dimanche 4 août 2013

Oh boy.



CONTEXTE.

Avec le Grand Zigoto, on aime bien voyager comme des hippies. On a aménagé un van, et lorsqu'on a du temps (et on a la chance d'en avoir pas mal en ce moment) on sillonne les petites routes. On tourne à droite ou à gauche suivant l'humeur et on s'arrête quand on trouve un endroit sympa. D'ailleurs, on redécolle mercredi pour un mois de vadrouille, notre premier road trip avec la grenouille rousse. Je vous raconterai ça si vous êtes mignons. 

PROBLÈME.

Ah, la pause pipi au bord d'une départementale ! La Nature est farceuse : tandis que Môssieur pisse tranquillement au pied d'un hêtre-ou-ne-pas-hêtre-qui-ne-se-demande-pas-si-telle-est-la-question, ma condition de femme m'oblige à monter mon séant aux écureuils du (petit) coin en me faisant chatouiller le clitoris par les herbes folles. En plus, cher world wide web, je vais te faire une confidence, je ne suis pas très douée pour faire "ça" accroupie : j'en mets toujours plein mes sandalettes. Hep ! J'entends quelqu'un dans l'assemblée qui chuchote à son voisin que je suis bien gourdasse de ne pas m'arrêter dans des toilettes publiques, il y en a partout de ces machins-là, tiens il y en a même à côté de la salle des fêtes du patelin paumé de mon papy René, si elle veut je lui file l'adresse. Sauf que je n'aime pas bien l'idée de me dandiner sur mon siège tout le reste du trajet à cause d'une mycose ou d'un champignon quelconque qui aurait voulu participer clandestinement au voyage. Et puis, lors de notre dernier trip, j'étais enceinte de quatre mois, donc autant te dire que ma vessie ne m'attendait pas pour hurler rage et désespoir. 

SOLUTION.

Heureusement, quelques semaines avant de partir j'avais fait, une fois n'est pas coutume, un achat utile. Nous vivons dans une drôle d'époque qui nous autorise à dénicher tout et n'importe quoi sur Internet. J'avais besoin d'un zizi. Soit. J'ai donc acheté un zizi. CQFD. 

L'engin se présente comme un entonnoir étroit en silicone, accompagné d'une pochette de rangement qui t'explique comment procéder, et d'une boîte hermétique rose pour le transporter. Franchement, si une quiche aux lardons comme moi peut s'en servir, toi aussi. Sauf si tu es un homme. Quoique, avec un peu d'imagination... Bref. Même si je te conseille de t’entraîner dans ta douche avant de faire la belle au Hellfest, la prise en main est simple. Et y a de quoi se payer une bonne tranche de rigolade entre potes/en couple/toute seule (rayer la mention inutile) (mais dans ta tête, sinon tu vas dégueulasser ton écran d'ordinateur). Après avoir crâné en écrivant un poème dans la neige avec ton pipi, il te suffit de rincer l'objet et de l'emballer dans son sachet en attendant de rentrer chez toi pour le laver avec du savon. Et hop. Même pas peur. Pisser dans un flacon d'analyses sans s'en mettre sur les doigts, ou éviter l'inévitable queue (roooh) pendant un festival ? Fastoche. Ça fait maintenant un an que j'utilise mon zizi portatif et j'en suis bien contente. J'ai trouvé le mien , mais d'autres marques proposent des produits similaires (jetables ici, plus longs , par exemple). Bon par contre, pour popo, y a pas encore de solution miracle, mais au moins tout le monde est à la même enseigne. 

Voilà. Je voulais te faire part de cette découverte qui a bouleversé ma façon de voir la vie, qui a fait de moi une autre femme, presque un homme. 

Et toi, es-tu prête à dégrafer ta braguette ?


