mardi 2 mai 2017

Des plumes et des kikouillous

Par Toutatis les amis, j'avais complètement oublié de vous montrer ça ! Fin 2016, une de mes lectrices, qui est aussi la copine d'une de mes copines, et une photographe passionnée, m'a proposé d'offrir un joli cadeau à La Plus-Tellement-Naine. Parce que, figurez-vous que ces deux nanas-là sont liées par le plus joli des symbole : leur prénom si rare. Elles s'appellent Plume. Et toute émue de pouvoir rencontrer, pour la première fois de sa vie, une autre Plume, la Grande a souhaité immortaliser la malice de la Petite. C'est ainsi que, fin janvier, j'ai emporté ma fille, un paquet de gâteaux et de la joie dans ma minuscule voiture, direction Saint-Etienne-De-Tulmont, pour une séance photo.



Pour une raison que j'ignore, ce jour-là, La Vraiment-Pas-Naine était mal lunée. Je l'ai rarement vue aussi bougonne et butée. Elle a refusé de se faire maquiller, et de se prêter au jeu de la mise en scène initialement prévue par la photographe, autour du thème du cirque. Même la bonbonnière n'a pas eu raison de mon effrontée alors tant pis, on n'a pas insisté. On l'a laissée évoluer à sa guise, choisir les décors et sa robe, bouder, et croiser les bras en fronçant les sourcils pendant une vingtaine de minutes. Quand soudain, miracle ! Grâce aux paillettes dans les cheveux, à sa couronne préférée, à la présence de Dédé le doudou, à la machine à bulle, à la B.O. de la Reine des Neiges, et à l'infinie douceur de notre hôte, ma cocotte s'est déridée. C'est un chouette souvenir pour elle.




 


Sur le chemin du retour, comme a son habitude, elle n'a pas cessé de jacasser, pendue à mon bras. 
"Maman tu sais, j'ai fait ma tête de cochon, mais après j'étais contente. J'aimerais bien essayer les quatre millions de robes de princesses de la Grande Plume ! Tu as vu, elle en a plein ! Il doit y avoir beaucoup de princesses qui viennent la voir, c'est pour ça. Comme moi. On reviendra avec Mimi, d'accord ? Mimi c'est une princesse minuscule mais c'est une princesse quand même. Je vais lui montrer tout ce que j'ai vu aujourd'hui ! On reviendra hein maman ? Oh ! Oh non ! J'ai oublié de faire un bisou avant de partir..."

On a fait demi-tour pour le bisou.




Sur le plan humain, la Grande Plume, comme on l'appelle désormais à la maison, a été une très jolie découverte. Sensible, décalée et patiente. Elle a même eu la politesse de sourire à mes blagues vaseuses. J'ai hâte de retourner la voir, puisque j'ai promis à ma Naine-Tu-Parles de lui offrir un jour une nouvelle séance royale, avec sa petite sœur.

Merci encore d'avoir osé provoquer cette rencontre, Plume.

_______________


 
________________
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 1 mai 2017

Tiens ? Je sens comme une odeur de bon plan...

Tout à fait consciente d'avoir progressivement glissé du côté toc toc de la Force, je suis devenue, au fil des mômes, une inconditionnelle du portage. Voire une accro. Voire une folle. Pour tout vous dire, je suis à un poil de cul de mouche d'arracher mon stérilet avec une fourchette, et de refaire un bébé pour pouvoir ressortir du placard mes écharpes extensibles préférées. Alors évidemment, quand on m'a proposé de tester encore un porte-bébé, je n'ai même pas songé un quart de moitié de dixième de seconde à refuser. Quelques jours plus tard, en décembre dernier, je recevais donc le Air de la marque Love & Carry, jusqu'alors inconnue au bataillon pour moi. Et puisqu'on est en mai, vous remarquerez encore une fois que j'ai eu le temps de bien user le biniou avant de vous en causer... de la manière la plus honnête possible, as usual. Alors, alors, cuinquante mille douze lignes plus loin, qu'est-ce que j'ai à vous dire au sujet de la bestiole ? Mes aïeux le suspense est insoutenable ici bas.


Le porte bébé Air de Love & Carry* a de nombreux avantages, que j'ai été surprise de découvrir, et pour cause : le premier d'entre-eux est son prix rikiki. Ultra compétitif dans sa catégorie, il coûte 79€. Notez qu'il est assez rare de trouver des porte-bébés préformés dont l'étiquette comporte moins de trois chiffres. Forcément j'étais sceptique quant à la qualité de l'objet. Mais franchement, il se défend très, très bien.

 


 

Oui, elle aime mettre ses bras par-dessus les bretelles pour pioncer. Et oui, je suis prête pour la fashion week.

Il est évolutif. C'est-à-dire que la largeur du tablier peut être augmentée grâce au kit d'extensions bambin livré avec le porte-bébé. C'est un système original, que je n'avais jamais vu avant, et que j'ai complètement oublié de prendre en photo. Mais si ça vous intéresse, je vous laisse jeter un coup de globe oculaire à cette vidéo explicative

Comme son nom l'indique, c'est un porte-bébé léger, le plus fin que je possède. Son encombrement réduit est un atout en balade, et il ne tient pas chaud au porteur durant l'utilisation. C'est cool. Ah ah. Cool. Tu l'as ? Hem. Et en été, on peut aussi dézipper la poche avant et la rouler, ce qui laisse apparaître une couche de maille respirante : idéal en été.


