques pour le bébé. Et ça fait aussi du bien de se dire que ça finit bien aussi parfois. Il y a tellement de fin tragique sur internet ! En même temps, on nous dit toujours si on en parle pas c'est qu'il n'y a rien à dire et pourtant... Je pensais que c'était dramatique à chaque fois alors tu vois ! Bon c'est pas pour ça que je vais me faire un gratin de litière ce soir mais bon...

    RépondreSupprimer
  36. Coucou Violette,

    Merci pour ton témoignage qui me donne un peu espoir...j'ai attrapé la toxo à presque 10 jours de grossesse et Dieu merci, ça n'a pas tué mon bébé mais malheureusement,je suis sous antibiotiques et j'angoisse à mort. Je dois vivre 8 mois de grossesse dans la peur (j'étais sous anxiolitique et antidépresseur avant que je ne sache que je suis enceinte donc vous pouvez imaginer ma peur)

    Je souhaite que tout se passe bien à toutes les personnes dans mon cas et je dis à toutes les personnes qui ont affronté cette maudites toxo, bravo pour votre courage

    RépondreSupprimer
  37. Merci pour ce témoignage qui me rassure un tout peti peu apres les horreurs que j'ai pu lire sur la toxo. G appris vendredi que j'ai chopé la toxo 15 jours apres la conception de bb1 et je ne fais que pleurer! Je suis sous antibiotique et echo tous les mois ds un centre specialisé. J'angoisse

    RépondreSupprimer
  38. J'aurais tellement aimé que mon histoire, commencée comme la tienne, ait la même fin... Malheureusement, mon bébé a été infecté par la toxoplasmose attrapée autour de la conception malgré toutes les précautions... Le parcours médical ne fait que commencer mais on se prépare à lui dire au revoir

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour, je suis désolée et attristée pour certaines maman.
    Ma famille (mère et sœurs) critiquent le fait que je fasse attention à mon alimentation (je n’ai pas eu la toxo). Elles disent qu’elles, elles n’ont pas fait attention et que leurs enfants se portent bien. Que j’en fait trop, que la grossesse n’est pas une maladie, etc… Je ne sais plus quoi faire ! Je ne me sens pas soutenue (heureusement mon mari est là) mais quand même j’aurais imaginé plus de la part de ma propre famille. Merci pour cet article car je n’arrivais même pas à trouver de sujet similaire sur les forums… Merci pour vos réponses

    RépondreSupprimer
  40. Bonjour et merci pour cet article
    Au vu des commentaires je constate que je ne suis pas la seule à avoir à avoir choper cette foutue toxo en cours de la grossesse, je l'ai appris il y a 2 jours...
    Je m'étais juré de ne pas aller voir sur Internet, les pourcentages de transmission, les risques, etc... mais c'est loupé! Mais grâce à ces recherches je suis tombé sur ton article et merci...
    Pourtant je ne peux m'empêcher d'être pessimiste et d'imaginer le pire, peut être est-ce une façon d'être d'autant plus heureuse quand je saurai que tout va bien pour mon bébé? ...
    Je suis le traitement antibiotique, que tu confirmes (je l'ai lu pendant mes recherches ^^) comme n'étant pas reconnu comme à 100% efficace et nécessaire.
    Alors je n'ai plus qu'à attendre l'amniocentèse qui va arriver trop tardivement à mon goût...
    Je suis totalement dégoutée pour ma première grossesse, j'aurai préféré vomir partout pendant 9 mois que de choper cette merde !

    RépondreSupprimer
  41. Bonjour je suis à 12sa et résultats positif merci pour votre témoignage sa rassure un peu de voir des témoignages positif.merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis de 15 sa et résultats positifs apparemment depuis la 10 ème SA mais gynéco n'a rien vu
      comment ça se passe pour vous?

      Supprimer
  42. Bonjour merci pour cet article je suis à 15Sa et ce week end mon gynéco m'a tel j'ai la toxo donc sous antibio.
    apparemment le mois passé je l'avais déjà mais le gynéco n'a rien vu donc jr l'aurais contracté vers la 10 ème SA
    j'ai passé le pire week end de ma vie je ne fais que pleurer donc cet article me donne un peu d'espoir
    j'espère que tout ira bien car je ne sais pas comment annoncer à mes 2 garçons que le bébé qu'ils attendent avec impatience est malade.

    RépondreSupprimer
  43. J'ai contracté la toxoplasmose il y a 2 ans, apparemment 3 semaines avant d'accoucher. On me l'a dit le jour de l'accouchement qui a été déclenché (pour d'autres raisons). L'accouchement s'est déroulé normalement et j'ai appris au bout de 10 jours que mon fils a été contaminé ! L'accouchement que j'ai vécu, je ne le souhaite à presonne, cette angoisse de mettre au monde un bébé handicapé, de donner un petit frère handicapé. Il a été sous traitement (lourd pour un bébé et un coeur de maman) pendant 1 an, avec fond d'oeil régulier, aujourdh'ui il n'a aucune séquelle ,mais on est suivi par une pédiatre et surtout fond d'oeil régulier. Mon coeur s'arrete de battre à chacun de ses fonds d'oeil, cette maladie est méconnue, on est dans le flou total, meme si mon enfant n'a aujourd'hui aucune séquelle, rien ne garantie qu'il n'en aura jamais, pourtant il a eu le traitement. Et il a été contaminé en toute fin de grossesse, soit disant que ça n'arrive jamais.
    Je pense que si je devais revivre la meme chose en début de grossesse j'avortrais, car cette angoisse m'a complétement gaché mon accouchement je suis dégouté et je n'ose imaginer ce que peuvent ressentir les femmes qui l'aprennent en début de grossesse. Les médecins sont trop dans le flou, on ne sait pas ce qu'il nous attend, il y a trop d'incertitude pour des conséquences qui peuvent etre trop importante, à la maternité combien de fois on a pu me dire ne vous inquiétez pas c trés rare que bébé l'attrape, oui sauf que bah je suis dedans.
    Aujourd'hui encore 2 ans après, il ne se passe pas un jour sans que j'y pense et que j'ai peur pour mon fils, car la maladie peut tres bien ne rien faire pendant 15 ans et se declencher d'un coup, meme si les medecins se veulent rassurants, il y aura toujours un risque et toujours un suivi, une épée de damoclès sur la tete.

    RépondreSupprimer
  44. Salut, j'ai appris que ma copine venait de chopper ce parasite vers 9h30 ce matin. Depuis 2 mois je suis le plus heureux des futurs papa et d'un coup je m'ecroule. Je pose un tas de questions a mon amis google. Je ne tombe que sur des personnes negatives aux sujet de cette maladie. Je ne parle a personne tout au long de la journée car jai la gorge serrer et ne veux pas craquer. Rentre a la maison je tombe sur ton post Vio et une foid fini ton article, je n'avais plus de larmes aux yeux. J'etais guerris. Merci a toi, jai retrouver des forces pour aider ma femme a passer ce cap et vivre enfin une vie de famille. Merci a vous toutes d'avoir partagé vos experiences

    RépondreSupprimer

Allons chaton, tu ne vas quand même pas sortir sans faire un bisou à ta vieille tata !

Rendez-vous sur Hellocoton !