12 commentaires :

  1. Ma mère m'avait déjà parlé de cet outil x) mais alors je n'avais jamais lu de témoignage sur l'engin, t'es une championne Vio !
    Encore un article qui m'intéresse fortement (non, pas pour la kékette en plastique magique) car j'ai justement programmé un petit article pour demain matin avec quelques conseils pour les femmes enceintes d'environ 4 mois (oui, comme moi, et surtout comme toi lors de ton dernier road trip) car je pars demain au Portugal, en covoiturage avec 4 inconnus (et ma chienne, direction Porto pour retrouver mon homme qui y est depuis 10 jours... ce qui nous fait du 11h à 12h de route tout compris.
    J'aurais donc voulu savoir si tu avais rencontré quelques désagréments au cours de ton dernier road trip enceinte ? J'essais de ne pas trop m'indiquer, mais disons que toutes les conditions sont réunies pour générer un peu de stress : voyage avec des gens que je ne connais pas, ma chienne qui risque de gigoter comme pas possible, je vais devoir prendre un peu le relais sur la route (et je suis une merde en orientation, mais bon, Monsieur GPS sera là... heu.. "c'est bien un GPS pour blonde hein, rassurez-moi ?".
    Et merci de me faire toujours autant rire :-)

    Bises

    http://celine-daily.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et merci à toi de toujours commenter avec tant d'enthousiasme ! :)

      Mon dernier long trajet enceinte remonte à mon septième mois de grossesse (environ mille kilomètres, des Pyrénées jusqu'en Bretagne). Nous avons dû faire le trajet en deux fois. J'ai principalement ressenti des douleurs lombaires. Pour limiter l'inconfort et les jambes lourdes (la plaie en fin de grossesse !), il faut s'arrêter régulièrement pour s'hydrater et marcher (oui, oui, la baleine qui tourne en rond autour de sa voiture sur un parking, coucou c'est moi). Evidemment, à la moindre contraction on stoppe tout, on s'allonge et on se détend.

      Au quatrième mois de grossesse, pendant notre trip, j'ai surtout ressenti de la fatigue, et des tensions dans le bas-ventre (je disais toujours que j'avais comme une ceinture de catch en plomb vissée autour du ventre).

      Si tu n'as aucune contre-indication médicale, le mieux reste encore d'écouter ton corps. Certaines futures-mamans supportent mieux les longs trajets que d'autres. Ah ! Une autre chose ! Pense à dire au conducteur de ra-len-tir avant de passer un dos d'âne. Personnellement c'est ce que je redoutais le plus : j'avais l'impression désagréable d'avoir une balle de pétanque qui cognait derrière mon nombril.

      Sinon, c'est rigolo parce que nous projetons d'aller à Porto bientôt ! Tu nous feras un petit récap' des bonnes adresses sur ton blog en rentrant ! (tu n'as pas le choix) (merci)

      Ps : Le covoiturage, c'est top. Je ne sais pas si c'est ta première expérience, mais pour en faire très souvent je n'ai jamais eu de mauvaises expériences (sauf une fois un type relou qui n'arrêtait pas de parler de tunning et qui ne rigolait pas à mes blagues vaseuses).

      Supprimer
  2. Tu vas te lasser... mais pas moi. Violette tu me fais marrer comme c'est pas possible x) j'adore ta sincérité ! J'étais en train de boire quand j'ai relu ton article (pour lire des phrases que j'avais sauté) et au moment du poème dans la neige j'ai littéralement craché ma bouteille d'eau sur la table... bravo !

    RépondreSupprimer
  3. OMG c'est énorme ce truc! Je ne connaissais pas et je suis bien pour m'en procurer un ! Pour te faire mes confidences à moi, pisser dans la forêt ou dans des chiottes à la turc je ne peux tout simplement pas, c'pas que je ne veux pas, mais je ne PEUX PAS ! Je m'en fous partout (glamour toujours), traumatisée depuis l'enfance xD Et du coup si on s'arrête sur les aires d'autoroutes je vais pipi en équilibre au dessus de la cuvette pour ne pas la toucher xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, le pipi en équilibre ! Voilà un chouette exercice pour se faire des cuisses bien fermes et galbées. Comme je te comprends. De notre côté, on évite au maximum les autoroutes (on préfère garder nos pépettes pour s‘offrir un restaurant en arrivant) (et puis payer pour gagner du temps quand on a le temps, ça me paraît absurde) (bref). Si tu investis dans un GoGirl, fais moi signe !