Deux mots à propos de la poche avant, justement. Elle est immense ! Pas besoin de sac à main, puisque je peux facilement y glisser mon portefeuille, mes clés, mon portable, une couche, une gourde de compote et des biscuits. Moi qui aime voyager léger, j'apprécie particulièrement ce détail.

Et dernier point positif, c'est un peu futile, mais je le trouve vraiment joli. J'ai craqué pour le modèle Spring Melody, gris (bleu foncé dans la nouvelle collection) avec des broderies sur l'avant, et une capuche en tissu coloré.

Vous me connaissez, je ne suis pas du genre à pratiquer la langue de bois, alors malgré mon avis très enjoué je ne vais pas vous cacher les défaut du produit. J'ai trouvé que le confort (pour le porteur, c'est-à-dire pour moi) était très discutable sur la durée. Je pense que ça s'explique par le manque de rembourrage au niveau des bretelles, et par le tissu un peu rêche. Le fait qu'on puisse croiser les bretelles dans le dos contrebalance l'effet d'inconfort, c'est vrai. Mais du coup je ne pense pas utiliser mon Air pour porter mes deux aînés, même avec le kit d'extension bambin. Ils sont trop lourds. Clairement, ce porte-bébé reste un porte-bébé, et ne me semble pas du tout adapté pour les enfants au-delà de 12 ou 13kg. Voilà.

Love & Carry propose un autre modèle avec lequel j'ai beaucoup hésité : le D-Light. Il a des caractéristiques un peu différentes, et il est encore plus abordable : on le trouve ici à partir de 66€ ! Pour les budgets serrés, c'est un bon compromis. Je vous montre mes deux préférés, qui envoient du lourd question mignonnerie :



 Au final, ça reste une super affaire, que je vous conseille si vous n'avez pas les moyens d'investir, ou pour utiliser en appoint (à laisser dans la voiture, ou chez les grands-parents par exemple).

*Offert par la marque, un merci tout particulier à Bérangère.
 

Vous en pensez quoi ? Vous connaissiez ?


A lire sur le même sujet : 

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 15 avril 2017

34 trucs à faire avant 34 ans

J'y ai pensé, on en a déjà discuté, un peu, longuement, ou pas du tout. Certaines ne dépendent pas de moi. D'autres nécessitent que je me secoue sérieusement les capitons. Parfois le processus est lancé. D'autres fois c'est une page blanche. Une liste grisante à écrire, que je vous invite à faire également, ici ou sur la nappe en papier du restaurant.



1. Acheter une maison à nous, et poser du papier peint bariolé dans les toilettes.
2. Refaire mon stock de lingerie parce que bon, les culottes en coton Petit Poney qui s'effilochent sur les cuisses ça va bien deux minutes.
3. Faire un road trip avec les gamins.
4. Acheter une nouvelle spatule en silicone pour pâtisser, parce que la Gagotte a défoncé la mienne en faisant ses ratiches dessus, et que ça fait six mois que je dis qu'il faut que j'en rachète une, mais j'y pense et puis j'oublie, c'est la vie c'est la vie, quelqu'un pour m'envoyer un rappel sur Twitter ? Merci.
5. Relire les bouquins qui m'ont bouleversée quand j'étais ado.
6. Apprendre à coudre autre chose que des mouchoirs carrés.
7. Avoir un vrai potager, et s'en occuper suffisamment bien pour qu'il nous nourrisse toute l'année.
8. Inscrire les deux aînés à des cours de théâtre et de danse classique.
9. Décrocher un CDI.
10. M'offrir une écharpe de portage tissée.
11. Me faire tatouer les 5 projets que je traîne dans mon carnet de croquis faute de moyens.
12. Adopter un chat, un chien et un âne.
13. Nous marier.
14. Prendre des cours de violoncelle parce que.
15. Retourner à Londres en amoureux.
16. Perdre les 5 kilos qui font la fête sur mes hanches.
17. Faire le quatrième.
18. M'engager enfin auprès d'une ONG dont je soutiens les actions depuis presque 10 ans.
19. Passer mon permis moto et m'offrir un casque à oreilles de chat.
20. Laisser mes cheveux repousser jusqu'aux fesses pour pouvoir de nouveau péter sur mes pointes en toute décontraction.
21. Arrêter de manger du poisson.
22. Faire imprimer quelques exemplaires d'un des romans de La Pantoufle et lui offrir.
23. Le pousser à soumettre ses manuscrits à des maisons d'édition, enfin.
24. Voir le fond du bac des bacs à linge sale.
25. Monter sur un cheval pour la première fois de ma vie.
26. Et sur un bateau aussi.
27. Me remettre au piano.
28. Trier le bordel monstre du garage, tout mettre dans des boîtes transparentes, avec des étiquettes dessus, et avoir un orgasme.
29. Planter une glycine sur la terrasse de notre maison.
30. Faire le GR10.
31. Avoir un atelier.
32. Me remettre à la peinture et au fusain, essayer l'aquarelle.
33. Prendre le train toute seule.
34. Lâcher prise.


Rendez-vous sur Hellocoton !