      Supprimer
  4. Han génial ! Je découvre ton blog, dont l'univers d'écriture se rapproche un peu du mien. Je RÊVE (parfaitement) d'utiliser ces trucs depuis longtemps ! Sauf que, comme tout ce qui se commande sur le net, j'oublie tout le temps d'en acheter. Là, tu m'as bien motivée (je suis enceinte de mon number three, et j'accoucherai cet hiver, ce qui signifie fin de grossesse dans le froid donc pipi dans le froid !).
    J'ai une petite question cependant. Est-ce qu'une fois ton affaire terminée, il ne faut pas se passer un petit coup de lingette sur la salle de jeux ? Parce que bon, même si on se colle le haut de l’entonnoir contre le panier, ça doit faire feu d'artifice à l'intérieur.......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Félicitations pour cette heureuse nouvelle, c'est pas tous les jours qu'on a l'occasion d'offrir un thermomètre rectal à l'homme qu'on aime. J'ai adoré découvrir ton blog et lire tes articles de qualité label rouge. Vraiment. Je repasserai avec plaisir (même si je n'ai pas de table à repasser) (je suis une ménagère indigne) (big up aux parenthèses multiples toi-même tu sais).

      Concernant l'objet rose : il est conçu de telle manière que ça n'éclabousse pas le frifri (ça fait un torrent auto-dirigé couleur miel du plus bel effet), donc en théorie nul besoin de lingettes. Après (ou plutôt avant), il faut apprendre à bien le tenir comme expliqué dans la notice fournie (pincer légèrement contre les muscles périnéaux arrières et sur le pubis). C'est vraiment plus simple d'utilisation que ce à quoi je m'attendais. Maintenant bon, la grossesse est une période particulière durant laquelle on ne peut pas se permettre de prendre de risques en jouant à Mimi Cracra dans ce coin-là, donc on a le droit se servir de papier toilette senteur alpine.

      Bien à vous, chère toi.

      Supprimer
    2. Merci bien pour vos compliments chère consoeur blogosphérienne.

      Parfait si après mon affaire, je ne me retrouve pas avec une Spontex pas essorée. De toute façon, mon bide grossissant, je m'apprête à dire un adieu temporaire à ma zone foufale, donc bon, je prévoirai la lingette senteur (al)pine au cas où.

      Il me tarde qu'on me prenne pour un travlo ! Moi aussi je vais aller pisser en pleine rue à deux pas des terrasses de café. Je pense même pisser en éclaboussant une table de mecs. Non mais.

      Supprimer
  5. Excellent !! Nous aussi on est souvent sur la route et le nombre de fois où je peste contre le Geek parce que LUI peut pisser tranquille...

    RépondreSupprimer
  6. mdrrrr mais j'adore, c'est pas glam glam' m'enfinc'est pratique hihi

    RépondreSupprimer
  7. Haaaaa !! J'ai trouvé the site ! Je pensais pas qu'il existait une boutique en ligne (un temple ?) dédié à l'urinoir féminin ! :D
    Regardez ca : http://www.urinoir-feminin.com
    Avec ca si on peut pas trouver notre bonheur...

    RépondreSupprimer
  8. Je n'avais JAMAIS pensé que ce genre de chose pouvait exister, c'est excellent !!

    (pourquoi je suis toujours sur ton blog au lieu de travailler là ??!!)

    RépondreSupprimer

Allons chaton, tu ne vas quand même pas sortir sans faire un bisou à ta vieille tata !

Rendez-vous sur Hellocoton !